Dans ma cuisine au Japon #1

Bonjour! Aujourd’hui j’ouvre une nouvelle catégorie sur le blog (pour fêter son nouveau départ…). En réfléchissant à comment te proposer  quelque chose de nouveau tout en gardant ma ligne de conduite de « raconter le quotidien » ici, je me suis rendu compte qu’un aspect, pourtant essentiel au Japon, était absent de mon blog, et jamais vraiment présenté de façon crédible sur internet à mon sens. Je parle de la cuisine Japonaise. Tu trouveras sans peine un millier de site qui proposent des recettes pointues, issues de la haute gastronomie nippone, ou des recettes de sushi, de maki etc… Mais ça te permettra au mieux de « manger japonais de temps en temps ». Ce que je te propose c’est un coup d’œil chronique sur ce qu’est « manger chez soi au Japon, et tous les jours », ce qui n’a rien à voir. Plus clairement, quand on est à l’étranger « manger Français » veut souvent dire manger des escargots, du pain, du beurre, du cassoulet, du foie gras etc etc… mais « manger en France » veut plus souvent dire accommoder les restes, adapter des recettes, etc… Je vais donc essayer dans cette nouvelle catégorie de parler de ce qui fait qu’on mange « Japonais »…

J‘ai la chance d’avoir été élevé par une maman qui cuisinait tous les jours. Et j’ai encore plus de chance d’avoir une petite femme qui, elle aussi, cuisine tous les jours! Tu parles d’un veinard! Et quand on cuisine (ou qu’on regarde quelqu’un cuisiner), on se rend vite compte que 14 repas par semaine, ça oblige à concevoir la gastronomie d’un autre œil. Si « manger Japonais » était une pratique courante pour moi lors de ma vie en France (au restau ou chez moi), je découvre depuis que je vis ici à quel point je ne savais pas ce que ça signifie.

J‘ai choisi de commencer cette série de courts articles par l’archétype du genre « on fait avec ce qu’il y a dans le frigo ». Effectivement, notre repas d’hier soir a été composé spécialement sur ce thème… Riz cantonnais au boeuf et salade de concombres. On ne peut pas faire plus chip! Hé bien oui, c’est exactement ça manger japonais! Je dis des évidences, mais ça n’a malheureusement rien à voir avec des « sushi de daurade et sa pointe de wasabi relevé d’un trait de sauce soja sur son lit de radis. » Mais alors tu te dis « bon le riz cantonnais, je veux bien que ce soit asiatique, mais enfin la salade de concombre, je vois pas en quoi c’est particulier au Japon??? » Et tu as raison! Hé bien la différence majeure, ce sont les bases. Quand tu vas préparer ta salade de concombre, tu vas utiliser de la vinaigrette, (voire du yaourt) mais ta vinaigrette (sel/poivre/moutarde/vinaigre/huile), ici, elle n’est pas franchement pratiquée. Voici comment tu pourras préparer une salade de concombre comme une vraie nippone :

Il te faut du concombre, bien entendu. Ici le concombre (kyuri キュウリ) est beaucoup plus petit et fin qu’en Europe. Mais le goût est le même. Simplement, tu l’as remarqué sur ma photo, Sakura pratique une découpe particulière. Elle tranche le légume en fine lamelles, mais pas complètement. Cela permet à chaque tronçon de bien s’imprégner de l’assaisonnement, et c’est joli. Bien entendu avec un gros concombre, il te faudra en faire des rondelles sinon tu auras du mal à manger proprement! La sauce quant à elle est un mélange de vinaigre, une pointe de sauce soja, de l’huile de sésame, un peu de poivre, des graines de sésame et du dashi (出汁), un bouillon asiatique que tu trouveras peut-être en épicerie spécialisée, mais dont tu peux te passer aussi pour cette « recette ». C’est tout! A toi de voir pour les quantités, car encore une fois, on ne parle pas de gastronomie ici, mais de cuisine maison…

Passons maintenant au riz cantonnais (chahan チャーハン) au bœuf. Oui, en principe le riz cantonnais est un accompagnement, mais hier soir, on n’avait pas beaucoup de viande hachée, et beaucoup de riz à finir… on a donc fait un fourre-tout, comme on le fait si souvent dans la vie de tous les jours.

Alors là, rien de plus simple! Nous avions un mélange spécial riz cantonnais au congèle. Petits pois, maïs, carottes etc qu’on a ajouté à notre riz et on a fait sauter le tout… Tu peux bien faire ton riz cantonnais toi même, c’est très simple, ou l’acheter déjà prêt, encore une fois, on est dans notre cuisine là, pas au restau… Sakura a fait revenir la viande hachée, l’a ajoutée au riz cantonnais. Pour relever le tout, elle a rappé dessus un morceau de gingembre frais, une pincée de poivre et un peu de ciboulette japonaise (チャイブ, une cousine de la ciboulette « normale » que tu trouveras facilement chez toi), et l’affaire est faite.

Ici c’est le gingembre qui a fait le plus « local » parce qu’on ne l’utilise que rarement dans la cuisine occidentale. Dernier détail, pense évidemment à manger tout ça en même temps car ici il n’y a pas de système « entrée-plat-dessert ». Si les restaurants « japonais » vers chez toi continuent à proposer ce système, c’est parce qu’ils sont adaptés à tes goûts, de même qu’un restaurant « français » ici proposera toujours du beurre avec ton pain (comme si pour pousser ta salade verte, tu te faisais une mouillette!!).

Enfin, s’il te reste du riz pour demain, tu n’as qu’à faire comme Sakura ce matin, qui a sauté quelques morceaux d’aubergine, un peu de poulet, a disposé tout ça dans une boîte avec deux tomates-cerises, et est partie bosser… là tu seras quasi à 100% dans le quotidien japonais! Mais si tu veux quand même trouver des recettes plus gastronomiques, je te conseille ce site (attention il y a un lecteur de musique qui se met en route tout seul sur la page, c’est un peu pénible)

Bon appétit et à bientôt!

25 réflexions sur “Dans ma cuisine au Japon #1

  1. Bravo il n’est pas encore midi, j’ai faim et ce sera combini pour moi, t’es content ? x)
    Excellente idée en tout cas, en France je ramais pour trouver ce genre d’articles et depuis que je suis là je suis ravie de voir ça au quotidien, merci d’ajouter ta pierre !
    C’est marrant je songeais moi aussi à un article « gastronomique ».

    • 😀
      Bah en même temps là tout ce dont on a besoin est relativement facile à trouver en France… et le plus difficile (le dashi peut-être) peut vraiment être zappé donc pas de soucis… justement le but du jeu est de montrer les micro-différences qui font que tout à coup c’est un repas japonais et non plus français… A mon sens ici c’est la sauce des concombres et le gingembre râpé sur le riz, c’est tout.

      Mais ces petites différences multipliées par le quotidien, c’est ça qui fait la différence entre manger Japonais, et manger au Japon🙂

    • Elle a utilisé du vinaigre de vin ce jour là (je crois) mais à mon avis, tous les vinaigres font l’affaire!! J’ai vu ton plat préparé suite à cet article, t’as fait du sacré beau boulot!!😀

  2. ahhhhhhh….on voulais faire le même genre d’articles chez nous…tu nous a bien devancé….et on mange un peu de la même manière toi à Osaka et moi ici…du moins sur ce que tu nous présente là…A voir sur le #2

  3. Ca c’est le genre d’articles qui me plait 🙂
    J’adore le thème de la cuisine et encore plus si c’est lié au Japon et en plus sur des recettes de tous les jours.
    Dire que je n’ai toujours pas fait de riz cantonnais moi même et c’est tellement simple en plus.

    Enfin bref…. merci pour cette catégorie et j’ai hâte de lire le suivant😉

    • Ah ça!! Je savais que ça te plairait toi et ta petite tête d’onigiri!😀 Je pense qu’on sera plus sur la ligne « idées » que « recettes », mais je suis ravi que ça plaise! Et puis ça permet de changer aussi un peu des balades (d’autant que ces jours-ci avec la mousson…) donc peut-être un #2 bientôt… ça dépend surtout de Sakura en fait😉 Mais je suis certain que le plébiscite de cette catégorie va la motiver à repousser ses limites en cuisine, et ça, c’est loin de me dégoûter comme idée🙂🙂 niark niark

  4. Géniale cette rubrique bouffe au quotidien! j ai hâte de lire un article avec des photos de TOI derrière les fourneaux!
    Bise du pays de la caillette

    • HAHAHAHAHAHA…. ça n’arrivera pas!
      Attention! Je cuisine! Beaucoup moins souvent et surtout beaucoup moins bien que Sakura, mais je cuisine! Seulement je ne vois aucun intérêt, ici, à mettre ma recette de hachis parmentier ou mon gratin de courge… Désolé🙂
      Mais la prochaine fois que je cuisinerai, je me ferai prendre en photo et je t’enverrai ça par mail, promis😉
      bises à toute ta famille!

  5. Alors ! Cantonnais ou cantonné???? j’ai besoin de savoir pour pas me gourer, si un jour je me décide à en faire. Hi Hi Hi !!!!!!!!!!

    • Ah tiens j’avais pas vu qu’il en restait… Je ne sais pas pourquoi au fur et à mesure de l’article je m’étais mis à écrire « cantonné »… j’avais corrigé tout ça, enfin tout sauf deux ^^ merci!
      Et pense à prendre des photos quand tu en feras, parce que ça, je ne voudrais le manquer pour rien au monde… comme ça j’aurais tout vu!🙂

        • lol non désolé c’était bien juste une bonne vieille faute d’inattention, à l’ancienne… J’essaye de ne pas trop me cantonner à une écriture approximative…

          A cause de quel mot tu ris? Cantonné?… (comme ça tu l’as eu😉 )

          • je sais plus trop où c’était mais je trouvais que ça le faisait dans la phrase et le contexte…dommage…rhooooo, j’suis déçu, j’suis déçu…merci criquibi…rhooooo…la la …j’plaisante…
            mon riz cantonné du Cambodge semble moins (je sais pas si c’est le bon mot) « gluant » que le votre. Ça doit être une variante à la japonaise…

  6. Géniale cette nouvelle catégorie ! Je me souviens qu’avec Marion, on avait parfois un peu de mal à savoir quoi faire à manger à part des noodles instantanées🙂 Il faut dire que le hyaku en shop à côté de chez nous n’offrait pas de vastes possibilités culinaires ! ^^ J’ai hâte de lire les prochaines « recettes ». Bises !

    • Merci!! Je ne sais pas à quelle fréquence je pourrai publier du contenu intéressant, mais j’essaierai🙂 C’est vrai que si je n’étais pas en couple avec Sakura, mes repas seraient sans doute très différents! Je le vois bien avec mes amis Français ici, qui sont seuls… ils recherchent absolument à coller au mieux à leurs goûts natals. Moi aussi d’ailleurs, mais je suis obligé de le faire moins souvent, puisque la Reine de la cuisine, dans mon foyer, ce n’est pas moi ^^

  7. Bonne idée ces articles sur ce thème, j’aimerais bien savoir manier le couteau à découper comme les japonais…
    je suis ravie de lire que d’avoir cuisiné tous les jours, je t’ai donné le goût des bonnes et belles choses!

  8. Bein c’est parce que tu as cuisiné de bonnes et belles choses… parce que si tu avais cuisiné des trucs pas terribles tous les jours, qui sait? j’aurais peut-être pris goût aux choses pas terribles?🙂

    Oh et tu sais, tous les Japonais ne manient pas le couteau comme on voit dans les pubs… Mais c’est certain qu’ils ont un souci de la présentation très exacerbé. Tu vas le voir dans un prochain article😉

  9. Mmmmm… Miam… cette salade de concombres m’a l’air bien sympa et rafraichissante🙂
    Je note…
    J’adore cette rubrique !!

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s