Flower Power!

Un grand bonjour!! Eh non, tu ne rêves pas! Si tu avais abandonné l’idée de lire à nouveau un article sur ces pages, tu peux te réjouir, car la période de privation est bel et bien révolue! Depuis quelques minutes, j’ai à nouveau internet à la maison, et ma première action est tout naturellement de te fournir une bonne dose de photos! Depuis un mois, tu le sais, la situation au Japon est bien triste. Le battage médiatique s’étiole, les programmes reprennent leur cours à peu près normal, mais évidemment, les informations ne sont toujours consacrées qu’à la situation au nord du Japon. Ce ne sera pas le sujet de l’article, mais je tiens à dire que je suis épaté par l’esprit combatif des Japonais, et la diffusion permanente de messages d’encouragement au pays tout entier, de la part de stars, d’inconnus, et de sponsors en tous genre… dernier exemple hier soir à Kôbé, la façade d’un immeuble était allumée pour écrire « fight Nippon! », l’esprit si particulier du « ganbare! » (« courage! » pour faire  très simple), est réellement fascinant quant on vient d’un endroit où on ne parle plus des régions sinistrées par des intempéries au bout de quelques jours. Bref! Fort heureusement, si Mère Nature sait nous rappeler à quel point elle nous est supérieure dans des circonstances plus que tragiques, elle sait aussi nous le montrer par des touches de poésie et des déferlements de pétales portés par le vent. Je te propose donc de m’accompagner sur un chemin très prisé en ce moment : les chemin des cerisiers, pruniers, et autres fleurs célébrées avec l’arrivée du Printemps. Et si tu en doutes encore, tu vas voir que le pouvoir des fleurs est extraordinaire pour panser un instant les blessures les plus profondes.

Tu as sans doute déjà reconnu le célèbre château d’Ôsaka, déjà visité sur ces pages il y a longtemps, lors de mes 2 premiers jours au Japon. C’est donc par lui que nous allons commencer cette promenade sur les sentiers de la renaissance, cela me semble très approprié. Il est 10h30, la température est exceptionnellement haute aujourd’hui (21 degrés), et le soleil tape dur. En m’approchant du château, je sais déjà qu’il va y avoir beaucoup de monde, bien que nous soyons en semaine, car les cerisiers sont en fleurs depuis quelques jours seulement.

Si j’ai déjà vu mes premiers cerisiers nippons magnifiquement parés de rose dans les rues ici et là, c’est la première fois que je viens sur un site où ils sont particulièrement nombreux et disposés de façon à en mettre plein la vue. Et ça fonctionne! Non seulement c’est magnifique, mais les odeurs miellées d’autres fleurs, de la récente chaleur, de la petite brise, bref, les odeurs du printemps, accompagnent le spectacle et donnent envie de sourire, tout simplement. Allons voir ça d’un peu plus près.

Aux abords du parc du château, je trouve un petit espace où se battent des pruniers. Leur combat pacifique se joue à celui qui arborera la couleur la plus éclatante. Les rangées d’arbres rivalisent de tons allants du blanc plus éclatant au soleil qu’un T-shirt lavé à l’Omo micro, au rouge profond, en passant par toutes les déclinaisons de roses.

Les plus forts d’entre eux se permettent même des fleurs bicolores absolument magiques.

On marche donc au milieu de ces beautés, calmement, tranquillement, beaucoup de gens sont équipés d’appareils photo et font la même chose que moi. On échange quelques regards complices, sous entendant des « la vache! T’as vu celle là? Attends! Tu vas voir un peu plus loin c’est encore mieux! ». Tout le monde a les yeux tournés vers les fleurs, et tout le monde semble heureux. Un contraste nécessaire avec les actualités.

Mais sans vouloir diminuer la valeur des pruniers, ce qu’on est venu voir nous, c’est ce pour quoi des milliers de touristes traversent la planète, le symbole le plus célèbre du Japon : les cerisiers, évidemment. Et tu ne vas pas être déçu. D’abord, autour du parc du château, les douves défensives se sont coiffé de centaines d’arbres, comme une barrière dont le but n’est plus de repousser l’ennemi, mais bien d’inviter tout le monde à entrer.

Inutile de préciser qu’aux alentours de midi, ces cerisiers deviennent autant de parasols pour les Japonais venus en masse à leur premier hanami de l’année.

Les fleurs de cerisier sont donc bien là. C’est comme si elles étaient apparu tout d’un coup. Hier encore il faisait gris, il était impossible de penser à autre chose qu’aux conséquences du tsunami, les arbres étaient nus, et ce matin, quelqu’un a prit le temps de peindre le paysage. C’est presque comme si les fleurs étaient déjà là, mais qu’on n’arrivait pas à les regarder.

Très sincèrement, j’avais bien sûr souvent entendu parler de ce moment particulier au Japon, mais j’étais loin de me douter de la portée que cela pouvait avoir pour moi, personnellement. On se prend réellement à méditer devant des pétales qui s’envolent, sur la fugacité de toute chose, la fragilité, la transformation, le Temps et tout ce qu’on croyait réservé à nos soirées philosophiques entre amis où l’on croit que l’on peut refaire le monde, ou comprendre les choses parce qu’on a lu l’éloge de l’ombre de Tanizaki.

Et en toile de fond à tout ça, le superbe château d’Ôsaka (en tout cas son extérieur) se dresse fièrement et s’offre aux déclencheurs d’appareils photo. Inutile de tourner autour du pot, tournons autour du château.

Voilà pour ma première sortie sous le signe des cerisiers en fleurs. Je pourrais en rester là pour cet article, mais tu me connais, je ne peux pas m’empêcher de faire des articles longs comme le bras. Et puisque tu as été patient et que tu m’es resté fidèle, tu mérites bien un supplément. Je t’emmène donc avec moi pour ma deuxième sortie « cerisiers en force », direction un immense temple non loin de chez moi : Kongô-Ji (金剛寺)

Nous sommes Dimanche, Sakura et moi sommes donc de sortie. Nous avons décidé d’aller au grand hanami organisé au temple sus-dit. Ce que tu vois ici est la porte d’entrée. A peine arrivés, nous sommes abordés par tout un tas de gens qui nous saluent et nous souhaitent la bienvenue les mains jointes et à grands coups de courbettes. On nous remet des petits coupons qui nous serviront pour profiter gratuitement de la cérémonie du thé, et on nous invite à suivre un parcours orné de milliers de fleurs en papier. Nous suivons donc le petit chemin qui nous mène devant le temple.

Il y a évidemment beaucoup de monde, il est midi, et nous nous installons pour manger notre bentô acheté un peu plus tôt.

Tout autour du temple ont été plantées des fleurs en papier, des petits moulins à vent que les enfants se font une joie d’actionner avec leur plus puissant souffle. Une fois notre repas terminé, nous profitons du site, nous promenant doucement sous les incontournables cerisiers, le temps de prendre quelques photos.

Il fait de plus en plus chaud et de très jolis parasols rouges ont été disposés pour s’abriter un instant des rayons du soleil.

Nous allons pouvoir profiter de notre coupon pour un thé vert, confortablement installés à l’ombre.

La maitresse de cérémonie s’active à préparer le thé sous les yeux attentifs de nombreux visiteurs. Puis on nous apporte une petite fleur de cerisier en sucre qui va nous permettre d’équilibrer les saveurs amères du thé vert, et notre thé si précieusement préparé.

Les « serveuses » sont habillées avec de superbes kimonos, et s’excusent avec ferveur du manque de place dû au nombre important de visiteurs.

Une fois notre thé dégusté, nous revenons devant le temple où une petite parade se prépare.

Tout le monde tape des mains pour accompagner les hommes et les femmes de tous âges qui défilent avec ombrelles et éventails dansants. On a remonté le temps de quelques siècles, malgré les grésillements des enceintes de mauvaise qualité…

Nous pouvons alors quitter les lieux, non sans passer par un chemin orné de nombreuses fleurs toutes plus belles les unes que les autres, que voici pêle-mêle…

En sortant, on nous remercie chaleureusement de notre visite et on nous remet deux boîtes de biscuits au gingembre dont je peux te dire que je me régale depuis quelques jours!

En sortant, nous nous rendons compte que nous sommes tout à côté du Tsurumi-ryokuchi Koen! Le quoi? Mais si! tu connais, puisque nous avions profité toi et moi d’une superbe promenade au terme de laquelle j’avais espéré revenir avec Sakura! Souviens toi, c’était ce jour-là.

Eh bien, nous y revoilà, les cerisiers en fleur en plus, et du même coup, le monde qu’il n’y avait pas lors de mon premier passage. Inutile de refaire une longue visite de ce superbe parc, mais je t’offre tout de même quelques clichés de ce que je n’avais pas photographié la dernière fois…

Et quelques pavillons :

La Thaïlande.

La Chine, déjà vu, mais avec quelques cerisiers, c’est toujours classe…

Et le Népal. Et on termine par ce qui est devenu le symbole de ce parc : le moulin sur lit de tulipes rouges :

Voilà! C’est tout pour aujourd’hui, où j’avais besoin de me faire pardonner mon silence prolongé! J’espère que tu as pu profiter toi aussi de cette ambiance particulière et chaleureuse du début de Printemps ici. Ce contraste avec les événements récents est non seulement bienvenu, mais je crois qu’il participe grandement à galvaniser les esprits ici, je manque de points de comparaisons puisqu’il s’agit de mon premier Printemps ici, mais je pense qu’il est d’autant plus beau que la fin de l’hiver a été vilaine.

Merci encore de ta patience, promis je reviens vite avec de nouvelles déambulations, les affaires reprennent! A bientôt!

31 réflexions sur “Flower Power!

  1. C’est magnifique, tout simplement magnifique ! Toutes ces photos donnent du rêve, j’ai eu un gros coup de coeur pour la beauté des fleurs bicolores. J’imagine que ça a du être une super journée pour vous deux !
    Ici aussi il a fait très beau Dimanche (et tout le reste de la semaine aussi), et les cerisiers qui sont derrières mon jardin étaient aussi en fleurs (blanches) pendant quelques temps🙂 Ca fait vraiment plaisir à voir !
    Ah là là, toute cette poésie, ça me rappelle Ôkami ^^ ! Merci pour toutes ces photos.

    • Content que ça te plaise!! Et oui moi aussi je pense beaucoup à Okami ces jours-ci, il faut bien l’avouer!

      Particulièrement lors de la parade avec cette musique! J’ai vraiment cru que j’arrivais à Seiyan🙂

    • Voilà pourquoi je prends ces photos! Pour vous envoyer un peu de couleurs… Un comble quand même en ce moment!
      Je vais disperser un peu de ces couleurs sur les pages de DozoDomo dès demain d’ailleurs!😉

  2. Avec mes amies, nous rentrons juste d’Osaka (parties dimanche matin) et cela fait très plaisir de voir ces belles photos des cerisiers dans une ville où nous nous sommes vraiment senties bien.
    J’ai plein de photos à trier encore. J’ai écrit mes articles jour après jour pendant le séjour mais il me faudra un peu de temps pour mettre tout ça en forme et les publier sur mon blog.
    En tout cas, merci parce que cela rappelle les bons moments passés à Osaka.

  3. Très jolies photos, pas de doute c’est bien le printemps! J’aime beaucoup ces parasols rouges.
    Je ne reconnais pas le Osaka pluvieux et venteux que j’ai connu ^^

  4. Merci! Ouais moi aussi j’ai adoré ces parasols (d’où le fait que je les ait mitraillé de photos :))

    C’est certain qu’un ville change complètement de visage sous le soleil ou sous la pluie… J’espère que tu aura beau temps en Chine d’ailleurs…tu pars bientôt si je ne m’abuse?

  5. Ouah, c’est bien ce que je pensais les cerisiers sont trop beau à Osaka, bien plus qu’à Tokyo.
    Super photos ! Si seulement on en avait plus prés de chez nous et avec des parcs tout aussi bien entretenus et colorés…snif

  6. Merci beaucoup!

    C’est toujours pareil, quand on se projette dans l’avenir et qu’on imagine ce qu’on va obtenir comme images… Avant mon premier automne au Japon, avant mon premier Printemps, etc… On se rêve des clichés flous, sans contours, tout juste des couleurs, et puis une fois que c’est là, que les photos sont prises, et seront à jamais le témoignage de « mon premier Printemps, Automne etc… », soit on regrette et on attend avec impatience l’année suivante, soit on est plutôt content, et on apprend à vivre avec nos photos…

    Dans le cas de ces images, je crois pouvoir dire que j’en suis assez satisfait🙂

  7. Je suis heureuse de te lire à nouveau. Je suis assez pressée ce soir car je sors avec une amie mais j’ai quand même pris le temps de regarder toutes les photos. Je reviendrais voir ton article plus en détail demain matin.

    • héhé merci Kyn! Mais heureusement que je ne t’empêche pas de sortir!!!
      Prends tout ton temps pour lire l’article, maintenant qu’il est là, il ne bougera plus😉

  8. Merci pour ces photos magnifique, ça fais plaisirs de voir des images du japon autre que celles qui tournent en boucle en frances… Et ça fait du bien de vous sentir calme ! 1000 bises

    Sarah, ju, maël et camille

    • Salut toi! Ouais j’ai pensé que ça pouvait faire du bien de montrer un peu autre choses que Fukushima, même si la situation reste préoccupante et sérieuse, on est bien d’accord…

      En tout cas plein de bisous à toi et tes petits (et moins petit) hommes!

  9. Je te remercie moi aussi pour ces photos magnifiques. Et tes photos sont toujours superbes. Très belle qualité.
    Ces paysages sont reposants, plein de douceurs. On ressent un côté poétique.

    Je me suis permise de prendre quelques photos pour me faire des fonds d’écran :p

  10. merci de nous faire partager de si beaux clichés à travers lesquels nous te reconnaissons bien; les regarder nous rapproche de toi et de Sakura, c’est donc un grand bonheur et bien sûr nous sommes des parents toujours admiratifs de ton regard d’artiste. Bravo!!

  11. Bonjour Niwatori !
    Du 20 au 24 avril, nous avons respiré le même air!
    J’ai souvent pensé à vous et à mon retour, je viens de lire ce post que je comprends très bien à présent!
    La vague rose était partout et cette forme de vénération admirative des japonais, m’a aussi rattrapée … Je suis venue pour ça, pour voir le Fuji-san aussi et tant d’autres choses.
    Je suis très contente de retrouver vos écrits et de savoir que ça va bien! Merci beaucoup et bonheur à vous deux.

    • Merci beaucoup! J’ai hâte de lire vos articles sur votre voyage! Votre programme à l’air très varié et vous êtes allé découvrir de nombreuses villes que je ne connais pas!
      En tout cas bon courage pour la ré-acclimatation😉

  12. C’est magique ces quelques jours ou une simple fleur emporte tout le monde au pays des rêves et de la paix. A coté de chez moi, il y a le parc de Sceaux et son magnifique champ de cerisier. un rendez-vous immanquable avec la communauté Asiatique (car il y a aussi une énorme communauté Coréenne qui vient). J’ai fait des photos absolument magiques (pour moi!!) que tu ne verras pas donc… en tout cas, pas ici.
    Je te conseille un documentaire absolument magnifique « The Tsunami and the cherry blossom » qui explique tellement bien la philosophie Japonaise. 45 minutes très très émouvantes…. et bravo pour ces visites que tu nous fait partager….

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s