De l’intérieur.

Bien le bonjour! La saison des pluies est arrivée, et depuis le début de la semaine, elle a prit un malin plaisir à s’illustrer. Pas de quoi me permettre de t’offrir de nouvelles balades. Alors pourquoi ne pas rester un peu à l’abri? Voilà un moment que j’hésite à rédiger un article sur notre appartement, me demandant quelle pertinence cela pouvait avoir pour toi. Finalement, je pense que cela peut être l’occasion de parler un peu du rapport qu’ont les Japonais à leur intérieur, ou tout simplement de t’aider à plus me connaitre. Rarement un article aura été si personnel sur mes pages, alors profites-en bien, et bienvenue chez nous.

Et pour commencer la visite, quoi de mieux qu’un plan? J’avais réalisé celui là lorsque nous en étions à la phase « comment va-t-on meubler notre nouveau nid d’amour? ». Pour t’aider à te situer, la porte d’entrée se trouve à droite, au niveau du quadrillage. C’est parti pour le petit tour.

Voilà ce que tu observerais si tu entrais chez nous. Ici, comme dans toute habitation japonaise qui se respecte, on enlève ses chaussures, et on monte sur l’estrade. Les fusuma (panneaux coulissants) à gauche donnent sur notre chambre.

Attention, demi tour, tu peux donc voir la porte d’entrée, et  l’espace où tu as quitté tes grolles. Tu remarques les quelques paires de pantoufles disposées ici, et si tu es déjà un habitué des intérieurs nippons, tu en déduis sans doute qu’ici, on aime recevoir. En guise d’introduction à la visite, tu seras peut-être intéressé d’apprendre qu’au Japon, on ne fait pas visiter l’appartement. C’est une habitude Française (occidentale?) qui étonne beaucoup ici. C’est même la première caractéristique que m’a cité une élève à ma question « quelle différence y a-t-il entre les Français et les Japonais quand ils reçoivent? ». Et puisque je suis Français, allons-y pour la visite.

Il n’y a pas toujours le recul qu’on voudrait, mais voici ce que tu observeras à l’ouverture des fusuma de notre chambre.

Il faut que je te dise que j’ai pris ces photos au début de notre emménagement, en Mars. L’hiver était encore dans le coin, et il faut savoir qu’ici plus qu’ailleurs, on vit au rythme des saisons. Tu remarqueras donc la couette plus que douillette, qui a laissé place depuis à un dessus de lit beaucoup plus léger. Au Japon, on adapte ses vêtements à la saison, comme partout, à la différence près qu’ici, il y a une sorte de top départ donné pour indiquer le moment de passer de l’uniforme d’hiver à celui d’été. Ce signal est dispensé par le gouvernement lui même. Un jour, ils apparaissent en tenue légère, et hop, tout le monde sait que c’est le bon moment. De même, Sakura accorde une grande importance au bon moment pour changer de couette, poser les stores en bois aux fenêtres (les « sudaré » (簾)) pour empêcher la chaleur , etc… Mais continuons la visite. En face de la chambre se trouvent les toilettes.

J‘avais prévu de t’épargner la visite des toilettes, mais au dernier moment, je me suis dit, que, tant qu’à visiter un appartement japonais, autant le visiter complètement. En outre, tu sais peut-être que les toilettes Japonaises sont réputées pour être des objets hallucinants, pleins de boutons, gadgets, lunette chauffante et j’en passe. Tu vas être déçu de constater qu’il ne s’agit pas de l’unique modèle de toilettes ici.

Si dans l’ancienne maison de Sakura, il y avait bien un siège digne des expéditions spatiales, beaucoup d’appartements « basiques » n’offrent qu’un bête chiotte. A une différence près tout de même, et que tu as peut-être remarqué…

Non! Ce n’est pas que de la vigne pousse autour! Mais plutôt la présence de ce petit robinet. Hé bien oui, c’est tout bête, mais la plupart des W.C. ici proposent ce petit plus. Tu tires la chasse, elle se remplit, mais plutôt que de perdre l’eau, elle passe d’abord par ce petit lavabo situé sur le haut du trône, te permettant ainsi de te laver les mains directement. Tellement astucieux que je ne comprends toujours pas pourquoi ce n’est pas largement adopté en France. Bref! voilà pour le petit coin! Passons maintenant à la salle de bain, littéralement la porte à côté.

Là encore, cette photo date. Je l’ai prise lors de notre première visite de l’appartement, ce qui explique le vide. Mais ce n’est pas plus mal pour te parler des particularités nipponnes. Tu as surement remarqué l’espèce de bac carré au sol, et peut-être as-tu déduit qu’il s’agissait d’un bac à douche d’un genre particulier? Hé bien que nenni! Moulte te goure! Ce carré au sol, et que tu retrouveras invariablement dans tous les logis du pays, est l’emplacement de la machine à laver. Il en existe de plusieurs tailles, aussi il te faudra être vigilant lors de ton choix de maison. Il ne s’agit pas de te retrouver avec un bac fait pour les petites machines alors que tu as une machine familiale! Tu te demandes donc peut-être où on prend la douche? Hé bien tourne la tête vers la gauche…

C‘est là! encore une fois, désolé pour le manque de recul, néanmoins, tu dois pouvoir observer le point d’évacuation d’eau…à l’extérieur de la baignoire??? Et là aussi, cela mérite une petite explication si tu n’es pas au fait des us japonais. Ici, on n’entre JAMAIS dans un bain sans s’être lavé avant. La salle de bain traditionnelle est donc toujours composée d’une partie entièrement inondable où l’on prend sa douche, en général assis sur un petit tabouret. Une fois bien frottés, et si le cœur nous en dit, on peut prendre un bon bain chaud et se relaxer. La pièce est donc munie d’une porte étanche, et il faut avouer que jouir d’un grand espace pour se laver et très agréable.

Passons dans la cuisine. En fait, il s’agit là de la plus grande pièce de l’appartement (cf le plan). Pour autant, le coin cuisine est relativement confiné, comme tu peux le voir. Rien de bien particulier ici, si ce n’est le meuble noir.

En quoi est-il spécial? Rien de bien extraordinaire, mais tu remarqueras sûrement la niche en son sein. L’appareil blanc que tu vois n’est autre que le cuiseur de riz. Autant dire l’outil le plus important dans toute la maison. Ce n’est pas un hasard si la grande majorité des meubles destinés à cette pièce sont ainsi conçus. L’engin est disposé sur une planche que l’on tire, comme sur les bureaux d’ordinateur pour les claviers. Pour bien comprendre l’importance de cette machine pour beaucoup de nippons, l’exemple de Sakura est très parlant. Chez nous, nous ingurgitons environ 10 kilos de riz par mois. Sakura en mange beaucoup plus que moi, et le dernier geste qu’elle fait avant de se coucher et de lancer une cuisson pour le lendemain matin, où elle prépare son bentô.

La cuisine est, elle aussi assez particulière. A première vue rien de spécial, mais en y regardant de plus près… La cuisinière est d’un genre tout particulier. Tu en trouveras presque partout ici (je pense que les inductions etc commencent à prendre le pas chez les riches, mais chez les gens « normaux », tu verras presque invariablement cet appareillage.) Deux feux, un grill (le tiroir gris), le tout entouré d’une sorte de pare-soleil en allu que tu prendras soin de changer régulièrement. C’est inesthétique au possible, mais tellement pratique pour le ménage!

En face de tout ceci, l’espace où nous prenons nos repas. Difficile d’optimiser cette grande pièce, mais cela nous laisse au moins un bon passage pour nous rendre dans le salon.

Voilà, une photo qui ne sert à rien, mais comme je suis fan de notre table de cuisine, je te la montre. Passons maintenant dans ma pièce favorite : le salon.

C‘est clairement le cœur de l’appartement en ce qui me concerne. Celui par lequel on donne la tonalité qu’on veut. Sakura et moi voulions un intérieur sobre. Là aussi on peut prendre 5 minutes pour parler de l’intérieur des Japonais…

Peut-être l’ignores-tu, mais au Japon, on ne reçoit que très rarement chez soi. Pour voir ses amis, on sort. Restaurant, Karaoké, Bowling, le Japon ne manque pas de lieux où il fait bon voir ses amis. Alors pourquoi on ne reçoit pas? D’abord parce que souvent, les appartements ne sont pas spacieux. Inutile de te rappeler que la densité dans ce pays est une autre paire de manche qu’en France. En outre, les appartements ne sont pas vraiment étudiés pour la réception. Il en résulte que la plupart des intérieurs nippons sont de véritable capharnaüms. Il suffit de regarder la télé 10 minutes et de tomber sur des émissions où l’on va chez les gens pour s’apercevoir que c’est bien souvent un joyeux bazar.

Bien entendu, moi, en bon frenchy, j’adore recevoir. Il fallait donc absolument se concentrer sur un mobilier simple, peu encombrant (le salon n’est pas plus grand que les chambres, puisqu’ici il n’est pas rare de ne pas dédier d’espace à un salon tel qu’on l’entend), et occidental. Car si notre couple est un subtil mélange de nos cultures, il me semble naturel que notre appartement en soit un reflet. Nous avons donc orienté le salon vers l’Ouest, laissant l’Est envahir une autre pièce que tu vas découvrir bientôt. Mais d’abord, quelques photos que je qualifie de « photos d’ambiance »…

J‘avoue, je suis très fier de notre table basse!

Tu remarques sans doute que nous avons mis le centre de gravité de la pièce assez bas. Le meuble de télé est très près du sol, le bureau sur lequel je suis en train d’écrire ces mots aussi. C’est peut-être la connotation asiatique que l’on peut trouver ici, car même si comme je l’ai dit, on a voulu un salon plutôt occidental, nous y avons apporté une touche de Japon, cela va sans dire.

Mais pas autant que dans la washitsu!…… La quoi?…. la washitsu (和室) littéralement la pièce d’harmonie, c’est ainsi que l’on nomme les pièces de style Japonais. La base, c’est que ce sont des pièces en tatami. Voici la nôtre.

Il va sans dire que nous avons décidé  de faire de cet endroit un lieu de repos, de calme, de détente. J’y ai donc installé notre petite bibliothèque (amputée de tous mes livres abandonnés en France). J’y passe quelques instants au calme quand je veux lire, jouer un peu de musique, ou travailler. Elle est également la chambre d’amis, nous y déployons un futon et l’affaire est faite. Le tout sous la tenture que j’avais peinte il y a bien des années, et qui prend tout son sens ici.

Que dire de plus? Tu auras peut-être remarqué que nous ne disposons pas d’armoire. En fait, la plupart des appartement Japonais ont d’immenses placards encastrés. Je te renvoie au plan au début de l’article pour mieux visualiser, mais par exemple ici, les deux fusuma de gauche (sur la première photo de la washitsu) sont un placard d’environ 1 mètre de profondeur et sur toute la hauteur de la pièce. Très très pratique.

Et voilà, notre petite visite est terminée, j’espère qu’elle t’aura permis d’en apprendre un peu plus sur la vie ici. Tu pourras maintenant m’imaginer à mon bureau en train de te raconter toutes mes balades au pays du Soleil Levant!!

Avant de sortir, un dernier détail pour ceux qui projettent éventuellement de s’installer ici. On parle souvent du niveau de vie très élevé au Japon. Il faut nuancer, évidemment. Tôkyô est réputée être la ville la plus chère du monde concernant les loyers notamment. Nous avons plus de chance à Ôsaka, où bien que les prix soient évidemment très variables, il est possible de trouver des appartements tout à fait abordables comme le nôtre. En général les prix montent avec la proximité d’une gare, la hauteur dans les étages, la surface etc. Pourtant, nous habitons dans un quartier qui rassemble toutes les écoles, un supermarché sur le trottoir d’en face, la station de métro à 5 minutes à pied, le bus en bas de l’immeuble, 60m², et une fois que nous avons négocié notre loyer, nous nous en tirons pour 650 euros par mois. Ce n’est pas forcément représentatif, mais cela illustre bien qu’il y a toutes sortes de possibilités ici aussi.

J‘ai mis du temps à me décider à rédiger cet article finalement très personnel, mais je me suis dit « comment tenir un blog sur ma vie au Japon, sur comment on vit notre quotidien ici etc, sans parler du plus important et du plus quotidien? ». C’est chose faite, tu sais tout, jusqu’à la plus petite touche personnelle de verdure que j’ai planté ici.

A bientôt, à l’extérieur cette fois!

25 réflexions sur “De l’intérieur.

    • Merci beaucoup!! Quel plaisir de voir que tu es en vie! (j’avais lu les dernières news sur ton blog, mais j’avoue que j’espère toujours y voir un nouvel article :))

      J’avais réalisé cette tenture à l’encre de chine une semaine où je m’ennuyais particulièrement. Un vieux rouleau de drap, trempé dans 2 cafetières pleines de café pour la teinte, quelques coups de vaporisateur d’eau pour les auréoles et l’effet vieillot, après il n’y a plus qu’a monter les noirs en commençant par les gris très clairs, puis de plus en plus foncé… Le drap buvant énormément, il n’y a plus qu’à poser quelques traits pour donner les contours et un peu de dynamisme, et le tour et joué. Un trou dans le paysage? Un bon vieux Haiku de Maître Bashô (sans rapport avec le dessin, si ce n’est la lune), et hop! Effet garanti pour un minimum de talent😉

      • Merci pour la technique du drap, mais je doute de pouvoir arriver à un aussi bel effet. Enfin bon, je me laisserai tenter un de ces jours.😉

        Pour un nouvel article, c’est pas vraiment l’envie qui me manque mais le temps. J’arrive encore à me dégager du temps libre, certes, mais je préfère généralement le passer ailleurs que devant l’ordi. Fin bon, je viens de me faire un petit trip sympa en bord de mer et j’essaie de me forcer à débloquer un moment pour y consacrer un billet. Qui vivra…😉

        • Oui je comprends bien ce problème de temps! Moi même mes articles sont bien plus épars qu’à une époque…
          Quoi qu’il en soit, je garde un œil sur ton flux RSS, et serai content d’en voir plus, si tu en as l’occasion, l’envie etc… Ravi que tu gardes du temps pour un peu de lecture ici en tout cas!🙂 Merci beaucoup!

    • aaaaaaaaah bein ça je savais que ça allait te faire réagir!🙂 Hé oui mais bon! Comme je l’ai dit, je voulais pas… et puis vraiment au dernier moment, avant la publication, je me suis dit « et puis zut! beaucoup trop de Français vivent encore dans l’ignorance de la possibilité de se laver les mains directement, en utilisant de l’eau qui, de toute façon, sera utilisée plus tard, et avec le luxe de ne pas tripoter plein d’interrupteurs après s’être tripo… » bref!

      Et combien de litres d’eau sauvés si la France entend mon appel?! Je pense que Yann Arthus Bertrand pourra aller se rhabiller avec son « home » parce que moi, je lance mon « toilets ». Et toc!

      Sinon, maintenant que tu as le plan, je t’attends!

  1. Hoooo !

    C’est un billet « Destin ». Je veux m’installer là bas (mais ça se fera jamais, je pense) et ça fait rêver, ces photos, les petits commentaires… J’aime bien la plante dans les toilettes !
    Et beau salon !

    • Oh tu sais, en ce bas monde, il n’y a guère de gentillesse. J’ai trouvé ton idée de blog particulièrement intelligente et originale. Le Japon est raconté sous toutes les coutures ici ou là, et je ne fais preuve, moi non plus, d’aucune grande originalité. Choisir les livres comme matière est très intéressant.
      La gentillesse de divulguer ton site n’est pas pour toi, mais plutôt pour mes lecteurs😉

      Et sans ça, pourquoi « ça ne se fera jamais »? je suis la preuve vivante que c’est faisable quel que fut notre vie jusque là, crois moi!

      • Si, il reste des naifs pour croire qu’il y a des gens empreints de gentillesse en ce monde… Des naifs comme moi !

        Je me doute bien que cette attention est pour tes lecteurs, mais cela me fait plaisir, car mon « travail » n’est pas vain et intéresse un petit peu.😉
        Et tout est original sans l’être. Finalement, si on lit un blog plutôt qu’un autre, c’est qu’il a une originalité qui fait qu’on y revient. Le tien a ce petit quelque chose🙂

        Ensuite, disons que je suis particulièrement fauchée, que mon copain est un fainéant fini, et de ce fait, je bosse une malade pour que tout soit fait en temps et en heure, mon mémoire et boulot compris…. Alors l’apprentissage du Japonais, c’est un peu une utopie… Et bosser là bas, idem, du coup…
        Ensuite, l’âge va sûrement me couper l’herbe sous le pied pour un PVT…😦

        • lol qu’est-ce qu’il prend ton copain! Fainéant et laconique… le pauvre!😀😀

          Je comprends que tu sois très occupée et qu’il soit difficile de mettre en place de tels projets… mais ce que je veux dire c’est que quand les plans d’avenirs tournent invariablement autour d’une émigration, comme ce fut le cas pour moi, alors on organise tout ça😉
          Et pour l’apprentissage du Japonais, tu sais, après toutes mes tentatives infructueuses, finalement c’est ici que je l’apprends le mieux🙂

          • Il n’a que ce qu’il mérite ! ^^

            Pour l’émigration, je crois que si on l’a dans les tripes, ça se fera… du moins, c’est ce qu’on m’en dit quasiment tout le temps ! ^^
            Et je pense aussi que je n’apprendrais vraiment que là bas, mais j’y peux rien, la langue est belle… ^^

            • Oui effectivement je crois qu’on ne part pas vivre à l’étranger si ce n’est pas notre objectif principal!

              Pour l’apprentissage de la langue, on peut très bien apprendre en France, bien sûr! Je voulais plutôt dire que ça ne doit pas être une raison de ne pas se jeter à l’eau, parce que c’est jouable en se débrouillant un peu🙂

  2. Très chouette, le coup du « je te montre même mon chez moi ! », c’est vivant, simple et sans façons et ça nous rappelle qu’on est tous un peu voyeurs malgré tout !-)
    De l’espoir aussi pour mes vieux jours au Japon , compte tenu de la pension que je n’aurais pas ou peu en tant qu’indépendante !-)et des loyers abordables!!!

    • Merci d’être venue jeter un œil à la maison!

      Oui le côté intime m’a longuement fait réfléchir à publier cet article, mais finalement, j’ai lâché prise, après tout, c’est une balade comme une autre… J’ai limité le voyeurisme en ne mettant pas de photos de Sakura faisant la sieste sur le canapé, ou de moi sous la douche lol.

      Je vois plutôt ça comme « un appartement témoin » qui m’a permis de parler de quelques différences entre nos pays.
      Quant aux loyers, ils ne sont malheureusement pas tous aussi abordables, évidemment, mais c’est possible! (et on doit trouver sans doute encore plus intéressant), mais pas probablement pas dans la capitale, j’en ai peur😥

  3. Ta tenture est superbe (je ne connaissais pas ce terme) °o°

    J’aime bien regarder les maisons des autres ^___^
    Non non je ne suis pas voyeuse mais j’aime bien :p Et votre intérieur est sobre, classe, sympa … et simple !
    Y a deux choses que j’aimerais ici en France : 1) la petite estrade dans l’entrée 2) une salle de bain à la japonaise !!
    Halalala …

    Sympa la visite, j’aime bien aussi dans tes toilettes, la petite plante😉
    A bientôt !!

    • Merci Kyn!

      La salle de bain est vraiment agréable, c’est vrai. La nôtre n’est pas grande, mais on a déjà largement assez d’espace!

      La plante dans les toilettes, est bien évidemment une plante en plastique, mais la touche de verdure apportée fonctionne bien.

      Moi ce dont je rêvais avant de vivre ici, c’était une washitsu. Sakura avait quelques exigences précises concernant notre appartement, moi finalement je n’en avait qu’une : avoir une washitsu🙂

  4. c’est cool de voir chez vous !! ça nous rapproche de vous et c’est très parlant… et c’est TROP bien rangé ??? c’est douteux !!! Allez avoue c’est un appartement témoin !
    bises

    • Hihi non non ce n’est pas un appartement témoin, et j’avoue que j’ai bien changé côté rangement (et vaisselle surtout)…bah oui ma bonne dame on vieillit et puis on est deux là. Bon d’un autre côté j’aurais pas pris de photos si c’était le bazar, donc évidemment c’était après ménage et rangement. Et puis on venait d’emménager sur ces photos donc on avait pas franchement deux tonnes de « trucs à mettre au garage » alors qu’on n’a pas de garage🙂

      Bises à toute la famille!

    • Merci Eric! Oui sincèrement on n’a pas de quoi se plaindre quand on connait la taille moyenne d’un appart ici!! On espère garder celui-ci le plus longtemps possible!

  5. Merci de cette intime et jolie visite, qui me fait toucher du doigt mon rêve qu’est de vivre au japon un jour…
    Tenture sublime,j’adore ce genre de travail !

    Arigato gosaimasou.

  6. Ah oui ça a l’air confortable🙂
    Sympa la pièce d’harmonie, j’aime bien le concept.
    650€ par mois pour un appartement comme ça, ça fait rêver…
    A titre de comparaison pour mon précédent appartement je payais 750€ par mois pour 27m² (à Paris) et il était en plus un peu minable. Je me demande bien ce que je fais encore à Paris…

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s