Reboot (airports stories 7)

Nous y voilà! J’ai mis deux jours à prendre le temps de lancer le premier article de ma vraie vie nippone, et en plus, j’ai un peu honte, il va être particulièrement court et pauvre… Mais avant de nous lancer dans la narration, pourquoi ce titre? Si tu suis un peu l’actualité des jeux vidéo, tu sais que la grande mode est au « reboot » (redémarrage en anglais). De Tomb Raider à Castlevania, en passant par Mortal Kombat, les plus grandes saga vidéo-ludique profitent de cette nouvelle génération pour recommencer à zéro, sans mettre de côté les épisodes précédents (clins d’œils, fan service etc)… Je me sens un peu comme ça. Aujourd’hui (avant hier en fait, mais je me mets au temps de mon récit), j’ai 30 ans, et je pose le pied pour la 3ème fois au Japon, sans avoir prévu d’en revenir. Une nouvelle page de ma vie s’ouvre, et je vole vers elle.

Dans toute la symbolique de ce voyage, on trouve trois éléments. D’abord j’ai un billet aller simple, ce qui ne m’étais jamais arrivé. Ensuite, je l’ai dit, j’arrive le jour de mes 30 ans, de telle sorte que chacun de mes prochains anniversaires ne seront plus seulement le mien, mais celui de mon changement de vie (si tout va bien du moins). Enfin, je repars avec la même compagnie, le même trajet, et quasiment le même horaire que lors de mon premier voyage au Japon, qui était déjà un sacré évènement pour moi. Le problème, c’est que du coup, je ne vais pas te re-servir les photos de ce premier voyage… En plus, pour ne rien te cacher, mon appareil photo était au fin fond de mon sac à dos farci comme une dinde de Noël, alors j’ai pas eu franchement le réflexe de chercher la photo à faire absolument…

Là où ça se gatte encore, c’est que si lors de mon premier trajet j’avais eu droit à quelques déboires et stress inutiles (cf l’article pré-cité), cette fois, tout s’est passé comme sur des roulettes. Je me pointe au guichet à Paris, le monsieur me dit « voilà Monsieur, vos deux cartes d’embarquement, vos bagages vous suivent, inutile de les récupérer à Shanghai. » Je me dis qu’ils ont bien progressé depuis 1 an et demi, et je file prendre l’avion.

China Eastern Airlines est une compagnie qui me plait bien finalement. Les hôtesses sont réellement charmantes et attentionnées, les repas très corrects, et les passages de ravitaillement en boisson fréquents, et pas seulement de l’eau, comme lors de mon retour de Séoul avec Air France (mais là franchement j’ai pas compris, le personnel naviguant était franchement absent et désagréable, alors que d’autres vols étaient parfaits…bref!). Le seul problème de China Eastern, c’est qu’il n’y a pas de télé individuelle, comme sur d’autres vols longs courriers. L’avantage : on dors au lieu d’enchainer les films qu’on ne voulait déjà pas voir au ciné. Le désavantage : dormir 12h dans un avion, c’est utopique. Résultat, 3 heures de sommeil en 3 fois, et 9 heures d’attente… à la limite du supplice cette fois.

Par chance, encore une fois, la place à côté de moi était libre (2 fois sur 2 vols Paris-Shanghai! Pas mal hein?), ce qui m’a encore permis de m’allonger dans un semblant de position confortable. Enfin, comme tout vient à point à qui n’a pas d’autre choix que d’attendre, l’avion se pose à Shanghai. Le temps de passer par l’émigration, j’ai une heure à patienter avant de repartir. Je somnole dans le hall de l’aéroport que je trouve toujours aussi moche (pas de nouvelle photo non plus du coup…). L’embarquement arrive, une employée me prend ma carte d’embarquement, la déchire comme elle peut pour me laisser le talon (d’habitude c’est prédécoupé, mais puisque cette carte a été faite la veille à Paris, va savoir pourquoi, elle ne l’est pas). Du coup, elle en déchire la moitié, mais bon, je ne m’inquiète pas…et pourtant mon destin a failli basculer à ce moment là, et je n’en savais encore rien…

Là normalement tu es haletant pour connaître la suite de mon histoire… alors la voici : je descend la passerelle qui mène à l’avion, un homme avec une chapka m’attend pour vérifier mon passeport et mon billet une dernière fois. Il prend le tout, et marque un temps d’arrêt… long…très long…beaucoup trop long… Il appelle une hôtesse de l’air et ils semblent chercher le numéro de vol (déchiré par la collègue)… Tout à coup ils se mettent à douter que je sois devant le bon avion, et l’espace d’un instant, moi aussi, vu les 12 heures de voyage préalables et l’heure… Mais je me ressaisi vite et me dit qu’une autre étape aurait déjà posé problème. Je leur indique que si si, je vais bien à Ôsaka, que si si je prends bien le vol MU515, et que non, non, je ne veux absolument pas rester en Chine au milieu des gens qui crachent par terre. Finalement j’entre dans l’avion, prends ma place et serre les fesses pour qu’un autre passager n’ait pas la place 27A que j’occupe. On décolle et personne n’est venu se plaindre…ouf, je peux dormir.

La suite serait délectable malheureusement je ne peux pas la dire, et c’est regrettable, ça nous aurait fait rire un peu… Non je déconne, y a pas de suite, je suis arrivé au Japon, j’ai retrouvé la femme de ma vie, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants, mais ça c’est tout ce qu’il reste à écrire sur ce blog, avec, promis, plus d’images! A très bientôt, et en attendant, si tu veux re-vivre toutes mes aventure aéroportuaires, c’est par ici!

13 réflexions sur “Reboot (airports stories 7)

    • ただ今!!
      Tu dois savoir que notre promotion a brillé par ses résultats au DEF (même si je m’inquiète un peu pour Yukiko qui semble en difficulté), l’occasion pour moi de te remercier encore de ton excellent tutorat! J’attends mes notes détaillées pour savoir à quel point j’ai assuré/foiré ton module, mais je m’en tire avec une mention bien dont je suis assez content!

      Reste plus qu’à voir si ce 8ème diplôme sera plus efficient que les autres😀😀

  1. Bon retour à Osaka!
    Ton article a une résonance particulière pour moi, parce que c’est peut-être ce qui m’arrivera un jour aussi.
    Pas sur que j’attende 30 ans par contre🙂
    En tout cas j’espère que cette nouvelle vie te plaira, que tu ne regretteras pas, et que t’auras pleins de nouvelles choses à raconter ^^
    Ne pas avoir de nouvelles d’Osaka commençait à me manquer.
    Quand à Shanghai, alors que toi tu n’as fait que transiter, moi je vais très certainement m’y arrêter pour 3 bonnes semaines en avril ou mai, au milieu de ces gens qui crachent par terre ^^ (C’est vraiment le cas?)

    L’anguille

  2. Je te souhaite de tout cœur d’arriver à tes fins! Tes projets se précisent?
    En tout cas je suis sur de ne pas regretter… La seule chose dont je ne suis pas sûr, c’est de l’avenir, comme tout le monde. Mais je sais que j’ai fait le bon choix pour mon présent, donc aucun regrets possibles.

    Quant à Shanghai, je préfère être franc : oui c’est vraiment le cas. En fait pour être très précis, dans l’aéroport, la plupart des femmes raclaient leur gorge et finissaient par cracher dans un mouchoir, ce qui semblait relever du chic. Les hommes gardaient leur glaviot pour une poubelle, ou plutôt, se raclaient la gorge dès qu’ils passaient devant une poubelle. Mais heureusement, il y avait aussi ceux qui profitaient de l’urinoir… Bref, gare aux chaussures😀

    • Pour le moment mes choix ne se précisent pas particulièrement. En fait j’attends au moins de voir le jeu sur lequel je travaille sortir, et de voir ce qui se passer après. Et en fonction de ce qui se passera, je resterai ou changerai de job. Mais pas sur non plus que j’opte tout de suite pour un travail au Japon. Et puis il y a une très charmante stagiaire qui nous a rejoint alors… :p

      Je pensais pas qu’à Shanghai ça serait comme ça oO Mais bon si ça se trouve c’est que dans l’aéroport (on se rassure comme on peut…) Mais bon il en faut plus pour me décourager🙂

      Aller, encore une fois bonne chance pour la suite, et bon anniversaire que j’ai oublié de te souhaiter.

  3. Hé hé, bon retour au Japon😉
    Plus de peur que de mal à ce que je vois ! En principe, je devrais partir en colonie de vacances 3 semaines au Japon au mois de Juillet =D ! Je suis pressé x)

    • Merci Kyu! Ouah! 3 semaines en colo ici? C’est excellent!! Tu sais déjà où exactement? Quand j’étais plus jeune, je partais aussi en colo. En général c’étaient des colo à thème… J’ai fait de l’équitation, de l’aeromodelisme (tu sais les avions téléguidés) etc… Mais aller jusqu’au Japon, je n’aurais même pas imaginé ça possible à l’époque!

      Juillet sera vite là!😀

  4. 3 semaines oui =D ! Le programme prévisionnel dit qu’on devrai passer par Tôkyô, Kyoto, Ôsaka, Nikko, Hiroshima et Takayama, il me semble que ça correspond plus ou moins à la partie Sud n’est-ce pas :)?
    À vrai dire, je vais en colo depuis 5 ou 6 ans et c’était aussi à thème (équitation, voile, etc..). L’année dernière j’étais allé en Espagne, et même si je le voulais très fort, j’avais jamais cru possible d’aller au Japon en colo. Mais en fait si😀 ! Cette colo a été rajoutée pile cette année, ça tombe bien parce que c’est la dernière que je peux faire ^^

    • Yes!!! effectivement tout se met en place… du coup pas encore bien le temps de me balader, mais sachez que Sakura et moi avons trouvé notre prochain appartement, et que nous emménageons d’ici quelques jours, ce qui va me permettre de grandes promenades dans notre nouveau quartier…

      Et puis, aujourd’hui, je vais voir un spectacle de takarazuka… Qu’est-ce? J’espère bien avoir assez de matière pour en faire un article demain, et t’expliquer ça… à suivre, merci de votre fidélité en tout cas!

    • Absolument pas! J’adore prendre l’avion! Bon par contre les va-et-viens à coup de 15h de vol, y en a un peu ras le pompom, mais sinon pas de problème, sur des gros vols comme ça, on est mieux que dans un train, ça bouge moins, et les belles hôtesses sont aux petits soins pour nous. Sur la longueur on sait pas trop quoi faire de ses jambes c’est tout…

      Les balades reviennent bientôt, mais faut avouer qu’en ce moment il fait plutôt froid, ce qui ne m’aide pas à sortir pour de longues sessions… ça plus le déménagement, bien entendu…

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s