Sans qu’tu erres.

Salut! Si lors de notre dernière sortie à l’aquarium de Kyôto tu as pu être surpris par mon agacement visible (j’ai tenté de le cacher je te jure, j’ai simplement échoué), tu seras peut-être content de savoir qu’aujourd’hui, nous revenons aux plaisirs simples. En effet, l’été s’est bien installé, la chaleur et l’humidité sont bien là, et avant que cela ne devienne trop dramatique, Sakura et moi avons décidé de mettre notre nez dehors. Mais attention, comme lorsque l’on réapprend à marcher, on commence par l’environnement proche, avant d’élargir le cercle d’aventure. Voilà pourquoi, ce matin là, je proposais à Sakura de prendre les vélos, et de faire une petite tournée des temples de notre quartier. Nous en avons déjà visité un au Printemps, mais il y en a encore au moins 4 dans un rayon de 2km. Je ne parle que des temples de taille moyenne, mais il y en a encore des tout petits qui n’ont pas franchement d’intérêt pour ces pages… Alors en route! Allons en voir quelques-uns, balade gratuite pour toi, sans que tu n’aies besoin d’errer dans la chaleur moite du pays.

Tu vas vite le constater, ces temples n’ont rien d’extraordinaire. Ce ne sont absolument pas ceux que l’on vient admirer. Sur les 4 qu’il nous reste à voir autour de chez nous, nous en verrons 3 aujourd’hui. Je voulais te les montrer parce qu’ils sont touchants dans leur existence confidentielle, et plus représentatifs de l’exercice de la foi des Japonais que les temples-monuments. Ils sont l’équivalent de nos chapelles de village, exception faite du fait qu’il y en a plusieurs par quartier, et que nous ne sommes pas franchement dans un village.

Le premier devant lequel nous nous présentons sera, au bout du compte, celui qui e permettra les plus jolies photos. Il jouxte un petit square comme il y en a des centaines ‘contrairement à l’idée reçue selon laquelle il n’y pas d’espaces verts au Japon… les petits square avec balançoires, tourniquets et cages à écureuils sont légion dans les quartiers résidentiels). Dans ce square, un groupe d’octogénaires qui jouent au croquet laisse filtrer quelques rires dans un silence total. Nous sommes en plein cœur d’entrelacs de ruelles minuscules, nous sommes en semaine, il est 14h, autant dire qu’on se prendrait presque à voir arriver Marius et César.

Je ne perds pas plus de temps pour dégainer l’appareil et taper dans le détail comme j’aime le faire. Les grosses shimenawa, les cordes sacrées qui ornent le torii me fournissent déjà une paire de clichés.

Autour du petit bassin de purification, un trio de papillons s’affaire. Drôlement difficile de les shooter sans entrainement, ni trépied et au zoom car assez loin. Tant pis, je m’amuse un moment avec eux, pour finalement ne retirer qu’une image pas trop moche, que voici.

D‘autre insectes sont bien représentés sous la toiture de ce chôzubachi les araignées. Je n’en ai pas vu, en revanche, leurs toiles sont immanquables.

L‘architecture animale est bien souvent beaucoup plus impressionnante que celle des humains.

Mais je te vois déjà frissonner derrière ton écran, alors retournons à des sujets moins dérangeants pour les arachnophobes.

Sur le rebord d’une lanterne, un dé à 18 faces est posé, oublié par des enfants du coin. Hop, je le shoot à travers une autre lanterne pour justifier d’avoir un appareil photo imposant. Comme ça, je me sens un grand photographe ingénieux qui fait des compo très savantes… hum… ou pas…

Un peu plus loin, c’est un petit dépôt de tuiles et autres onigawara (les visages qu’on voit sur les toitures) à moitié envahi par les ronces m’interpelle.

Celui-ci n’a pas l’air ravi d’avoir été placé au rebut, alors pour le consoler, le voici présenté au monde entier via mes pages. Alors que je suis en tête à tête avec lui, le silence ambiant est rompu par des voix d’enfants, effectivement, une sortie scolaire est en cours, et une délégation de jeunes pupilles de la nation passent dans la ruelle à l’entrée du temple, hop une petite photo.

Tout ça c’est bien joli, mais finalement, on n’a même pas encore vraiment regardé le temple. A croire que ce qui nous intéresse vraiment, c’est tout ce qu’il y a autour… Allons allons, jetons y tout de même un œil puisqu’on est là!

C‘est une hais d’honneur organisée par les statues qui nous accueille devant le petit bâtiment.

Je me demande encore pourquoi seule la rangée de droite arbore des bracelets à la patte droite des gardiens. Si quelqu’un à une explication, ou une idée, je sus preneur.

Notre petit tour est déjà fini, encore une fois, ce ne sont pas des lieux qui absorbent tout une journée. Les temples suivant vont, de surcroît, nous offrir encore moins de choses à voir, mais tant pis, on est lancé, nous voilà repartis sur nos bécanes, dans les ruelles, à la recherche des repères que nous nous sommes trouvés sur Google Earth quand nous avons décidé de notre parcours. Car si nous sommes dans notre quartier (je devrais plutôt dire notre arrondissement en fait) nous sommes ici dans une partie qui nous est complètement inconnue, et il n’y a rien de plus facile que de se perdre dans les villes japonaise. Mais au bout de quelques minutes de vélo, nous arrivons à notre deuxième étape.

Ce temple est situé au bord d’un grand axe routier, contrairement au précédent. Une 4 voies, bien citadine. Ma première réflexion au moment de prendre cette photo est : « ah, ça doit être sympa au printemps ici! » (Et effectivement 2 ans plus tard, je l’ai constaté). Le cerisier à l’entrée est tout simplement hallucinant. Il a un petit quelque chose du saule pleureur. Ses longues branches forment une coupole. Je me glisse à l’intérieur, et me retrouve dans une espèce de cabane de rêve… je tente une puzzle d’image pour un panoramique grossier, histoire de te transmettre un peu l’impression, mais c’est peine perdue, tu t’en doutes…

Si nous n’étions ps dans l’enceinte d’un temple sacré, je déplierai bien une table en plastique et des chaises de camping pour une anisette… Mais puisque nous sommes dans l’enceinte d’un temple sacré… je continue mes photos.

Le temple en lui même est somme toute assez classique, et l’intérêt de l’endroit se révèle rapidement en rapport à la verdure. Même le petit chôzubachi semble envahi par la végétation.

A droite du temple, somme toute assez ancien, bien qu’en très bon état, je remarque un petit autel qui semble, au contraire, né de la dernière pluie. Un petit contraste qui montre bien que la foi se pratique ici au quotidien, et sans cette connotation vieillotte qu’on lui prête souvent en Europe. C’est d’ailleurs toujours amusant d’être, en tant que Français, surpris par une construction religieuse récente (pas forcément moderne, mais neuve).

Je préfère quand même les vieilles écorces mangées par la mousse…

Ou ces incontournables statues de chien et de lion, toujours les mêmes, et pourtant toujours différentes. Celle qui sont là m’auront plu pour leur queue qui m’a rappelé, va savoir pourquoi, une fougère.

C‘est sur cette dernière image que nous reprenons nos vélos, et nous mettons en route vers notre dernier temple, situé juste derrière la gare la plus proche de chez nous.

Autant le dire tout de suite, c’est celui qui nous offrira le moins de choses à voir. Il est probablement plus important que les autres, mais bizarrement moins intéressant. Il est situé sur une place bien plus spacieuse.

Il y a même cet emplacement couvert pour les fêtes sous la pluie, j’imagine. Autour, des petits immeubles, avec des terrasse typiquement japonaises : chargée.

Les hordes de cigales ne sont pas encore là, mais les premières sont quand même sorties de leur mue. Je ne suis vraiment pas pressé de retrouver les nuées de cigales extrêmement bruyantes dès 5h du matin…

Alors observons quand même ce joli temple et ses alentours…

Il faut bien dire que si l’ensemble parait plutôt récent, à l’examen de certains détails, on comprends que l’endroit ne date pas d’hier.

J‘ai toujours dit qu’il fallait arrêter de casser les pieds des statues… D’ailleurs à trop s’acharner…

on se retrouve avec des « Vénus de Milou » (gloussements).

Voilà, pas grand chose de plus à immortaliser pour être honnête, je m’amuse tout de même de voir que l’endroit est tellement calme et peu fréquenté, qu’on y pend des serviettes propres pour sécher les mains des quelques riverains qui viendraient prier.

De simples serviettes qui, par leur seule présence, donnent de la vie à cet endroit absolument désert au moment de notre passage. Voilà, notre tour est fini, nous rentrons à la maison, et je constate en écrivant cette dernière phrase que je n’ai fait que parler de « temples » quand il s’agissait de « sanctuaires ». Nous avons ici affaire au Shintoïsme et non au Bouddhisme, soit dit en passant pour les puristes, avec mes excuses.

Dernière chose, je félicite encore une fois Ishiru qui avait trouvé la réponse au quizz sur la page Facebook concernant le sujet de la photo en tête de cet article, il s’agissait bien d’un torii. Oui mais… lequel? le 1er? le 2ème? ou le dernier? Allez, c’est facile! La récompense si vous trouvez : un bonbon, très prochainement. (musique de suspens qui disparaît dans un fondu au noir très cinématographique…)

A bientôt!

22 réflexions sur “Sans qu’tu erres.

  1. Merci pour la balade, le trio de papillons et l’écorce mangée par la mousse, tu fais de bien belles photos. Quand est-ce que tu passes à Tokyo pour tirer le portrait de quelques chopes de bière ? Toujours bien content de lire ton blog en tout cas.

    • Wow merci de ton com ici!!
      Je n’ai pas de passage prévu à Tôkyô malheureusement, mais je connais un petit lion qui apprécierait sans doute beaucoup un voyage à Ôsaka :p Ne t’inquiètes pas, si nous prévoyons de monter, tu seras le premier au courant!
      Bises à vous trois!!

  2. Jolie balade, content de te lire à nouveau🙂 J’aime aussi me balader dans ces lieux à priori insignifiants, on y trouve toujours finalement pleins de choses intéressantes.
    Une chose m’intrigue, la photo des papillons oO Comment t’as fait ça? C’est 3 photos prises en rafale, et ensuite fusionnées pour n’en faire qu’une? J’y avais jamais pensé, ça rend super bien.
    Et sinon ça m’aurait aussi intéressé d’avoir des photos « plus urbaines » pendant les trajets inter-sanctuaires, une autre fois peut-être🙂

    • Merci l’Anguille!

      Non non, pour les papillons, je n’ai rien touché, ils virevoltaient tous les 3 ensemble, et avec mon 250mm a fond, je les suivais. J’ai mitraillé, j’ai de plus gros plans mais moins nets, et en moins jolie position.
      En gros je n’ai rien fait, ils se sont chargé de tout. Il m’a seulement fallu sélectionner le cliché.🙂

      Pour les trajets entre les sanctuaires, c’est vrai que je n’y ai pas pensé, m’enfin y avait rien d’extraordinaire non plus… bon j’avoue qu’on ne prête plus la même attention quand on s’est habitué à la vie ici… j’essaierai d’y penser la prochaine fois, merci!

    • Ah ça c’est sur qu’au Japon, le vélo est plus que « normal »!! Les mamans avec leurs 3 enfants sur un vélo me font toujours autant « halluciner » si je puis me permettre
      Qui sait? cela viendra peut-être en France?

  3. Encore une jolie balade, toute douce… Bravo pour les photos de shinemawa, j’adore ton goût du détail et je suis friande de ce genre de clichés, donc ça m’a fait bien plaisir ! Ma préférence cette fois va quand même à ta dernière photo… Les lignes rouges, les pinces bleues, le blanc immaculé des serviettes contrastent tellement avec le petit bassin, j’aime bien ce mélange ^^

    Entre les sanctuaires, du rien ? Rien à shooter ? même pas un détail de vélo, un pneu crevé, un truc marrant ?😉

    • Merci Nath’, on voit à peine qu’on a fait nos études d’Art Pla ensemble ^^
      Comme je l’ai dit plus haut à l’anguille, c’est vrai que je n’ai simplement pas pensé à l’entre-temple.. trop blasé? Déjà? Possible malheureusement.

      • ouais à peine ^^
        Ce n’est pas grave que tu sois blasé déjà, nous on ne l’est pas (encore gniark gniark )

  4. Enfin une ballade comme je les aime🙂
    J’ai explosé de rire sur le jeu de mot de la Vénus de Milou xD Je te retrouve et en forme qui plus est😉

    Comme Unagidesu, la photo des papillons est juste magnifique !! Ma préférée de ton article … !!
    N’empêche ça reste de très beaux sanctuaires et comme quoi, pas besoin d’aller bien loin pour en découvrir.
    A bientôt j’espère😉

    • Merci! Personnellement ma préférée, je crois et le gros plan en portrait de la paille de shimenawa (la 3ème de l’article), mais tout ceci est fort personnel bien sur.

      Et effectivement, c’est souvent ce qui me plait le plus dans le fait d’avoir créé ce blog c’est qu’il me permet, à moi même, de me rendre compte des richesses qui sont proches de moi. J’avoue nourrir l’espoir secret qu’il vous permet, à vous, de regarder votre entourage avec des yeux curieux aussi. Car c’est bien connu, on ne regarde jamais bien ses alentours.😉

    • Je partage complètement cet avis. en tout cas on ne va pas les voir pour la même raison, et de toute façon, ils n’ont pas la même chose à nous offrir🙂

      Merci pour la lecture!

    • haha c’est pas franchement ce qu’il y a de plus facile à prendre (pas à cause de la rareté -au contraire-, mais la rapidité et le manque de discrétion…) mais je vais voir si j’ai l’occasion. En tout cas toi tu l’auras ici, ça c’est certain!🙂

  5. Bientôt 1 an depuis ce dernier commentaire!
    Le japanophile que je suis est en manque de superbes photos d’Osaka, de récits amusants et surtout vachement intéressants, parfois de blagues à 2 francs (bien que je revendique la suprématie dans ce domaine ^^), de ce tutoiement si caractéristique, et de bien d’autres choses qui font la spécificité de ton blog. J’espère que tout va bien de ton côté, que tu te plais toujours au Japon, et que tu retrouveras ton envie de nous faire partager à nouveau quelques balades (ou autre) prochainement! J’attends aussi avec impatience que tu nous fasses une parodie du clip « Osaka Strut » de Ulfuls. Mais là je peux attendre longtemps ^^
    Maintenant je laisse la parole à quelqu’un d’autre que tu connais (oui oui on s’est consultés pour faire une attaque de commentaires groupée ^^)
    L’anguille.

  6. Ben voui ! On s’ennuie carrément sans tes visites virtuelles à grands renforts de jolies photos et de jeux de mots à 2 francs 6 sous ! Tu es en mode métro/boulot/dodo ? J’espère moi aussi que tout va quand même bien pour vous deux et que, même si tu n’as pas le temps de les partager ici, vous vous faites encore pas mal de visites et autres balades les week-ends. Le Japon, c’est bien, mais si on a le temps d’en profiter, c’est mieux !
    Bon allez, je laisse moi aussi la parole à la prochaine personne… faut juste espérer que WordPress va pas nous prendre pour des spammeurs ! ^^
    Fred

  7. Voici la dernière (non promis nous ne sommes pas des spameurs) et la meilleure😉
    Bonjour bonjour Ondori et Sakura ! On espère sincèrement que tout va bien pour vous dans votre vie Osakienne (ui ui j’invente des mots). Il est vrai que tes récits nous manque, des blagues à 2€ (bah oui y a longtemps que les francs ont disparu mais l’Anguille et Fred ont du zappé hinhinhin). Et je plussoie pour les photos… Bon ce sont des mecs, alors je le dis à leur place : « Tu nous manques » !!
    Même si tu n’as plus le temps de poster des articles, au moins un pti message pour donner des news. Je traine moins sur facebook donc j’ai pas laissé de message là-bas.
    J’espère que tu vas toujours sur WordPress ou ici parce que sinon nos messages resteront sans réponse …

    A bientôt pour des news j’espère😉
    Kyn – l’Onigiri

    • mouahaha!!

      Touché!😉

      Merci à tous les trois pour cette ligue et cet attentat coup de poing!
      Alors d’abord je vous rassure tout va bien, effectivement Fred, c’est un peu métro/boulot/dodo depuis 8 bons mois, et tant mieux pour les finances. En revanche, c’est très dommageable sur l’aspect « profitons du Japon », et surtout celui qui vous intéresse : « partageons tout ça »…

      Il est clair que je n’ai plus, ni le même temps, ni le même entrain, ni la même matière disponible pour alimenter le blog, mais, je ne peux décemment pas laisser vos interventions si sympathique et, disons-le, émouvante, sans récompense. Je vais avoir une semaine chargée alors je ne promets rien sur le délai mais… vous aurez très bientôt un nouvel article!! Bon, en revanche ne vous attendez pas à des photos de haut niveau… je dois perdre la main. Mais je vous emmène bientôt à la rencontre des Milans Noirs😉

      Merci encore à vous 3, vous êtes trop forts!

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s