Terrain glissant.

Salut!! Nous reprenons le cours normal de nos émissions, et c’est bien moi, Niwatori qui reprends possession des lieux après l’excellente, mais exceptionnelle apparition de l’Anguille sur le blog. Je ne vais pas te mentir, je n’ai pas grand chose de neuf à raconter. Oui mais voilà, je suis tiraillé par deux choses : 1/ J’ai très envie d’écrire un article, et 2/ je supporte assez mal l’envolée de « un an après » qui fleurissent les blogs ces jours-ci. Je concède volontiers la beauté du geste, mais que veux-tu, je préfère parler des choses gaies, ou ne pas regarder mon calendrier pour parler des choses tristes. De plus, c’est un sujet trop important à mes yeux pour ne lui consacrer que mon petit avis ou mes petites réflexions pseudo-avisées, que ce soit sur le nucléaire ou la peine que peut ressentir un peuple… Ce sont des terrains trop glissants pour mon blog à vocation « positiviste ». Alors comment faire un article le 13 mars sans parler de « tu-sais-quoi » et avec rien de neuf? Simple : retour en arrière de quelques semaines, sur une journée que j’avais d’abord jugée relativement peu intéressante pour toi. En pénurie de sujets, je tente donc le coup, et t’invite au ski version nippone! Oui ça fait un peu sujet merdique face à un tremblement de terre historique et des conséquences éminemment graves, mais au moins, je suis presque sûr que tu vas apprendre au moins un truc, et te détendre, ce qui n’est pas le cas de Sakura…

Nous sommes le 5 Février 2012, et nous avons embarqué pour une journée ski dont je me souviendrai longtemps. Juste au cas où tu ne le saurais pas encore, je suis Grenoblois, et donc, j’ai toujours cru que le mot « ski » désignait quelque chose que tu trouves à moins de 40 minutes de ta maison. Aujourd’hui, je vais apprendre que… bein que non, c’est pas ça! Nous avons embarqué avec 3 copains à bord d’une voiture de location à 6h00 du matin pour la station de ski de Ôe-yama, finalement fermée, ce qui nous a obligé à pousser jusqu’à Suisse-Mura (スイス村) c’est à dire « le village Suisse »… une station un peu plus grande. Ma femme m’a dit « c’est au Nord de Kyôto », très bien, je suis chaud bouillant ascendant Ninja des Neiges!

Ce que je n’avais pas compris, c’est que c’était au Nord de LA PRÉFECTURE de Kyôto, à 187 km de chez moi exactement, et pas des kilomètres d’autoroute… Nous avons commencé à trouver de la neige sur notre passage quand il était déjà 10h30 du matin (parce qu’il a fallu aller chercher tout le monde et que c’était pas simple…) Euuuh on m’avait dit qu’une journée de ski ça commençait à 8h moi… On m’aurait menti?

Bon signe par contre, la neige commence à être plus que présente, et nous sommes rapidement obligés de rouler au pas, entre de grands pans impressionnants… séquence immersion :

Nous finissons par arriver après ce qui m’a semblé être une vie entière dans la « station de ski » du village Suisse. Je ne m’attends pas à une copie de Tignes, mais j’ai l’espoir secret de trouver un domaine skiable sympa, vu qu’il est 11h30 et que j’ai l’impression d’être revenu jusqu’à mes Alpes natales…

Bon alors comment dire? Le domaine est un ensemble de 3 pistes. Le système de couleurs que nous connaissons pour les différents niveaux de difficulté n’existe pas ici, mais s’il existait, je dirais que les 3 pistes se partageraient un camaïeu de verts (niveau le plus facile). Pas de quoi me réjouir, mais voyons le bon côté des choses, Sakura, elle, n’est jamais montée sur des planches!

Voilà toute la station, ou presque. Nous avons commencé vers 12h00, la première descente de ma femme a duré 1h15. Ne te moque pas, elle a été extrêmement courageuse, mais il faut bien le dire, peu efficace. Et son bonhomme de mari, qui a commencé le ski à 3 ans, est prof de Français, pas de ski! Crois le ou non, il est extrêmement difficile de faire comprendre des mouvements acquis par soi depuis toujours, à une adulte qui en ignore toute la physique. Par exemple « appuie sur tes pieds » (pour donner du poids à la technique du chasse-neige) me semblait un conseil intelligible. Hé bien non!!

Première descente effectuée dans le sang et la sueur donc, il est 13h20, nous faisons la pause repas. Sur le chemin, nous nous étions arrêtés chez une amie de mes compères du jour, qu’ils n’avaient pas vu depuis un an, mais qui malheureusement ne pouvait pas nous accompagner au ski. Nous avons donc fait une halte pour la saluer, et pendant que nous buvions le thé dans son salon, sa maman nous préparait notre repas de midi… (j’ai envie de dire : « normal »… tu crois que je vis ici depuis trop longtemps?). Nous voilà donc dans le… « restau d’altitude » (la station culmine à 683m quand même, avec une dénivelée de… 152m… noooon c’est pas bien de se moquer!) qui prépare des râmen (pas de crêpes ou de gaufres??? c’est quoi cette journée ski?), à manger les bons petits plats préparés par une dame qui ne nous avait jamais vu.

L‘occasion pour moi de mitrailler les Japonais en bas de piste. Beaucoup d’enfants, beaucoup de snowboarder, beaucoup de joie. Je retrouve l’ambiance des petites stations de ski près de chez moi où l’on va plus pour la luge et l’initiation que pour les performances sportives.

Tu te souviens que j’ai dit que tu allais probablement apprendre quelque chose? Hé bien c’est maintenant. Tu connais, j’en suis sûr le télésiège. Tu connais, j’en suis sûr, le tire-fesses. Mais connais-tu ce que j’ai nommé le « télé-fesses », et qui est la particularité du jour, à mes yeux en tout cas? Alors regarde comment nous remontons les pistes ici :

C‘est donc par ce biais que nous remontons pour la 2ème descente de Sakura. Cette fois, elle est accrochée à mon dos, et je tente de lui faire ressentir la sensation de vitesse sans la panique, et à lui faire comprendre la tonicité nécessaire à avoir dans les jambes pour tenir sa position du chasse-neige efficacement. A mi-parcours je la laisse reprendre les rênes, et elle entame le délicat apprentissage des virages. La rage dans les yeux en voyant passer cette petite fille de 4 ans qui donne des leçons à sa mère, elle s’élance, et tout va bien, jusqu’au mur de neige…

Encore une étape compliquée. Bien sûr, que pour moi, mettre les skis perpendiculaires à la pente, planter les carres en amont plutôt que celles en aval, pousser sur les bâtons ET les jambes plutôt que l’un ou l’autre… tout ça, c’est naturel. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. A ce moment là, la grâce de ma femme s’est envolée quelque part, et a disparu dans mes éclats de rire. N’empêche qu’elle se relève et qu’elle continue. A la troisième descente, elle maitrisera complètement le virage. Oui LE parce que l’enchaînement de deux sera encore un peu trop compliqué. J’ai une superbe vidéo qui montre à quel point elle assure, mais elle m’a interdit de la publier ici, désolé. En tout cas je suis extrêmement fier d’elle. N’empêche que l’heure tourne et que j’ai envie de me faire une petite descente en solo, juste histoire de dire que j’ai skié. Je laisse donc ma femme se reposer, ravie de ses efforts, et monte sur le télé-fesse.

Bon, je ne vais pas mentir, tout ce que j’ai pu faire c’est un schuss de quelques secondes, la piste était trop courte pour faire du ski… Tant pis, j’ai gagné le droit de faire ça :

C‘est mieux que rien, mais à 15h30 nous devons déjà repartir! Hé oui, 4h de route nous attendent, il faut repasser rendre les plats à la maman de leur amie, et il va y avoir du monde sur les routes… Le choc est grand pour moi, mais je repars avec la fierté d’avoir vu ma femme battante et obstinée, tant pis pour les godilles et le hors piste. Pour regagner la voiture, il faut descendre une petite piste étroite, Sakura décide donc de marcher, et moi, de prendre le temps de quelques images supplémentaires.

Pas sûr que l’année prochaine ont remette ça de la même façon… Sans doute vais-je poser quelques conditions pour que je puisse au moins avoir eu l’impression d’aller au ski. Mais cette journée pas comme les autres restera sans doute longtemps dans nos esprits, et rien que pour ça, finalement, je ne regrette pas d’en avoir fait un petit article. Après tout, quitte à raconter sa vie, autant le faire même pour des journée moins grandioses que d’autres!

A bientôt!

17 réflexions sur “Terrain glissant.

  1. Et bien ce n’était pas si mal pour une première !! Je salue la performance : c’est beau de s’obstiner à apprendre quand on est adulte, donc BRAVO Sakura !!

    Et pour toi beeen…en tant que Savoyarde…je compatis😉

    • Je crois vraiment que la force de caractère de ma femme est une des plus belles choses que je connaisse. Pour une raison simple, c’est qu’elle parvient à faire passer ça pour des choses normales, des efforts qui n’en sont pas. C’est souvent bien après que je me dis « la vache quand même, elle ne lâche rien la petite! Et moi avec mes grands discours et coups de gueules, bein j’en fais pas le quart »…

      Et je signe!

  2. Tout compte dans une vie!
    Tu as passé une belle journée et la vue du blanc paysage est ravissante!
    Oh le ninja que tu fais ^^
    Quant à Sakura, elle a du mérite! Bravo!
    Belle NATURE❤

    • Tout compte, certes, mais déjà étaler sa vie sans vergogne, en supposant donc qu’elle est apte à passionner les foules, c’est pas la chose la moins prétentieuse que je fasse, alors consacrer un article, et donc de votre temps à tous pour si peu, la question se posait vraiment.
      Content de voir que ça a pu au moins amuser🙂

    • :mrgreen: tu m’as démasqué!!! Non mais chez toi c’était pas pareil, je l’ai casée parce que ta photo du mois était trop dans le même thème… Mais j’avoue que je suis méga fier de ma tenue… Bon ce jour là finalement j’aurais pu être en jean et T-Shirt, c’était pareil mais tant pis, si je n’avais pas la piste noire, j’avais au moins le style!😀

  3. On dirait un sbire des méchants de super sentai, dans cette tenue et position ^^
    Vraiment sympa comme article, on s’y croirait. Et bravo à Sakura🙂
    Ça devait pas être énorme Ôe-yama, si c’est encore plus petit que ce village suisse😀

    • J’ai tout donné là! J’aurais pu ajouter une bulle de dialogue genre « Toi? Tu t’appelles Nathalie? Avec tes yeux bridés et ta face de citron? », mais Sakura n’aurait pas compris:mrgreen:

  4. Ah ouais, pour être petit, c’est petit comme « domaine skiable ». @_@ Fin bon, pour une première glisse, je pense que ce devait être parfait.

    « je supporte assez mal l’envolée de “un an après” qui fleurissent les blogs ces jours-ci » : je ne peux que « plussoyer », tout en étant pas vraiment sûr que dans la majorité des cas ce soit vraiment pour « la beauté du geste »… >_<

    • J’ai vraiment rigolé (jaune, sans vouloir en rajouter par rapport au com précédent) quand j’ai vu qu’il y avait 3 pistes, et pourtant pas mal de monde. Un truc cool par contre, on l’entend rapidement au début de la vidéo du schuss, c’est qu’il y avait de la musique diffusée en continu, et ça j’ai adoré…

      Pour les autres blogueurs, je ne leur jette pas la pierre hein, mais bon, ce n’est pas la vocation de mon blog. Ceux qui viennent jusqu’ici auront droit à une mousse et mon avis si ça les intéresse🙂

      • J’avais bien compris pour les autres blogueurs.😉

        Yep, la musique en fond, c’est top… mais on se prend de ces gamelles quand c’est un morceau qu’on aime qui passe. ^^;

  5. Je me retrouve dans Sakura😀
    Moi qui ai skié pour la première fois de ma vie en classe de neige en Savoie (soit à 14 ans) et plus jamais ensuite … je serais tout aussi peu à l’aise qu’elle😉
    Je la félicite \o/

    Je trouve que pour 4h de route c’est quand même pas mal ces 3 pistes, c’est toujours ça.

    LOL la deuxième photo xD

    • Alors je te félicite parce que c’est vrai que ce n’est pas facile! Et pour le « c’est toujours ça »… disons que… ouais mais c’est quand même « seulement ça »😀

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s