D’un mont à l’autre.

Non, tu ne divagues pas, ceci est bien un nouvel article, tout juste 2 jours après le dernier!! Mais que m’arrive-t-il? Ne t’inquiète pas, je ne suis pas atteint de quelque mal que ce soit, j’ai juste un peu de temps et trop de dossiers à mettre à jour alors on y va! On va où? Hé bien après notre balade à Kyôto de la dernière fois, je te propose de rester en dehors de Ôsaka, direction Kôbe cette fois, et plus précisément Rokkô-san, montagne réputée, en haut de laquelle les familles viennent profiter du soleil. Au milieu des activités telles que mini-golf, pêche à la ligne et luge d’été, nous trouverons bien le moyen de nous relaxer dans un jardin zen. Après tout, nous sommes au Japon.

Si d’habitude tu as droit à une mise en bouche et que mes articles commencent par des petites descriptions du transport utilisé, du restau dans lequel on a fait halte etc, aujourd’hui, que nenni, brut de décoffrage, te voilà parachuté au sommet de la fameuse montagne. Alors pour être un peu précis, Rokkô-san n’est pas le nom d’une montagne, mais de l’ensemble de sommets du coin. Il y a plusieurs choses à voir comme la chute d’eau de nunobiki, (que nous n’irons pas voir aujourd’hui); ou le jardin botanic alpin (si t’es sage…). Bref, comme tu peux le constater sur mon image, nous avons vue ici sur une drôle de construction. Il semblerait qu’il s’agisse d’une sorte d’oeuvre d’art dont la version lumineuse noturne devrait être aussi jolie que la version diurne est moche.

De toute façon, à peine arrivés en haut, nous, on veut redescendre sur l’autre flanc. Et pour ça, quoi de mieux qu’un mini télésiège? Ce n’est plus un secret pour personne, je suis Grenoblois (on le saura) et en tant que tel, j’ai chaussé mes premiers ski aux alentours de mes 3 ans. Les télésièges, je connais. Mais alors là! Quelle drôle de sensation! Imagine un télésiège miniature, sans barre de protection, à 1 mètre du sol, ou du filet de protection (lui même à 1 mètre 20 du sol,ou presque). J’ai le sentiment d’être assis à une table d’élève de maternelle. C’est charmant.

De retour sur le plancher des vaches, nous voilà au beau milieu d’une sorte de reserve naturelle pour familles.

De grands espaces à flancs de colline, un magifique petit lac sur lequel se croisent des pédalos activés par papa sous les rires de bébé et l’admiration de maman. L’activité pêche est bien entendu la plus rentable pour la société qui gère le parc et les locations de canne à pêche vont bon train.

Il ne faut pas oublier de se promener dans la roseraie dont la seule photo que j’ai sélectionné pour ces pages n’est pas très flatteuse.

On remarque vite aussi qu’une des activités préférée des petits et des grands est de nourrir les carpes, qui sont bien habituées et se ruent sur le moindre attroupement de forme humaine. Juge par toi même :

Et que faire encore? De la luge d’été? Du trampoline avec vue sur Kôbe? Tu préfères regarder le spectacle de clowns?

Il faut bien le dire… nous n’avons pas d’enfant, du coup hormis le fait de se promener, nous ne retirons pas franchement de plaisir particulier de ces diverses activités. Nous autres, adultes, aurions besoin de quelque chose de plus… mature ; de plus réfléchi, une exposition de peinture moderne? Un colloque sur l’Absurde dans les média des années 60 à nos jours? Non! Je sais! Un café philosophique sur la place du Nucléaire dans le monde et dans l’avenir de l’Humanité pensante!!

Comment ça : « y’en a pas »?

Bon… bah si on allait au mini-golf?

C‘est la première fois pour Sakura, moi bien sûr, j’ai fait mes classes au mini golf d’Autrans, et à d’autres du temps des vacances d’été en famille… Mais ici, c’est très différent. Pas de petit parcours décoré où le but est de faire passer la balle ans le moulin autour duquel sont disposés des personnages plats en boit mal peint. Non, ici c’est un vrai petit parcours avec bunkers, dénivelées etc. Sympa. Moins mignon pour les enfants, mais plus ardu en terme de challenge. J’ai battu ma femme à plates couture, en ayant perdu ma balle plusieurs fois (malus de points important), c’est dire s’il est important d’entraîner vos enfants au mini golf, un jour, ça leur fera gagner un tour de vaisselle.

Bien, mais redevenons sérieux un moment. Le golf, ça va 5 minutes, mais nous continuons notre périple dans les environs et nous rendons au jardin botanique alpin. Nous ne savons pas franchement ce qu’il y a à y voir, mais on a vu sur un dépliant que ça existait alors bon… L’endroit est une succession de serres dans lesquelles sont cultivées des plantes alpines, et où sont exposées (temporairement??) des photos artistiques vraiment sympas.

Bon les plantes ne m’ont pas laissé de souvenir impérissable, mais je ne suis pas franchement branché végétation (jeu de mots!). En revanche, voici un petit chemin de bois qui m’appelle avec insistance.

Nous nous enfonçons dans le jardin pour finalement déboucher sur le petit havre de paix que je n’attendais pas.

Nous sommes maintenant en fin d’après-midi, le soleil descend. La lumière  est douce, de quoi finir la journée paisiblement. Sakura est installée dans la cabane (voir photo d’intro), et moi je déambule, remplissant mon objectif de feuilles de nénuphars, et figeant l’instant dans mes yeux.

A bientôt!

9 réflexions sur “D’un mont à l’autre.

    • Je ne suis pas très « Japon néon », mais il faut bien reconnaitre qu’en terme de quotidien, c’est celui-là qui l’emporte sur le « Japon serein », alors évidemment pour les promenades dominicale, nous privilégions le côté serein. Exactement comme en France finalement, quand on va se mettre au vert.
      Par contre un des prochains articles sera beaucoup beaucoup plus orienté néon… vous comprendrez en le lisant🙂

  1. Quelle fin heureuse… mais c’est vrai que dans une journée comme ça, ça aurait manqué à ton article ce petit coin de paradis(vers lequel je me dirigerai sans hésitation pour y passer la plus grande partie de la journée si je passe par ici)…

    « ’il est important d’entrainer vos enfants au mini golf, un jour, ça leur fera gagner un tour de vaisselle. » Tu m’as tué sur le coup… mais c’est bien, ne perd pas le nord sous prétexte que tu es à l’ouest(euh…Est, veux-je dire…)

    Chon

    • huhu je suis prêt à tout pour passer un tour de vaiselle:mrgreen:
      C’est vrai que le jardin était le bienvenu. J’ai apprécié la promenade, bien entendu, ça avait des airs de vacances assez agréable, mais l’endroit ne m’a pas non plus transcendé. Le jardin lui était vraiment apaisant.

  2. Quand on voit tout ce qu’il y a à visiter, les marches à grimper, etc … On comprend mieux pourquoi les japonais vivent plus longtemps !! Tout le pays est fait pour garder la forme😉

    • J’ai tout un tas de théories sur la longévité des Japonais. De mon point de vue l’une des explications les plus sous-exploitées se trouve au niveau des micro-siestes que l’on se fait dans les transports en commun… du coup je m’y emploie autant que possible:mrgreen:

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s