Grains de Beauté.

IMG_5982

Salut toi! Je ne vais pas tourner autour du pot : la suite de la sortie à Okayama, tant attendue, n’aura pas lieu. Je n’ai vraiment pas assez à dire dessus, si ce n’est que j’ai été déçu par le château. Tu trouveras quelques photos sur la page Facebook, mais pas d’article. A la place, je t’emmène à un endroit bien plus intéressant et autrement plus joli à voir : Osaka. Quelle surprise!! Mais aujourd’hui, on prend de la hauteur pour jeter un regard sur ma ville, direction Abeno Harukas, le plus haut building du Japon, qui a ouvert ses portes l’année dernière. 60 étages au dessus du sol, 300 mètres du haut desquels on peut contempler un panorama qui donne le tournis.

IMG_5966

Eh oui, moi et ma grande bouche… j’annonce des choses, puis je change d’avis. Nous voilà donc à Abeno, quartier d’Osaka qui s’est muni d’un gratte-ciel pas comme les autres. Chantier débuté en 2010, c’est en Mars 2014 qu’il a pris fin et que se sont ouvertes les portes au public de cette merveille architecturale.

IMG_5961

Initialement, j’étais parti pour visiter une expo qui se tient au musée situé dans cet immeuble. Malheureusement fermée ce jour-là (ça m’apprendra à mieux chercher les infos sur le net), j’avais de toute façon prévu de monter à l’observatoire, malgré le prix conséquent de 1500 yens.

IMG_5967

Il est environ 17h et j’attends une amie qui vient me rejoindre pour la visite. Il s’agit de ne pas traîner, car on espère bien profiter du coucher de soleil, qui ne saurait plus tarder. Première escale au 16ème étage, offrant un point de vue sympa et gratuit sur la cité. Malheureusement pas du côté du couchant.

IMG_5977

Nous prenons alors un ascenseur qui va nous emmener jusqu’au 60ème étage dans une ambiance mêlant Star Wars, Disney, Retour vers le Futur et Blade Runner (si si, c’est possible! Vidéo à la fin de l’article).

IMG_5980

Arrivés au 60ème étage donc, on ne perd pas de temps pour déclencher les premières images. Déjà époustouflés par ce qui s’étale devant nous. J’ai déjà eu l’occasion de parler de ma vision de la ville en hauteur, que j’assimile à une peau rugueuse, où les fenêtres seraient des pores, et les rues des veines saillantes. Mais ici, de si haut, c’est encore plus frappant. Je me jette déjà dans les détails, les plongées etc…

IMG_5979

Ici un cimetière, une ville dans la ville.

IMG_5989

Et évidemment, plus de temps à perdre pour le soleil. C’est le souffle coupé que je vais fixer ce moment pour toujours dans ma rétine, et dans la tienne.

IMG_5985

IMG_5986

IMG_5988

La Chevauchée des Valkyries raisonne dans ma tête au moment où cet hélico passe. En un clin d’œil, le soleil s’est effacé, et nous allons maintenant pouvoir attendre que les ténèbres s’installent.

IMG_6000

Il est encore temps de profiter d’un simili-jour. On cherche sa maison, on s’étonne de voir un mec à vélo brûler un feu, on n’est plus dans la ville, on l’observe de l’extérieur.

IMG_5995

Étrange sentiment de flotter tout en étant fermement posé sur ses appuis, tout ce qu’on sait, tout ce que nos yeux et nos sens ont en mémoire est remis à zéro, et on redécouvre la ville, comme la première fois qu’on regarde quelqu’un dans une intime pénombre, ou que l’on plonge nos yeux dans les siens. Un autre monde est alors à portée, qu’on ne soupçonnait pas l’instant précédent.

IMG_6007

On voit nos endroits préférés de la ville comme autant de grains de beauté émergents du chaos dermique fait de béton et de verre. Ici Shinsekai et la Tsutenkaku m’évoquent des odeurs de kushi-katsu, le bruit des néons, et la clarté des voix de rabatteurs de restaurants.

IMG_6012

Dotonbori et Namba non plus ne sont pas loin lorsqu’on surplombe le monde. Sans le voir, le coureur Glico m’apparaît. En un instant je me projette au sol sans parachute ni douleur.

IMG_6013

Comme toujours, on cherche le château, garant indéniable du fait que c’est toujours Osaka que nous observons, et non quelque décors de film de science fiction au budget Hollywoodien gargantuesque.

IMG_6011

Et pendant ce temps, lentement, le béton s’efface au profit de l’électrique. Les artères s’apprêtent à faire une démonstration éclatante de pourquoi on les nommes ainsi. Encore un peu de patience, le spectacle va commencer, nous n’avons assisté ici qu’à la première partie du show.

IMG_6053

On profite des dernières gerbes de feu sur l’horizon, le vertige nous gagne, pas celui de la hauteur, celui de l’immensité et l’incompréhension de comment un tel spectacle peut exister autour de nous chaque jour sans que nous n’en ayons vraiment conscience.

IMG_6047

Cette scène, dont nous faisons d’ordinaire partie, s’étend maintenant, impudique, devant nous, aujourd’hui spectateurs.

IMG_6019

Dans la salle, le public se fait silencieux, le temps se suspend entre chien et loup. Les lumières se tamisent, les baies vitrées deviennent des écrans géants devant lesquels on va partager quelque chose d’unique, comme tout le monde.

IMG_6020

IMG_6028

IMG_6036

IMG_6039

Le temps suspendu, la ville mue. Et pendant ce temps, mon esprit ne distingue plus les nuances. Bloqué entre 2 moments. La transition est si douce qu’elle n’a presque pas lieu.

IMG_6004

Mais tout à coup…

IMG_6040

IMG_6041

IMG_6066

IMG_6106

IMG_6105

Si nous avions le souffle court jusque là, nous avons maintenant l’expiration insistante, poussant des « pfiouuu » des « wouaaah » et des « rohlàlàààà » à tout rompre.

IMG_6061

Il ne me faut pas longtemps pour jouer avec les rues, comme des LEGO d’un genre géant. Je suis Godzilla, Batman, Spiderman, je ne sais plus. Je n’ai plus aucun repère.

IMG_6063

IMG_6067

IMG_6074

Certains ignorent qu’ils sont observés…

IMG_6078

IMG_6080

D’autres prennent leur train dans une gare à nos pieds.

IMG_6083

D’autres encore sont dans leur quartier aux barres d’immeubles anarchiques, comme une citée futuriste sortie d’un sol lunaire.

IMG_6094

IMG_6114

Et nous, loin de tout ces carrefours, ces vies, ces mouvements, nous prenons à rêver à des villes différentes, on mixe les reflets à la vue…

IMG_6113

Des villes aux arbres géants pour tout gratte-ciel? Pourquoi pas, si je peux grimper dans les branches!

IMG_6111

Et pendant que des liens se resserrent entre les jeunes couples, on se retire en laissant la ville baigner dans les rayons de la quasi-pleine lune, devant laquelle les feuilles des arbres au rouge naissant deviennent les mains d’un acteur de théâtre d’ombres.

IMG_6122

IMG_6127

Et je te laisse avec la descente en ascenseur du 60ème au 16ème étage en 45 secondes. Ce que tu vois ici est ce qu’il y a au dessus de ma tête, filmé à travers le plafond de l’ascenseur. Mélange de Star Wars, Disney, Retour vers le Futur et Blade Runner, tu te souviens? Embarque, et moi je te dis, à bientôt!

17 réflexions sur “Grains de Beauté.

  1. Merci pour ce nouvel article! J’ai aimé vivre cette expérience à travers tes mots sensibles et jutes, tes photos magnifiques (et la vidéo!), en attendant de la vivre « en vrai », un jour peut-être … 🙂
    La ville « électrique » m’a évoqué « Tron »
    Merci!

    • Merci Montaine!🙂 content que ça t’ait plu!! J’ai mis longtemps à aller là-bas, mais je me demande bien pourquoi!!! C’était vraiment super🙂

  2. Coucou le Coq!
    je t’avouerai que la première fois que je suis allée à Osaka, la ville ne m’a pas laissé une très bonne impression. Je ne sais pas trop pourquoi au final… Mais tu m’as presque donné envie d’y retourner !😉
    Un jour…🙂

    • Oh Salut Christelle!! Comment vas-tu??🙂

      « Presque » seulement?🙂 Il va falloir que tu lises plus de mes articles, et ceux sur Horizons du Japon🙂🙂

      Non sérieusement, nous militons pour faire comprendre à quel point la ville est passionnante, mais on comprend très bien pourquoi son intérêt est moins accessibles aux Européens de passage sur les grands circuits par exemple. C’est une ville qui se découvre sur le long terme, et dans la profondeur. Rien de condescendant face aux grandes cités touristiques clinquantes… c’est un autre genre. Osaka est une ville qu’elle est bien pour habiter😉 les autres… se visitent ^^
      M’enfin toi qui connais bien la diversité du pays, je suis sûr que tu apprécierais de visiter quelques ruelles sombres et quartiers nocturnes du coin🙂 Fais moi signe quand tu descends de la capitale🙂

  3. Ah ouais quand même…. La vue de nuit est juste impressionnante ! Elle rend encore mieux que de jour je trouve. Il n’y a pas tellement d’espace vert à Osaka ou c’est moi qui ne me rend pas bien compte ? Ah, et petite question. Ces grande immeuble tout éclairés la nuit, c’est tous les appartements allumés en même temps ou juste les cages d’escaliers/couloirs ?
    En tout cas ça fait bien plaisir de relire un de tes article et de voir ces magnifiques photos🙂

    • Si si il y a des espaces verts quand même! J’en ai visité pas mal sur ces pages d’ailleurs. Mais j’ai pas forcément centré mes photos là dessus vu que de là haut ça fait plutôt des vides. M’enfin il est clair qu’on n’est pas en campagne et que la densité de béton est… énorme.

      Pour les lumières effectivement ce sont les coursives en fait. Tous les immeubles (disons 90%) ici ont les entrées d’appartements en extérieur, et du même côté. Il n’est donc pas rare d’avoir des façades d’immeubles très illuminées comme on peut le voir ici!

  4. Moi qui ai le vertige je peux certifier que tes prises de vues m’ont mises dans l’ambiance! Donc bravo, une fois de plus!!!

  5. J’ai adoré la vue d’Osaka à la tombée du jour! Tu as l’oeil d’un artiste! je l’ai toujours su! Tata Corsica

  6. Bonjour Mr le poète😉

    Quelle rédaction poétique, presque philosophique ! J’aime beaucoup l’image que tu en as donné. Je ne comprenais pas le titre avant bien sûr d’avoir commencé à lire ton article😉

    J’aime beaucoup les paysages de jour (montagnes, forêts, lacs, etc…) mais la ville je la préfère de nuit, c’est indéniable🙂 Merci pour ce partage❤ J'aime toutes ces lumières. Et la vidéo à la fin OMG j'aime❤ Je rejoins Montaine car ça m'a aussi fait penser à Tron🙂 Les lumières qui filent et la petite mélodie, un pur moment de bonheur !

    Bon je ne suis pas bien difficile à satisfaire mais ça tu le sais déjà😉

  7. Pingback: Grains de Beauté

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s