Bon à jeter!

Salut! Aujourd’hui, enfin, il fait beau! Enfin… je ne sais pas si on peut appeler ça « beau » quand on meurt à petit feu sous le cagnard, qu’on suffoque lentement dans l’humidité etc… Mais ce qui est sûr, c’est qu’on a du soleil, et que la mousson semble derrière nous! Les prévisions météo du jour annoncent néanmoins de la pluie dans la journée, mais moi, je n’y tiens plus, j’ai besoin de bouger, de repartir à l’aventure comme au bon vieux temps. Oui mais voilà, si le bilan de la balade est positif, je me rends compte maintenant que je suis rentré, que je suis passé à côté d’une bonne partie de ce que j’étais allé voir… la loose, surtout qu’aller là bas n’est ni donné, ni rapide… Voilà donc comment je me sens en tapant cet article : bon à jeter, et tu vas voir que ça colle bien à ce que je t’emmène découvrir…

Alors d’abord situons nous! L’occasion pour moi de te rediriger si tu le souhaites vers trois articles du premier blog… Le building que tu remarques sur cette image, le plus haut, est le World Trade Center d’Ôsaka, au sommet duquel j’avais « sympathisé » avec un papy photographe, et pris quelques photos du port de nuit… souviens toi.

Cette image t’en rappellera peut-être une autre, celle prise ce jour-là, où mes pas m’avaient menés au port de la ville, et peut-être même que tu as repéré la Grande Roue de l’aquarium du Kaiyukan… Bref, normalement tu l’auras compris, je t’emmène au bord de l’océan, sur le port, ou plus précisément, sur une des îles artificielles qu’on trouve ici : Maishima. Si tu veux encore plus te repérer, tu peux aller sur ma page « à la carte« , cherche « Maishima » dans la liste des lieux, bien entendu, tu connais la maison…

Il est probable que, si tu ne connais pas bien Ôsaka, ou comment fonctionne le port d’une ville deux fois grande comme Paris, tu aies déjà associé les termes « port », « île artificielle », ou « bord de l’océan », à une vision bucolique genre calanques, port de plaisance, etc… Je préfère couper court au fantasme illico. Si tu as bien observé ma photo d’intro, tu sais déjà que derrière moi, il y a surtout des conteneurs,  des chantiers navals, et des ponts gigantesques… Mais que diable allait-il faire dans cette galère? Et surtout, pourquoi nous oblige-t-il à l’y accompagner?? Hé bien ce que tu vois sur l’image ci-dessus, est un plan. Drôle de plan pour une île remplie d’usines et de chantiers… C’est parce que c’est le plan d’un jardin, badinguet!

On accède à cette minuscule île en bus, et seulement en bus. Lorsque je descends de celui-ci, j’ai l’impression d’avoir été largué au milieu de nulle part, à la limite du Koh-Lanta, mais version usines partout. Une rafale de vent (chaud) me souffle alors au visage et m’apporte les odeurs d’iode et de sel que j’aime tellement le premier jour des vacances en Corse. Ça y est, je suis rassuré, je suis au bord de l’océan, même si mes yeux ne le voient pas encore clairement. Derrière moi, une petite butte s’élève, coiffée d’un petit kiosque blanc, je monte, le sourire aux lèvres. Me voilà au sommet du fameux petit jardin, que je vais découvrir à l’envers (comme bien souvent décidément), en redescendant de ma petite butte.

Pour faire un joli jardin, prenez des fleurs, des arbres, des pierres et de l’eau. Ôtez-en toute particule d’usine, de macadam, de bruit de voiture. Voilà, vous y êtes! Mais alors pourquoi aller mettre un jardin à cet endroit? La seule réponse que j’ai est : parce qu’on est au Japon. Vérifions si on a bien tous les ingrédients…

Ça m’en a tout l’air… il n’y a plus qu’à descendre en suivant le petit ru, j’espère qu’il fait frais chez toi, parce que moi, au moment de ces images, j’étais en train de colorer mon nez en rouge pivoine.

Mais ça valait le coup!

Le tour est vite fait, et ça m’étonne car lorsque j’avais repéré le jardin sur google map (toujours ma bonne vieille méthode de recherche de lieux à voir…), cela m’avait semblé plus grand… Mais il est difficile de juger des distances et des échelles en vue satellite… Je me console en me disant qu’il reste pas mal de choses à voir, notamment le stade de baseball, tout proche.

En fait j’ai menti, sur Maishima, il n’y a pas que des usines… Il y a aussi (surtout?) un grand centre de sports. Entre le stade de foot, et les courts de tennis, il y a évidemment l’immanquable stade de baseball (sport national ici je le rappelle), assez amusant avec sa grande arche qui le traverse de part en part. Malheureusement aujourd’hui, il n’y a rien de programmé, les lieux sont donc deserts, et je pèse mes mots. 3 corbeaux seront ma seule compagnie autour du stade. Mais en marchant, je vois qu’un peu plus loin, il y a une vue dégagée sur un bras de mer… je vais voir.

Bon bein ça fait toujours une photo de pont en plus… J’aime bien les ponts, je trouve ça assez fascinant comme objet, et impressionnant techniquement… Je me tourne et découvre avec amusement une sorte de promenade en bord de mer, digne d’une ville du Sud de la Bretagne (Quiberon par exemple)…

Marrant ça! Encore un truc auquel je ne m’attendais pas ici! Qu’est-ce que je fais? J’avance un peu? Ouais mais on crame là quand même… est-ce que ça vaut vraiment le coup? (t’as vu, je retranscris bien mes pensées hein? Pour un peu j’ai l’impression de t’avoir vraiment posé la question à ce moment là!) … Bon! Je tente! J’avance un peu, une paire de pêcheurs est là, il y a beaucoup de vent, mais pas de fraîcheur du tout…

Vraiment ça me rappelle la Bretagne ce coin, je sais pas pourquoi, mais il y a de ça… Bon, d’accord c’est pas mal, mais franchement là, j’ai trop chaud et le bout du chemin est loin. Et puis d’ici, j’ai pas franchement l’impression qu’il y a de grandes surprises au bout… Allez, tant pis, je capitule.

Et là…. c’est le drame!

Tu te souviens que je me sens bon à jeter? Hé bien c’est pour ça. Quelques pas de plus, 20 mètres, à tout casser, et j’aurais compris pourquoi le jardin me semblait petit par rapport à ma prévision du matin… c’est parce qu’il y a un grand parc juste là, devant moi, et que je me retourne pour partir dans l’autre direction… Déception, flagellation, auto-mutilation, recherche d’un incinérateur géant…

Je repasse devant le stade (non mais quand j’y repense!!! si tu vas voir la carte, tu vas voir à quel point j’y étais presque! Bref, j’essaye d’oublier…), et je retourne vers mon arrêt de bus… D’ailleurs, il y a là un bâtiment des plus intriguant… J’en avais vu des photos mais j’ignorais qu’il était là… approchons nous!

Drôle de toit non? … Bon, ok il est possible que je t’ai habitué à mieux question « grosse déconne des Japonais dans l’architecture »… mais que veux-tu? Tu préfèrerais peut-être un truc bariolé, avec des tours dans le style Byzantin, des fenêtres en miroirs, du lierre partout, une forme qui n’a pas de sens? Non mais dis-le! Et puis quoi encore? Que ce soit un centre de tri des déchets de la ville? Que ce soit un incinérateur géant dans lequel je pourrais expier mon manque de clairvoyance du jour en ayant raté le parc? Non mais tu rêves!!!

Quoique…

Nooooon je dois avoir des hallucinations dues à la chaleur. Je sais bien qu’on est près d’Universal Studio Japan, mais quand même, ce truc ne peut pas être réel… On fait le tour de la bête.

C‘est bel et bien le centre de tri des déchets et d’incinération d’Osaka, designé par l’Autrichien Friedensreich Hundertwasser, qui avait déjà commis le Kid’s Plaza croisé lors de cette balade. Et en plus, il a une petite sœur de l’autre côté de la rue :

Bon, finalement, je ne vais pas m’y jeter tout de suite (d’abord parce qu’au moment des images, je ne savais pas encore que j’avais merdé, et ensuite parce que, si tu n’as pas compris, c’était un effet de narration pour réussir un enchainement improbable entre cette bâtisse, et mon petit jardin… Enfin, « improbable »… visiblement pas ici!)

Il va falloir que j’y retourne, mais sache déjà que si Maishima semble assez optionnelle dans une visite de la ville, elle est aussi le point de départ d’un tour d’Ôsaka en hélico. Si d’aventure donc, tu y viens, ne monte pas dans l’hélico sans avoir vu le jardin (et le parc que j’ai raté honteusement), et le centre de tri!

A bientôt!

11 réflexions sur “Bon à jeter!

  1. Chez nous il pleut alors te plaint pas !!! Jamais content les habitants du Kansaï !

    J’aime bien le centre d’incinération dans son principe surtout si le grand « truc » bleu est une cheminée. j’aime bien. Mais peut-être pas forcement dans sa réalisation quoique, il faudrait le voir en vrai et la façon dont il s’intègre au quartier.

    Tu sais, je pensais à un truc, si c’est réalisable…tu devrais montrer sur un plan, ton parcours, ta balade…histoire de voir le chemin parcouru…

    • Alors concernant l’intégration au paysage : elle est inexistante. Complètement. C’est bien le principe. Et je ne pense pas que ce soient des cheminées… il y a des fenêtres en haut, et il faut savoir qu’on peut visiter le centre, pour peu qu’on soit un groupe (sinon j’y serais allé hier)… peut-être des observatoires donc? mais je ne sais pas.

      Pour le parcours à pied j’y ai pensé à plusieurs reprises (depuis mon article « varier les plaisirs » si j’ai bonne mémoire…) Mais ce n’est pas forcément pertinent… surtout si je commence à mettre les détours que j’ai fait :D), Et puis j’aime promener mon lecteur comme je me suis promené moi même… Et j’ai bien vu la différence entre la vue satellite et la vraie vie cette fois🙂

      Mais pour cette fois, rien que pour toi, voilà ce que ça donnait :

  2. En tout cas ton article il est pas bon à jeter !!
    Belle balade – dit-elle dans son bureau climatisé🙂
    Blague à part, je te plains, je déteste la chaleur.. + de 20° et c’est la canicule ^^ … et surtout la moiteur … Je compatis!
    Incroyable ce centre d’incinération!!! Quelle architecture…Ou comment mettre de l’art dans le quotidien!
    Super belle cette promenade en bord de mer, style les planches de Deauvile! Et ton « petit » jardin est quand même bien mignon.. allez va, une autre fois le grand parc!
    Courage… et merci!

    • Merci Lili! Oui la chaleur et la moiteur surtout sont difficiles, surtout les premiers jours comme ça… Sont arrivés sans prévenir du coup faut s’adapter, mais on a intérêt à le faire vite parce qu’on en a pour plusieurs mois, donc on râle les premiers jours, parce qu’après on va se lasser🙂 en tout ças lors de cette balade, il faisait 34 degrés… beaucoup trop pour toi donc!🙂

      Oui c’est sur j’y retournerai, mais j’ai quand même payé 1 100 yens pour les trajets (environ 10 euros) ce qui n’est pas énorme, mais que je ne peux pas dépenser tous les jours, juste en transports en commun (très chers au Japon, et à Ôsaka en particulier…) Donc il faudra attendre un peu avant d’y retourner…

  3. Bien sympathique ce petit jardin😉
    Une bien belle balade et je rejoins Lili ^___^ Non, tu n’es pas bon à jeter😀

    Tu iras une prochaine fois et tu nous feras de belles photos (tu n’as plus le choix) !!

    • héhé je ne suis pas bon à jeter? Merci! Mais vous avez pas vu mon pif et tous mes coups de soleil bien ridicules… du coup, je me tâte encore un peu😀😀

  4. y’a un autre truc aussi a maishima, c’est le festival « Nagisa ». c’est un festival de musiques électroniques / musiques du monde qui a lieu 2 fois par an (printemps et automne), sur une ancienne base de l’armée, pas très loin de la déchèterie!!
    ça vaut le détour!!

  5. Excellent.
    Je suis passé à côté de Maishima pas plus tard que l’autre jour (c’est sur la route KIX – Kobe) et je me disais que j’aimerais bien la voir de plus près cette île un jour.
    Donc en attendant une vraie visite, merci pour cette visite virtuelle.

    Le centre de tri des déchets est l’une des toutes premières choses que j’ai vues du Japon lors de mon tout premier voyage, et le truc n’avait cessé de m’intrigué depuis. Ce n’est que la semaine dernière que j’ai compris ce que c’était. Drôle de coïncidence que tu en parles aujourd’hui.🙂

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s