Balades en toitures

Salut! Hé oui, déjà un nouvel article, tu ne rêves pas. Ces jours-ci, je suis en vacances, ou presque, du coup j’ai plus de temps pour quelques clichés. En outre, je t’ai promis à la fin de l’article précédent, une prochaine visite plus urbaine. Et la voici. De manière très courante, on associe toujours « Japon » à « mélange entre traditions et modernité », et il faut dire que si cela se vérifie souvent (par exemple lors de scènes comme celle ci-dessus), le raccourci semble réducteur et a tendance à devenir agaçant à mesure qu’on s’immerge dans le pays. Ce qui me plait, à moi, c’est plutôt la facilité qu’on a à changer de décors en quelques heures. Pour moi qui n’ai jamais eu le permis de conduire, les promenades en campagne étaient plutôt du genre à mobiliser une journée entière. Pourtant si j’habite aujourd’hui dans une ville 2 fois plus grande que Paris, cela ne m’a pas empêché, après ma dernière promenade à Minoo, d’aller acheter un frigo au centre ville, en deux coups de train. L’occasion de te montrer une des stars d’Ôsaka en ce moment : la gare, et par extension, d’une petite balade sur les toits…

Voici une des artères principales du centre d’Ôsaka. C’est une passerelle au cœur du quartier d’Umeda, quartier dont tu dois commencer à être familier si tu me suis depuis longtemps. Je traverse cette passerelle chaque jour pour me rendre de ma station de train (en haut de l’image, enfin hors champs, mais dans cette direction), à mon boulot, derrière nous. Juste à gauche de l’image se trouve la gare de la ligne JR (la principale) de Ôsaka. Une gare qui était en travaux depuis ma première visite il y a 2 ans, jusqu’à assez récemment. Et pas un de mes passages sur la passerelle ne se fait sans croiser un photographe, systématiquement tourné dans une seule et unique direction. Pour la première fois, j’ai moi même été ce photographe, et sans plus de discours, voici le résultat :

Bah oui vu comme ça, c’est pas follichon follichon… Je me demande encore pourquoi tout le monde prend cette photo. Bon, le toit en pente (non ce n’est pas un tremplin olympique pour Sumotori) est impressionnant quand on avait l’habitude de son absence, mais bon… Alors je dois aussi te dire que je n’utilise presque jamais les lignes JR. J’habite près de la Hankyû et du métro, donc cette gare d’Ôsaka ne m’est connue que pour quelques trajets toujours en départ du même quai. Et puisqu’elle est immense et que je l’ai toujours connue en travaux, donc changeante, je ne m’y aventure jamais seul, de peur de m’y perdre (sérieusement, faut voir la bête).

Mais aujourd’hui, je ne suis pas seul! Sakura et moi venons donc d’acheter notre nouveau frigo, et nous passons devant la gare. Et là je me dis : « vas-y! fonce! t’es en sécurité! va voir cette nouvelle gare qui émerveille tant de monde, soyons fous, c’est l’aventure, on vient de se faire 380 marches à Minoo, on n’a peur de rien! » En plus, une amie m’a dit qu’en haut, il y a une terrasse et que c’est trop cool… Nous montons donc un ou deux escalators, et nous retrouvons dans une sorte de hall tellement grand, qu’on se croirait en plein air. Je ne plaisante pas, regarde :

A couper le souffle! Nous sommes bien dans une gare, mais évidemment, il y a ici toutes sortes de commerces et services. Je dis bien toutes sortes. Du magasin de prêt à porter aux restaurants, bien entendu, en passant par des salles de sport et un cinéma. De là où nous sommes, nous avons déjà une jolie vue sur le Sky Building.

L‘occasion pour moi de te signaler que je débute un nouveau projet intitulé « Cent vues du Sky Building » que je cogite depuis longtemps… tu peux en suivre les touts premiers pas sur la page qui lui est dédiée en haut du blog : Cent vues… Bref! Allons voir à quoi ça ressemble une gare de cet acabit.

Ici nous sommes sous le fameux toit (le tremplin pour Sumotori) avec une vue imprenable sur les quais de la gare. A l’origine, les toits des quais devaient être enlevés, mais il parait que la nouvelle toiture ne permet pas de protéger les quais suffisamment en cas de fortes intempéries, donc pour l’instant, ils gardent leurs chapeaux. Alors en fait tout l’espace de la gare est très ouvert. Sur plusieurs niveaux bien entendu, on passe de grands halls en grands halls, d’escalators en escalators, pour monter aux terrasses. Ce que je retiens de cet espace, ce sont surtout des perspectives improbables, des emboitement de niveaux dans la rétine, et cette impression d’extérieur à l’intérieur, un léger tournis de ne plus savoir si ça monte ou si ça descend. Comme je n’arriverai pas à mieux l’expliquer, voici une série d’images qui tente de le faire ressentir.

Partout où l’on regarde, quelque chose monte ou descend. Un escalator, des ascenseurs qui apparaissent là où on n’avait même pas remarqué que c’étaient des vitres, etc… J’espère que ça t’aide à imaginer le lieu. Alors quand on vit au Japon, j’ai remarqué qu’on prend vite le plis sur certains points. Par exemple sur la sécurité. Sortir une liasse de gros billets au milieu de la foule ne me semble plus du tout étrange, rentrer tard, seul, et ivre non plus et j’en passe. Mais bon, dans une gare de cette taille… quand même…avec les plans vigipirates ou équivalents…enfin tu imagines bien qu’un espace comme ça… il faut bien que la surveillance soit dissuasive non? montrer la présence, impressionner, décourager… Hé bien oui! Accroche toi bien car ici, les brigades cynophiles ne font pas rire! Ici, ce ne sont pas des chiens entrainés à traquer la drogue et les armes qu’on utilise, c’est bien plus terrifiant et efficace! Ici, on utilise…

Des Pokemon??? Ah… bon… euuuuh… non bein oublie ce que j’ai dit alors! Tu peux sortir tes biftons sans crainte, ici aussi. Maintenant que nous sommes rassurés, nous atteignons enfin les fameuses terrasses dont on m’avait parlé. Alors ce ne sont pas des terrasses immenses, juste de quoi se poser un peu, se remettre de ses courses, regarder le soleil couchant sur Ôsaka, prendre l’air quoi. Ce n’est pas au niveau de l’extraordinaire Namba Parks (tu te souviens de notre visite là bas? Ça commence à dater, c’était il y a 2 ans, souviens toi!), mais c’est agréable.

Il y a d’ailleurs pas mal de monde qui profite du vent fort qui s’est levé. Alors une fois qu’on est là, on peut aller manger aux tables chics (et chères), par exemple.

Ou même aller au cinéma.

Il n’y a pas à dire, cette gare ne ressemble pas à celles que je connaissais jusque là… « La Tour-du-Pin, ici La Tour-du-Pin, deux minutes d’arrêt! ». Les Japonais ont le chic pour aménager les toits, on l’a vue à Namba Parks, on le voit ici, mais les exemples sont légions. D’ailleurs, juste en face de la gare, si l’on retourne sur notre passerelle du début de l’article, il y a ça :

Hanshin. C’est quoi ça Hanshin? Hé bien pour faire simple, c’est un genre de Galeries Lafayettes. 12 étages de commerces, plutôt chers, plutôt luxe, plutôt variés. Et si tu regardes bien, il semble y avoir un peu de verdure en haut. Allons voir! 10 escalators plus tard, une porte s’ouvre sur un petit espace inattendu…

Bah oui, pourquoi pas mettre un parc sur le toit? L’endroit est vraiment étrange, j’y viens de temps en temps pour me poser quelques minutes. D’abord je trouve que tout à coup, on a l’impression d’être sur le pont d’un bateau. Sans blague! En plus lorsque le vent vient du large, on a de fortes odeurs iodées qui nous rappellent tout à coup qu’on n’est pas très loin de l’océan. Ensuite, le décors à ce quelque chose du « Pacific Princess »

Bon les mouettes ont vraiment une tronche de pigeons, mais avec un peu d’imagination… Et puis tu l’as vu, on est au 10ème étage, donc on a l’impression de flotter, et en même temps, on reste au pied des buildings, parce que 10 étages ici, c’est petit… Donc l’impression d’être encore à quai.

Bref, un endroit très singulier où l’on vient faire une sieste, lire un bouquin, se reposer un peu, et pourquoi pas prier?

Décidément, passer du centre ville au espaces verts est un jeu d’enfant à Ôsaka. De Minoo à ici, compte 40 minutes de train, et une fois à Umeda, si tu as un besoin irrépressible de vert, compte 10 minutes d’escalators. Les cheveux aux vents, sur les toits, les nuages qui se sont épaissis depuis quelques minutes deviennent menaçants. Un petit tour dans les magasins pour acheter de quoi manger ce soir, et quand nous ressortons, non seulement la nuit est tombée, mais l’averse qui nous attend ressemble plus à un déluge qu’à une douce pluie d’été.

Il n’y a pas à dire, le contraste entre traditions et modernité ne m’interpelle vraiment plus autant que bien d’autres contrastes que j’observe dans le quotidien. A bientôt!

8 réflexions sur “Balades en toitures

    • C’est très sympa en effet! Mais sur les toits ici on peut trouver beaucoup de choses (des clubs de golf par exemple). Les petits parc permettent souvent une pause pour les travailleurs du quartier, du building ou pour quiconque passe dans le coin. C’est vraiment agréable à un détail près : il fait plus chaud dans le parc sur le toit que dans le magasin… la dernière fois que j’y suis allé, je me suis posé sur un banc pour lire une heure, puis quand j’ai eu trop chaud, je suis entré dans Hanshin pour me mettre au frais… un peu étrange comme impression😀

      • Logique non ? Il y a la clim dans les magasins je suppose !
        En tout cas, on voit bien que c’est typique au Japon car dans les animés on voit souvent les toits d’école aménagés en parc😉

        • oui c’est logique, mais surprenant tout de même. Quand tu sors du magasin pour te mettre à l’air libre, aux 4 vents etc, et qu’en fait tu es agressé par une moiteur suffocante… ça fait bizarre.

  1. Ouf! Après la furia du match et des commentaires à la buvette, je viens me reposer un peu dans ces pages.
    Article intéressant car il va à l’encontre du détestable souvenir que j’ai de l’ancienne gare d’Osaka : la seule que j’ai trouvée au Japon mal foutue, pas fonctionnelle pour le touriste gaijin (et d’ailleurs même ma femme s’est paumée et a pesté envers les concepteurs de la gare). Du coup, je me promets bien d’explorer ce fascinant building lors de mon premier voyage.

    • Comme je te comprends! Tu l’as bien compris, je ne mets jamais les pieds dans cette gare sans mon escorte. Justement parce que je l’ai toujours connue en travaux. Et non seulement elle n’a jamais été claire pour les visiteurs (et les Ôsaka-jin, puisque Sakura s’y perdais à l’aise aussi), mais en plus, elle changeait de tête toutes les semaines. Grosse galère. Du coup effectivement, maintenant qu’elle est terminée, elle est plus agréable. Mais bon ça reste un gare géante avec des accès partout, des sous-terrains aussi, et je ne m’y aventure toujours pas seul:mrgreen:

  2. Impressionnant ! Ce n’est même plus une gare, mais une mini ville quand on y repense !
    Pas mal le coup des photos retournées, ça décuple l’impression de tourner en rond x) Et puis tu peux pas test, les pokémons ils font respecter la loi, ça se voit pas comme ça mais c’est des warriors🙂 Vraiment apaisant ce petit parc sur le toit.
    Merci pour toutes ces belles photos !

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s