Dans ma cuisine au Japon #2

Salut! Nous sommes Dimanche, la température est liquéfiante, et ce midi, on n’a pas grand chose à manger… Bien sûr on habite en face d’un supermarché, mais franchement là, on est trop liquides pour sortir et traverser la rue… Voilà donc encore une occasion de te montrer ce qu’on peut faire lorsqu’il s’agit d’improviser son repas, le tout, évidemment, avec un assaisonnement à la japonaise, que tu pourras reproduire chez toi si le cœur t’en dit, et si tu trouves ce qu’il faut. Deuxième édition de la cuisine japonaise version placards, et non façon restau, qu’est-ce que ce sera aujourd’hui?

Voyons ce qu’on a… un œuf, une tomate, un reste de salade de concombre (même genre que la dernière recette, oui on adore ça), du surimi (du bon hein, pas du petit coraya)…bref, pas de quoi se faire péter la panse… Et là au dessus? Ah bah tiens! Un vieux paquet de sômen (素麺), des nouilles de farine de blé très fines et blanches… Tu trouveras peut-être ça en épicerie asiatique, sinon je suis sûr qu’on peut adapter avec les genres de « cheveux d’ange » chinois, le nom m’échappe, bref, du vermicelle ou assimilé ira très bien, on fait la tambouille, pas mieux. C’est parti!

Première étape cuire les sômen, 2 minutes suffisent, puis les refroidir sous l’eau. On les déguste en général froids, l’été, avoue que ça tombe bien! Une fois refroidis, voici la « technique Sakura » pour les disposer sur un plat à mettre sur la table.

Voilà t’as compris : un petit fagot, plié en deux, puis encore en deux, tu poses dans le plat et tu fais un autre fagot. C’est inutile, mais je te rappelle qu’ici la présentation est souvent importante, jusque dans le quotidien le plus trivial, Sakura ne fais pas exception et aime faire joli, aussi minimal que ce soit.

Et ma photo ne rends pas hommage à ses efforts, mais faut dire que jusque là, j’avais pas franchement prévu le reportage photo… Bon, les sômen, c’est fait… Avec l’œuf, prépare une mini omelette, bien plate et ronde, genre petite galette quoi. Pose la sur ta planche à découper et passe 5 minutes à la couper en fines fines fines lamelles (toujours si tu veux la jouer à la nippone hein), tu obtiendras ainsi une magnifique omelette râpée, que tu pourras disposer dans une petite assiette, une coupelle, ou tout récipient identique qui te fera plaisir. Tranche ta tomate, sans effet particulier, sauf si ça te chante,, et administre lui le même sort que l’omelette (pas la découpe, la dispositions en coupelle).

Voilà! Tu n’as plus qu’à sasir tes baguettes et mettre tout ça dans ton assiette, les sômen, quelques tranches de tomates à côté, tu saupoudres le tout de ta râpée d’omelette, deux cuillères de sauce vinaigrée comme dans la dernière recette (vinaigre, huile de sésame, sauce soja, poivre, pointe de sucre, quelques graines de sésame etc…)

Pour complémenter tout ça, sors la salade de concombre d’hier du frigo et ajoutes-y les morceaux de surimi, ça ne mange pas de pain, et de toute façon faut finir…

Tout de suite c’est moins impressionnant… Mais l’important c’est que ce soit bon non? Tout est prêt, un petite repas frais qui fait du bien par temps chaud et qui change de notre si européenne tomate mozza. Légers, rapide à faire, tout ce qu’il faut. Je voulais finir l’article avec une photo d’ensemble, mais je viens de me rendre compte que j’ai oubliée de la faire! C’est dire si finalement c’était appétissant, alors qu’au départ j’étais prêt à sortir acheter une pizza surgelée… comme quoi on fait toujours bien de regarder le fond de ses placards.

Du coup pour finir, je te propose un petit fruit… il s’agit du biwa (ビワ). Je l’ai découvert ici. En France on appelle ça le Bibace ou la « nèfle du Japon », bien qu’à priori cela ne soit pas particulièrement proche de nos nèfles (connues aussi sous le doux nom de cul-de-singe). Il est beaucoup utilisé à l’île Maurice (que je salue!) notamment. Entre l’abricot, la mangue, et le melon, c’est le fruit idéal pour désaltérer et rafraîchir, mais n’avale surtout pas les noyaux, qui sont toxiques!

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui! A bientôt, et bon appétit bien sûr!

14 réflexions sur “Dans ma cuisine au Japon #2

  1. Bien appétissant tout ça!
    C’est vrai que quand il fait chaud et apparement c’est toujours aussi dur au Japon en ce moment😦 on préfère manger frais et les somen froids c’est délicieux!
    Félicitations à Sakura pour sa patience… c’est vrai qu’au Japon l’esthétique est partout, dans le moindre détail!
    J’adore la jolie vaisselle japonaise, les bols, les coupelles🙂
    Bonne fin de journée … j’espère que les nuits apportent un peu de fraicheur ??^^

    • Malheureusement les nuits n’apportent que très peu de fraîcheur ici…c’est l’autre problème, après l’humidité…il est maintenant 20H17, la nuit est donc tombée depuis longtemps, et il fait encore 29 degrés et 70% d’humidité… dur dur sans clim ^^

  2. Sympa ! Comme quoi avec peu de choses on peut faire de bon petit plat. Et c’est surement meilleur que la pizza surgelée :p

    (Te plains pas trop pour la météo…il pleut et fait froid à Paris…Obligé de sortir avec un gilet et un manteau…)

    • C’est très certainement meilleur que la pizza surgelée!🙂
      Pour le temps, je me plains pas, et puis ça s’est rafraîchi puisque aujourd’hui on se prend un bon gros typhon sur la poire.🙂 Mais j’ai vu aux info qu’en France après la sécheresse, c’est carrément le retour de l’hiver… bon courage!

  3. Pourquoi s’embêter :p J’aime bien ta catégorie car au moins on voit la nourriture de tous les jours😉
    Puis ça m’a l’air très bon tout ça😀

    Pour le temps, je confirme … J’ai frooiiiiiiiD !!!!

    • Merci Olrik! Ton article est (comme d’habitude) excellent!

      Cette catégorie n’a pas de grande vocation, juste vous emmener encore un peu dans le quotidien, parce qu’un jour je me suis rendu compte que je « mangeais japonais », alors que jusque là je n’avais utilisé ces mots que pour aller dans des restaurants, ou pour cuisiner moi même quelques Grands Classiques. Je suis ravi si ça donne des idées simples🙂

  4. miam, ça donne faim tout ça!
    A quand un Unagidon? (Si jamais t’as des restes d’anguilles dans le frigo…hum…mouais c’est peu probable ^^)
    Sinon quand je veux apprendre des recettes de cuisine japonaise (juste pour le plaisir de regarder, vu que je ne cuisine pas…pas encore), il y a les vidéos de runnyrunny999 sur youtube, qui sont vraiment sympa. (bien filmées, claires, en anglais, et en plus rigolotes)
    L’anguille.

    • Ahaha c’est marrant, on en a mangé un avant-hier! Effectivement je n’ai pas prévu de parler de ce genre de plat, très connu, et plutôt onéreux (enfin ça reste des morceaux d’anguille grillés et à la sauce de soja posés sur un bol de riz quoi, mais l’anguille c’est pas donné ^^)

      Merci pour le tuyau pour les recettes, j’ai édité ton commentaire pour y joindre le lien, ça à l’air effectivement très sympa!

  5. question idiote: tu mets du vinaigre de riz ou du vinaigre de vin dans ta sauce? Je suis curieuse car nous avons besoin d’un break de la traditionnelle: vinaigre/moutarde/huile d’olive? Sympa les somens, ca a l’air plus facile que les soba, lorsque j’ai fait les miennes la dernieres fois elles etaient toutes collees meme apres les avoir rincees!

  6. Depuis 8 ans que j’habite a Maurice, j’ai jamais mangé ni même entendu parler de Bibace, demain je fais le tour de mon village pour en avoir le cœur net !
    Car comme toi les fruits comme le melon sont des produis de luxe a 4 ou 5 euro le kg…

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s