Pépiements.

Kushimoto 2013

Salut salut! Non non, tu ne rêves pas, c’est bien un nouvel article publié ici!! La faute à une ligue de justiciers qui se sont passé le mot pour me forcer la main! Je les en remercie encore grandement, leur démarche m’a vraiment touché. Mais pas de longues jérémiades ou de fausses excuses sur mon silence radio prolongé, il faut voir les choses en faces, je n’ai plus ni le temps, ni la même motivation à alimenter mes pages maintenant que je travaille beaucoup plus, et que je passe moins de temps à me balader au Japon. Mais une fois de temps en temps… je compte bien continuer quelques pépiements irréguliers mais joyeux. C’est dans cette optique qu’aujourd’hui, je t’emmène découvrir Kushimoto, j’espère que tu n’es pas ornithophobe car bien que nous soyons au bord de l’océan pacifique, ce sont plus les oiseaux que les poissons qui vont nous accompagner dans ce weekend au vert. Alors c’est parti!

Kushimoto 2013

Et pour commencer, tu te demandes peut-être où se trouve Kushimoto, petit village peu connu de Wakayama, si ce n’est pour sa situation géographique… la ville est en effet la plus au Sud de la préfecture de Wakayama. Et pour bien visualiser, je t’encourage à consulter ma carte (laisse lui bien le temps de charger). Tu n’as qu’à chercher l’entrée « Kushimoto » dans la liste alphabétique à gauche. Mais laisse moi t’expliquer rapidement pourquoi nous sommes allés là-bas. Il se trouve que c’est la ville des tantes et de la grande-tante de Sakura. Je ne sais pas si je l’ai déjà mentionné ici, mais Sakura a perdu sa mère quand elle était jeune, et n’a malheureusement eu presque aucun contact avec sa branche maternelle depuis lors, à l’exception d’une visite il y a 3 ans.

Et ce week end-là, exceptionnellement, nous avions décidé de nous retrouver là bas avec mon beau-père et ma belle-sœur. Une réunion de famille rarissime pour ma belle famille, impossible à rater, et à laquelle j’étais heureux de prendre part. Heureux et aussi anxieux. Car je ne savais pas comment j’allais être reçu par les tantes de ma femme. L’anxiété n’a pas duré longtemps. Nous sommes arrivés vers 11h du matin, et sommes entrés dans la maison de « Na-chan », la grande-tante de Sakura. Une très vieille dame qui nous a installé chez elle comme si on venaient tous les jours. Un aspect très étonnant pour moi. Chez nous, recevoir quelqu’un, c’est lui consacrer du temps, ici, c’est nous offrir du temps libre. résultat, après une rapide discussion et échange de nouvelles, entrecoupés de micro-siestes de la mamie, et du passage éclair des deux autres tantes qui habitent non loin de là, elle s’en va dans sa cuisine et nous laisse complètement libres de nos mouvements. Surprenant, mais finalement agréable.

Kushimoto 2013

Je me régale de l’odeur de vieux bois. La maison est immense et aussi vieille que Na-chan, probablement plus. Quelques détails me troublent : ça sent comme chez ma grand mère. Il y a le même bruit de pendule. Les mêmes poupées de chiffon, les napperons… jusqu’à cette petite pendule arrêtée. Pratiquement exactement la même que chez mes grands parents. L’effet est immédiat : je suis chez moi, et je me prends à rêver d’avoir une maison comme celle là, et de l’avenir que je pourrai y construire…

En attendant le père et la sœur de Sakura, nous décidons d’aller faire un tour à côté, en direction du cimetière de la famille. Ce n’est pas ici que repose la mère de Sakura, mais nous irons tout de même nous recueillir sur la stèle familiale plus tard.

Kushimoto 2013

Rien de spécial à te montrer pour l’instant si ce n’est cet oiseau bleu et rouge que je vois ici pour la première fois. Mais pas la dernière. La région en regorge. A moins que ce ne soit celui là qui nous ait accompagné tout le weekend… mais attend toi à le retrouver plus bas. Après quelques pas aux alentours de la maison, nous revenons à l’intérieur. Na-chan est affairée quelque part dans la baraque, l’occasion pour moi de voler une image de la cuisine, car, si tu ne connais pas les vieux intérieurs japonais typiques, tu ne connais pas bien les Japonais.

Kushimoto 2013

Crois moi ce genre de décors d’intérieur n’a rien de rare au Japon. Il s’explique par une batterie d’habitudes sociales et comportementales, mais je ne m’étendrai pas sur le sujet. Je voulais juste montrer un envers du décors que bien des occidentaux n’imaginent pas quand ils pensent au Japon… comme tant d’autres choses.

Et nous voici à attendre, en compagnie des chats et de la télévision.

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Oui oui… si tu regardes bien l’écran, tu pourras peut-être reconnaître un jeu bien de chez nous… J’avais entendu Nagui parler de l’existence d’une adaptation de Tout le Monde Veut Prendre sa Place (jeu télévisé de France 2) au Japon, mais je ne l’avais jamais vue… et bien la voici, et elle s’appelle Hold On (s’accrocher -au fauteuil-). Le principe est le même, le comptage des points en revanche est différent, et les épreuves aussi, légèrement. C’est surtout beaucoup plus morose et sérieux que la version française. On retrouve le fauteuil, les « jingle » chronomètre etc… mais l’émission est présentée par une femme. Mais voilà beau-papa et belle-sœurette, alors allons nous dégourdir les jambes au bord de l’océan pacifique.

Kushimoto 2013

Mais d’abord, comme prévu, nous passons au cimetière. Il n’est pas très bien vu de prendre des photos dans les cimetières, mais je ne résiste pas à en prendre au moins une  d’ensemble tant la configuration de l’endroit est étonnante. Complètement encastré dans la montagne, les sépultures s’accumulent à flanc de roche.

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Je ne résiste pas non plus à prendre ces deux là, rapidos, et nous sortons du cimetière et entreprenons une déambulation dans les minuscules rue de Kushimoto.

Kushimoto 2013

Je m’arrête un instant devant un arbre envahi par de drôles de phénomènes roses… Un symbiose comme la Nature aime en aménager, et comme nous autres humains, aimons bien trop souvent empêcher.

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Et au détour d’une ruelle, à quelques pas du cimetière et sans crier gare, nous voilà devant un tailleur de pierres. De pierres tombales s’entend. Il y a quelques jours, en regardant Le Petit Journal (sur Canal +), un sujet se moquait, une fois de plus, des avions JAL aux effigies de pokémon. Je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à ce tailleur de pierres, et à ce qu’en aurait dit M. Barthès et son ton sarcastique :

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Alors oui, j’admets que ça ne vaut pas les petits angelots catholiques… mais finalement, une stèle pour un enfant serait-elle vraiment plus ridicule avec Doraemon ou Pikachu? Ou juste plus adaptée à ce que l’enfant aimait? On peut se le demander… Mais clairement ça reste… étrange.

D‘un pas, nous nous retrouvons dans la cours d’un temple (situation banale au Japon, je le rappelle).

Kushimoto 2013

Mais que peuvent bien observer mes compagnons? Là haut sur le toit se trouve…

Kushimoto 2013

C‘est bien lui! Notre mystérieux oiseau bleu.

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Le temps de traverser la route et nous voilà au bord de l’eau, sur une petite langue de terre nous reliant à l’île plus au sud. Ici nous allons très simplement errer à la recherche de coquillages, dans les innombrables trous d’eau, comme des gamins un dimanche après-midi qui n’ont rien de mieux à faire. Tout le monde se sépare pour chercher le plus beau trésor, et ponctuellement, on se retrouve pour faire le point. « Alors? T’as trouvé quoi? » « cette coquille vide mais bien nacrée et toi? »  » un crabe mort! »… Rien de fou, mais quelle joie de faire de l’exploration simple. Je te laisse découvrir le résultat en images dans le même silence. Essaye d’ajouter un peu d’odeur iodée et des embruns, et tu y seras avec nous.

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013 Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Aaaaah le goût des vacances…

Kushimoto 2013

Après avoir fait mumuse un long moment, nous reprenons notre promenade en direction d’un site unique qui se trouve ici à Kushimoto. Il est là tout près, à quelques centaines de mètres de nous, mais avant de te le dévoiler, nous devons marcher sur un petit chemin le long de l’eau. L’occasion de voir des panneaux auxquels nous ne sommes pas habitués, nous autres Français, mais qui fleurissent évidemment ici.

Kushimoto 2013

Fort heureusement, aucun tsunami n’est prévu pour aujourd’hui, et nous approchons d’une mini zone portuaire.

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Tu ne le sais probablement pas mais il y a dans nos régions une très grande population de milans noirs. J’ai été très surpris d’en voir par exemple au centre de Kyôto récemment. La première fois que je les ai vraiment remarqué, j’ai été surtout étonné que Sakura connaisse avec précision l’espèce de rapace. Si j’ai toujours su reconnaître des buses parce que les poteaux des bords des routes de chez moi en avaient souvent une sur la tête, j’avoue que le milan noir m’était carrément inconnu. J’ai compris depuis, qu’il est tellement bien représenté ici, qu’ignorer son nom serait, pour un natif de la région, comme ignorer le mot « pigeon » ou « corbeau ». Au passage, en japonais, on l’appelle トビ (tobi), comme ça tu le sauras. Depuis ce matin, donc, les milans tournoient haut dans le ciel, et je ne les remarque même plus. Mais voilà que tout à coup, à quelques mètres de moi, l’un deux passe en rafale.

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Il passe et repasse. Il est clairement chez lui et n’a cure de la présence de quelques humains dans les parages. En un piqué, il sort de l’eau un animal longiligne mystérieux, et le lâche sur le banc de sable en face de nous. La pauvre bête agonise, et j’attends que le volatile revienne chercher sa proie pour le photographier avec mon 250 mm. Mais le fourbe ne reviendra jamais chercher sa victime.

Kushimoto 2013

Nous voici avec beau papa à essayer de deviner de quel animal il s’agit. J’opte pour l’anguille mais elle semble bien grosse et claire. Il pense à un poisson dont le nom m’échappe. Mon zoom à fond et la position de la bête ne nous permettent pas de trancher. Petit à petit, l’animal s’immobilise. Nous sommes attristés de le voir mort pour rien, mais nous ne pouvons pas accéder au banc de sable… à moins que… en sautant de cette digue là bas… je dois pouvoir… je n’ai plus qu’à courir un peu et j’atteindrais le malheureux… Il vient de re-bouger, c’était inattendu, je décide de tenter le coup, et de sauver Willy. Me voilà à crapahuter et à sauter à moitié dans l’eau… et j’atteins le bestiau, vite, avant de l’aider, un portrait pour la postérité.

Kushimoto 2013

Cette photo ne nous permettra cependant pas de déterminer avec certitude de quelle espèce de poisson il s’agissait. Je le remets à l’eau sans plus attendre. Mais le mal est fait, et le pauvre à bien du mal à se revigorer. Il restera un moment la tête hors de l’eau, puis s’éloignera tant bien que mal. Mais nous n’aurons pas grand espoir de l’avoir réellement sauvé…

Kushimoto 2013

J‘en connais un qui n’a pas de quoi fanfaronner. Personne ne lui a jamais appris à ne pas jouer avec la nourriture?

Kushimoto 2013

Sur ce banc de sable, théâtre de la tragédie, et comme pour redonner un peu de joie à la scène, quelqu’un d’autre est venu voir ce qui se jouait. Devine qui :

Kushimoto 2013

Mais nous voilà devant le fameux site dont j’ai parlé plus haut. Alors concrètement, de quoi s’agit-il? Hé bien d’un alignement de roches. Comme à Carnac? Hmmmm oui si on veut. Sauf que là, ce sont des modèles… un peu plus grands… Voici déjà un petit panneau explicatif.

Kushimoto 2013

Sans être bilingue ni entrer dans une traduction exhaustive, tu retiendras qu’il s’agit d’un alignement d’une 40aine de pierres de différentes tailles, sur une ligne de 850 mètres entre Kushimoto et Oshima, la grande île au sud. Et voilà à quoi ça ressemble :

Kushimoto 2013

Assez impressionnant je dois dire car les bloc sont réellement énormes.

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Nous profitons des derniers rayons du soleil sur ce paysage atypique, et irons finir notre journée tranquillement dans le ryokan (auberge) que nous offre Na-Chan, en dégustant de bons produits de la région avant un repos bien mérité.

Kushimoto 2013

Le lendemain matin, retour en bord d’océan, pour profiter de l’air marin. L’occasion d’une rencontre encore incongrue pour moi. Décidément la faune locale ne m’est pas familière et j’ai de plus en plus l’occasion de me retrouver comme un gosse de 5 ans qui voit une poule pour la première fois. Exception faite que dans mon cas, la nouvelle bête du jour est un mollusque qui ressemble à… euuuh bein… àààààà… une limace géante et aquatique?

Kushimoto 2013

Non mais là la photo lui donne vraiment une forme de limace mais… déjà c’est énorme. Ensuite c’est plutôt rond… Enfin, il parait que ça se mange -à vérifier tout de même- mais que ça crache une « fumée noire » (comme de l’encre?? Sakura n’arrive pas ) être clair sur ce sujet, désolé)

Kushimoto 2013

En tout cas ma femme et ma belle-sœur s’en sont donné à cœur-joie de titiller le monstre à l’aide d’un bout de bois. Cruauté gratuite mêlée à mon dégoût le plus profond. Ça méritait bien une petite vidéo…

Mais laissons là l’ectoplasme pour aller vers le port. Si tu me suis depuis longtemps tu sais que j’aime les ambiances portuaires. Ici en guise de port c’est plutôt un quai que nous allons finalement trouver, mais c’est une tout autre chose qui va faire de ce coin, un des plus incroyables que j’ai vu et je n’exagère pas…

Kushimoto 2013

Alors que nous approchons du quai où quelques bateau en plus mauvais état les uns que les autres sont stationnés, j’entreprends mon reportage photo. Une vieille nasse par-ci, un panier par là… mais je me sens observé.

Quelque chose rôde…

Une ombre furtive…

Kushimoto 2013

Qu’est-ce qui se passe??? Qui va là???…

Non je déconne, on pouvait pas les manquer à 100 mètres…

Kushimoto 2013

Autour de ce hangar, une volée de milans noirs, mais aussi de quelques corbeaux et d’un héron, virevolte joyeusement dans le vacarme qu’on imagine. On se dit qu’à notre approche ils vont finir par déguerpir… Que nenni! On pourrait bien siffler la Marseillaise avec eux, ils nous payeraient le pastis! C’en est trop pour l’amoureux des rapaces que je suis. Je vais rester planté là et faire des photos jusqu’à ce que mort s’en suive.

Kushimoto 2013

D‘abord celui qui a autant l’air à sa place ici que moi parmi les Japonais.

Kushimoto 2013

Ils sont tout à fait à l’aise et passe dans le hangar comme si de rien n’était, eux aussi à la recherche de poissons tombés des nasses. Ils ont un rythme bien tranquille, ils observent, se fondent dans le décors,tandis que les roquettes à plumes que sont les milans noirs fusent de toute part, rase-motte et acrobaties au programme.

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Difficile de sélectionner les meilleurs images. J’en ai eu quelques unes avec des combats aériens, mais complètement ratées malheureusement. Ils ont beau être à quelques mètres seulement, il faut le 250mm pour espérer avoir de beaux détails, mais à cette vitesse… Voici donc d’abord une paire de vues d’ensemble…

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Et quelques détails…

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Kushimoto 2013

Mais la photo dont je suis le plus fier, c’est un individu un peu plus loin qui me l’offre. Il décrivait toujours le même circuit, et se laissait planer quelques secondes au dessus de moi. Pile poil au dessus. Il était à 4 mètres maximum au dessus de ma tête. Un tir manqué, puis deux puis trois, et enfin, le voilà shooté sans qu’il ne s’en plaigne :

Kushimoto 2013

5.7 / 5.8 / 5.6 / 5.9 / 6.0

Magnifique note du juge français!!!

Et c’est avec envie et admiration que les spectateurs observent les athlètes.

Kushimoto 2013

Et voilà, il en aura fallu du temps pour que cette petite paire de journées te soit narrée. J’en suis désolé, et je ne vais plus m’engager sur des promesses de prochain article rapide que je ne tiendrai pas. Je te propose donc de rester à l’écoute d’un autre pépiement qui surviendra, je l’espère, dans moins de temps que celui-là, mais quant à savoir quand exactement… laissons le temps répondre à cette énigme!

Kushimoto 2013

Merci de ta fidélité et à… plus tard!

21 réflexions sur “Pépiements.

    • Merci mec! (dis donc t’avais pas un pseudo plus modeste sous la main?:mrgreen: )
      Oui évidemment si vous avez du temps, y a des belles balades à faire pas si loin que ça (enfin là faut quand même prévoir à l’avance)… Mais ouais carrément, la région est magnifique donc n’hésite pas! Si tu veux des avis… demande!

  1. Superbe. Encore une bien jolie balade enroulée d’une prose n’ayant rien à envier à la beauté des images qui l’accompagnent. Chez moi, dans les Hautes-Pyrénées, les milans foisonnent aussi, mais ils mangent moins de poisson que chez toi !

    • Merci Oxyd! Les milans de chez toi son aussi des noirs? J’en avais surement déjà vu, mais certainement pas comme ici, et surtout pas assez pour que ça fasse partie des espèces que tout le monde connais…

  2. Quel plaisir de voir que tu n’as pas perdu tes talents de photographe et narrateur! Très bel article.
    Je te suis également infiniment reconnaissant de m’avoir remis à l’eau et de m’avoir sauvé de mon destin funèste.

    J’adorerais avoir une belle-tante comme ça! Particulièrement dans une petite maison pleine de charme comme cela semble l’être, en plus dans un petit village au bord de la mer. J’adore la cuisine « légèrement » chaotique aussi. Remarque c’est pas si éloigné de ça chez moi en fin de semaine ^^

    Avec cette ambiance de petit village de bord de mer, tous ces milans noirs qui planent, les hérons qui déambulent, les chats à l’affut ou qui dorment au soleil, cela m’a fait penser à ma petite escapade à Tomo-no-ura l’an dernier, un de mes meilleurs souvenirs du Japon.

    En tout cas content de voir que tout a l’air de bien se passer.
    Et bien entendu ne te force pas à remplir ce blog si tu en as pas l’envie ou le temps. A vrai dire, je suis moi même dans la même situation avec mon propre blog. Mais sache que tu as des lecteurs qui apprécient ce que tu écris et à qui ça fera toujours plaisir de lire un nouvel article.

    • Merci l’Anguille! Héhé non finalement c’était pas une anguille que j’ai sauvé, mais peut-être un cousin éloigné à toi?🙂
      Je ne connais pas Tomo no Ura, mais si l’ambiance est similaire j’ai une petite idée de ce que ça donne, et je dois dire que j’adore ce genre de lieux. C’est peut-être limité ennuyeux quand on vient visiter des choses précises, ou quand on ne recherche pas particulièrement le calme, mais quand ça s’intègre dans la vie courante en tant que bol d’air pur, c’est un vrai plaisir d’aller s’ennuyer dans de tels endroits.

      Merci à toi aussi pour le coup d’état qui m’a obligé à passer ma journée sur cet article :p

      • De rien !

        C’est un peu dommage que tes photos des milans ne soient pas plus « intéressantes », si je peux me permettre…

        Pour le reste j’adore la lumière de tes photos, et le calme (et l’accumulation) que dégagent celles prises dans la maison de la grand tante de Sakura (si j’ai bien pigé).

        C’est marrant que tu dises que ça sent comme chez ta grand mère ! C’est toujours étonnant quand ce genre d’expérience arrive…on est heureux d’être dans un endroit et en même temps complètement ailleurs dans sa tête (enfin moi c’est ce que ça me fait).

        J’espère que tu auras la motiv’ de nous faire un nouvel article …bientôt ^^

        • Oui pour les milans je t’accorde que ce n’est pas du reportage animalier. On était en famille, en plein cagnard, et c’est pas la chose la plus facile à prendre en photo « sur le pouce ».
          L’intérêt venait plutôt de la situation et du regroupement.🙂

          Pour la motiv’ il faut surtout du temps et de la matière… Et du temps j’en ai malheureusement pas tant que ça maintenant🙂 mais c’est toujours avec plaisir que je partage quelques balades, donc il y en aura surement d’autres, pas d’inquiétudes😉

          • Je suis d’accord en ce qui concerne les rapaces😉 !
            Courage, nous sommes tous très occupés ! En tout cas merci de nous faire partager ces escapades, ça fait du bien de te voir apprécier ces jolis moments !

  3. Ah Ah ! Le retour du coq pour une balade en photos dont il a le secret ! Je me demandais d’ailleurs : et les photos de Sakura ? Tu en mets en ligne de temps en temps aussi ?

    Yep, l’espèce de truc visqueux se mange : je l’avais repéré dans une émission (japonaise) montrant les trucs les plus bizarres mangés au Japon.😉

    • Tu veux dire des photos de ma femme? Bah j’en mets très peu car elle refuse. Par exemple là j’en ai mis qu’une paire dont celle où elle est avec sa grande-tante, mais quand elle l’a vu elle s’est fâchée et m’a demandé de l’enlever, ce que j’ai finalement accepté de faire, comme 2 autres photos d’elle -on a frôlé l’incident diplomatique d’ailleurs mais bon… elle gagne cette manche-.
      Mais si tu parles des photos de cerisiers… bah là juste quand c’est la saison quoi…

      Ou alors j’ai pas compris ta question ^^
      Merci en tout cas, d’être toujours dans les parages😉

      • Je pense qu’il parle des photos que prend Sakura avec son appareil ^^’

        Sinon bel article🙂
        Fait du bien de te lire à nouveau, d’ailleurs tu nous as pondu un long article pour nous faire tenir les prochains mois d’été ?? xD
        Félicitations pour la photo du rapace !! elle est superbe !!

        On va prendre notre mal en patience pour le prochain passage du coq😉
        La rébellion est en place si besoin … hihihi

        • HAHAHAHA bah oui je suis bête!! j’avais vraiment la tête pleine hier soir😀
          Euuuh bein dans ce cas des photos prises par Sakura, j’en mets quelque fois mais c’est rare. Pourtant elle fait maintenant de superbes photos avec mon « vieux » sony alpha 230, simplement en générale le blog est mon espace à moi, ma vision etc… donc à moins qu’elle ait spécialement une photo que je n’ai pas… c’est plutôt les miennes.

          Sinon oui tu as remarqué que pour combler la longue absence, j’ai fait un article taille XL -finalement comme d’habitude… 78 photos quand même. Faut avouer que c’est pour ça aussi que ça me prend un temps fou. Mais couper en deux ou trois enlèverait la tentative d’immersion que je recherche toujours un peu.
          Et merci pour la dernière photo de milan! Il nous regarde droit dans les yeux en plus! J’adore🙂

          Merci Kyn🙂

  4. Cela nous a fait plaisir de découvrir les photos de ce week end dont tu nous avais parlé, elles sentent le bord de mer et l’on croit entendre le bruissement des ailes d’ oiseaux !!!

    • Voui depuis le temps que je vous dis que je vais vous montrer les photos… le voilà directement sur le blog😉

      Il y en a encore quelques unes que j’ai pas publié et qui vous plairont surement, je vous enverrai ça par mail🙂

  5. Ondori ^^
    Je n’y croyais plus!

    J’ai lu et relu et je me suis dit que c’était bien toi!
    Tes récits m’ont manqué et si cela peut te rassurer, tu n’as aucune obligation envers nous… Si, quand même…
    Une toute petite: ne pas rompre les liens que tu as su créer avec tes lecteurs!

    « Na-Chan » était magnifique à côté de Sakura…
    Les liens intergénérationnels me touchent beaucoup et sont indispensables pour les uns et pour les autres. Tu n’achemines pas que des images…

    C’est un très joli post où la nature brille haute en couleurs et découvertes.
    Whaou! A yellow butterfly qui prend la pose ❤

    Tu me rassures apportant la preuve que le désordre n’est pas une spécialité française!!!!
    Disons que chez moi en ce moment, une certaine pièce ressemble à cette cuisine !!!! Mais ce n’est pas la cuisine…
    Non, non …

    Ce précieux petit oiseau bleu-rouge qu’il est joli!
    J’aime beaucoup l’ensemble oiseau et tuiles ❤
    Et la barrière de spectateurs « ROCKY » en front de mer alors!
    C’est impressionnant!

    Passe un bel été et merci beaucoup de m’avoir émerveillé avec ce voyage partagé lors d’une rencontre familiale.

    Amitiés

    • hahaha oui c’est bien moi!

      Merci Okasan de cet insatiable enthousiasme! La photo avec Na-chan a malheureusement été censurée par Sakura, (ainsi que 2 autres où elle apparaissait) mais je suis content que tu l’aies vu😉

      Pour le désordre, en réalité quand on regarde bien, ce n’est pas si dérangé que ça. Simplement que tout est à portée de vue/main. On pourrait penser à une astuce de vieille dame pour éviter les placards etc, mais c’est bien au delà. On a vraiment ce genre de « rangement » dans beaucoup d’habitations nippones.

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s