Première.

Bonjour! Tu le sais, le Printemps est là depuis quelques jours. Ce que tu ne sais peut-être pas, c’est à quel point les saisons sont importantes au Japon. Du simple respect des produits de saison dans les supermarchés ou les restaurants, aux décorations urbaines des lampadaires ornés de rameaux en plastiques aux couleurs variable selon l’époque, en passant par les rituels de changement d’équipements casaniers (draps et futons, sudare et j’en passe…), tout est toujours fait en fonction et en respect de la saison en cours. L’arrivée du Printemps, et par extension des fleurs de pruniers et de cerisiers, est une telle bonne nouvelle que l’équinoxe est ici un jour férié. Comme des millions de Japonais, nous avons donc profité de ce Mardi chômé, pour nous rendre au temple le plus proche, nous régaler les yeux des fleurs de pruniers. Un temple à 10 minutes à pied de chez nous dont j’ignorais complètement l’existence. Comme quoi, il n’y a vraiment pas besoin d’aller bien loin pour découvrir des choses.

Comme tu peux le voir, il est environ 15h lorsque nous arrivons dans le petit square situé devant le temple que nous venons voir. L’oiseau en plastique ne dira jamais « coucou », mais semble nous dire « allez, c’est l’heure, les fleurs sont là, venez les saluer! »

Voilà donc où nous sommes. Le Matsuyama-jinja, sanctuaire qui nous amène ici, est au fond de l’image, et entre lui et nous, un petit parc où les enfants du quartier sont venus jouer au ballon, glisser sur le toboggan, crier après la petite sœur etc…

Tu l’as sans doute déjà remarqué, les pruniers sont sur le pied de guerre, et l’odeur de miel qui flotte ici transforme la fraîcheur de l’air en un lointain écho à peine perceptible. Ne perdons pas de temps, les fleurs des quelques arbres disposés autour du torii offrent déjà des couleurs très diverses, qui n’attendent que d’être immortalisées.

Du blanc cassé au blanc rosé, les nuances sont aussi légères que les pétales qui les portent.

Mais à peine t’es-tu habitué à la douceur des blancs qu’un arbre se met sur ta route et déploie tous les pigments dont la nature l’a doté, comme un animal en pleine parade amoureuse. Il veut capter notre attention, et y parvient sans mal.

Une toute petite route à sens unique sépare le parc du lieu sacré.

Notre rythme est lent. On s’attarde sur le moindre détail, on s’imprègne du silence qui règne, interrompu seulement par les rires des enfants. J’ai repéré une branche comme je les aime, une qui porte deux couleurs en même temps, une qui ne fait pas de différence entre les fleurs qu’elle produit. Inutile d’être en campagne électorale pour la trouver belle celle là.

Finalement, nous passons le portail d’entrée…

On en voit des temples japonais au moment des floraisons sur internet! En général, ce sont des temples gigantesques, célèbres, exceptionnels et c’est bien. Mais aujourd’hui te voilà devant un temple normal, comme il en existe des milliers, dans chaque quartier qui ne sera jamais visité ni « visitable ». Ce genre de lieu que, de temps en temps, je suis fier de pouvoir montrer au monde, puisque le monde ne viendra pas le voir. A notre arrivée, il y a une mère de famille en tatanes et jogging avec son Iphone, un couple de nonagénaires avec un matériel photo professionnel, une famille avec son petit de 3 ou 4 ans, et nous. Tout le monde ne regarde qu’une seule et même chose, dans un silence religieux œcuménique. Je te propose de faire de même.

Il n’y a vraiment pas grand chose à dire, d’ailleurs, je crois qu’avec Sakura, nous n’avons pratiquement pas parlé. Nous avons vaqué chacun de notre côté à nos photos, car au delà des fleurs, le temple était bien sûr très agréable à découvrir. Ici une statue de lion, là un renard caché derrière une palissade…

Tout semble figé, en attente de faire peau neuve, à l’image des arbres. Cette mue de cigale accrochée au crépit d’une maisonnette, et qui doit être là depuis de longs mois, est, elle aussi, un témoin d’une transformation naturelle.

C‘est en constatant cela que, tout à coup, une réflexion s’est imposée à moi. Nous regardons les fleurs, bien entendu, mais de ce fait, on en oublie de regarder le reste. Il y a pourtant beaucoup d’éléments éternels ici, qui contrastent avec la jeunesse et le caractère éphémère des fleurs.

Et à mesure que cette réflexion fleurit dans ma tête, je me rends compte que regarder la fleur, c’est aussi ne pas regarder le bois. Franchement, tu en a beaucoup toi des photos de tronc à la fin d’une sortie Printanière? Hé bien en voici quelques-unes :

C‘est pourtant loin d’être inintéressant comme matière! Mais il faut avouer que c’est moins joyeux que les couleurs du Printemps, alors, avant de s’en aller, on en reprends une petite gorgée…

C‘est officiel, le Printemps est là, et ce n’est pas dommage. Nous attendons maintenant les fleurs de cerisiers, et le premières sorties sans blouson. Tout ça ne devrait plus trop tarder, alors je te donne rendez-vous pour un prochain article bientôt!

16 réflexions sur “Première.

  1. Il me manque une information primordiale
    Dans quelle ville sommes-nous ?
    j’ai cru reconnaître certains endroits mais les sanctuaires se ressemblent tous un peu
    Belles photos

    • Huhu pardon, je ne pensais plus nécessaire de le rappeler, je crie tellement mon amour exclusif pour cette ville, et les tags le prouvent, mais c’est vrai…

      Nous sommes à Ôsaka, et plus précisément ici dans le quartier de Komatsu. Pas si loin que ça de chez votre fille si je ne me trompe pas! Etait-ce à ce temple (Matsuyama-jinja je le rappelle) que vous pensiez?

  2. Ah, cette beauté éphémère où les abeilles puisent le précieux nectar!
    A l’image de la Vie…

    Ton arbre me renvoi aux ancêtres, si présents dans la culture japonaise qui me plait tant!

    Ce post, est très beau, simple et léger, s’inspirant de l’air du temps!

    Tu as encore su transmettre plus que des images.

     » Le printemps est proche
    tout annonce sa venue –
    lune et fleurs de prunier  »

    Haïku – Bashō –

    Merci beaucoup ❀

    -Umiko-

    • Merci beaucoup de tous ces efforts pour poster un si joli commentaire, avec, en prime une œuvre de Matsuo Bashô… Splendide!
      Je me suis juste permis de remettre ton vrai pseudo parce que Sakura, comme chacun sait, est un personnage de première ligne de ces pages, évitons les confusions🙂
      En outre, seule l’adresse mail doit être différente de celle du compte Gravatar, le pseudo n’a pas de conséquences sur le bug qui touche actuellement WP.

      Merci encore!

      • Oups ^^ Pardon, tu as raison! Je n’y ai pas pensé…
        J’ai associé le pseudo temporaire à la saison, tout aussi bien que l’adresse, pour pouvoir avoir le droit d’expression dans ce joli lieu😉
        Pas de confusion possible, moi, c’est l’enfant de la mer umi+ko🙂
        Le côté positif de ce dysfonctionnement, c’est que j’ai appris des choses, ah, ah!
        Tiens nous au courant quand les choses seront rentrées dans l’ordre.
        Merci.

        Umiko ❀

        • Bien entendu! En attendant, lorsque je le peux, comme pour toi, je rectifie manuellement les adresses, comme ça personne n’est dépouillé de son identité virtuelle🙂

  3. Haaaa ce ne sont pas encore les fleurs de cerisier et le hanami mais c’est déjà très joli toutes ces pétales rosées !!
    La suite promet d’être encore plus poétique et pleine de couleur rose😀

    • héhé non, c’est effectivement trop tôt pour les fleurs de cerisier, mais savais-tu que dans le passé, c’étaient les fleurs de pruniers les star? Elle étaient, je crois, considérées comme plus nobles…

      Je ne sais pas ce que la suite va donner, la floraison des cerisiers est prévue pour le 7 et 8 avril (tu vois, c’est précis, et connu à l’avance ici), reste à savoir où je serai et avec quel temps!

  4. lol C’est donc pour ça (cf com précédent) que tu es jaloux de mes cerisiers ! ^^;

    Oui, j’aime aussi énormément les coins inconnus et donc épargnés par la foule, et dont la beauté ne se dégage que si l’on sait profiter du moment présent.

    Mention spéciale pour la cinquième et… quel dommage pour la dernière et sa mise au point sur la branche plutôt que sur les pétales ! Ce n’est pas du tout une critique, attention ! Je suis sûr que tu as dû être un peu déçu en t’en rendant compte une fois sur un grand écran chez toi et je ne fais que partager ce regret qui me prend aussi bien souvent : on a l’impression que tout est parfait et là, paf ! c’est le drame ! >_< Bon, elle est très jolie quand même hein.😉

    • Tu as tout dit!
      Mais sur la dernière photo, la mise au point est encore plus vicieuse que ça, elle est sur les deux fleurs de derrière! Dégouté! Pour ma défense, j’étais vraiment loin, avec le 200mm a fond, et y avait une petite brise… Tant pis, je n’i pas d’autre cliché avec cette belle opposition de couleurs, alors je garde🙂

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s