a.s.i.c.s.

IMG_7207

J’espère que tu es en forme pour la suite de notre première journée à Kanazawa! Je ne te laisse pas vraiment le temps de souffler depuis l’article d’hier, mais il faut battre le fer temps qu’il est chaud, pierre qui roule n’amasse pas mousse etc… Comment? Drôle de titre te dis-tu? Sais-tu qu’asics est une marque d’équipements sportifs japonaise? Mais surtout, sais-tu ce que ce nom signifie? Anima Sana In Corpore Sano, évidemment. Eh oui, car aujourd’hui, on nourrit notre corps et notre esprit.  En route, cette piscine nous attend, mais pas vraiment pour piquer une tête…

IMG_7181

Après notre petite digression dans les jardins de Oyama-jinja, nous reprenons le cours normal de notre programme et sillonnons à nouveau notre époque et ses grands buildings. Kanazawa est une petite ville comparée à Osaka, mais reste une citée de 450.000 âmes. Comme je l’ai dit, elle est un des fer-de-lance de l’Art contemporain au Japon, et l’a été depuis longtemps.

IMG_7183

Il n’est donc pas du tout rare de croiser dans la ville des sculptures ou autres constructions à connotation artistiques, comme cette pyramide de vitres-miroir qui se marie parfaitement aux yukitsuri, dont on a déjà parlé un peu dans le précédent article. Je t’envoie d’ailleurs à ce superbe article qui montre leur installation dans le jardin Kenrokuen (qu’on visite dans le prochain article)

IMG_7186

D’autres œuvres d’art peuvent se refléter ici… Observez par exemple cette Mousmé¹, aux côtés de ce garçon dont le portrait a probablement été réalisé par Picasso un lendemain de beuverie… (désolé maman, mais si, mais si! t’as bien travaillé…)

IMG_7184

Même les plans de la ville ont plus de gueule ici. Ces deux fripons pas très nippons vont-ils nous indiquer la route ou nous perdre?

IMG_7188

Après nos 20 minutes de marche au frais de la météo, nous arrivons au Muséum d’Art contemporain. C’est un musée tout rond et plat comme une soucoupe non-volante, ou comme un Bâtiment Non Volant Imitant le Galet Naturel, mais « bnvign » ne deviendra jamais un rétroacronyme crédible.²

IMG_7189

D’autres acronymes type OVNI sont dans les parages… Art ou jeu pour gosses? C’est l’éternelle problème de l’Art contemporain…

IMG_7191

Est-ce le temps exécrable ou l’amour de l’Art qui amène toute cette foule? Tu vas penser que je suis mauvaise langue, mais je penche pour le temps exécrable…

IMG_7190

Nous allons, nous aussi, nous précipiter dans les abîmes du monde artistique. Parfois labyrinthique, parfois plus clair… C’est un dédale que j’ai fréquenté (je rappelle que j’ai passé 7 passionnantes années en fac d’Arts Plastiques), et dont je suis revenu… un peu… (parce que j’ai aussi beaucoup appris à mettre de beaux discours sur du caca pour en faire du caca artistique…) Alors comme un Thésée qui ne se tait pas, j’ai tendance à être un poil dur avec les œuvres contemporaines. J’ai aussi du mal avec ces textes longs comme un jour sans pain qui t’arrose de renvois en bas de page ou annexes, que tu arrêteras de lire au fur et à mesure au bout du 2ème, lassé des va-et-viens, tu les liras plus tard, en ayant oublié ce dont il s’agissait³…

IMG_7195

Tu te souviendras peut-être de ma visite à Naoshima en 2010 (désolé WordPress a bouffé mon article de l’époque visiblement…), lors de laquelle j’avais été bien plus absorbé par les paysages que par les œuvres du festival… Quoi qu’il en soit, lorsque je passe plus de temps à lire les explications d’une oeuvre pour qu’elle en devienne intéressante, je considère qu’elle ne l’est pas, ou plutôt qu’elle ne l’est que dans un seul contexte, donc probablement pas à mettre dans un musée. C’est le cas de cette oeuvre ci-dessus dont je ne te dirai rien, si ce n’est qu’elle est extraite d’une série, et donc aussi perdue ici qu’un gamin au rayon teintures pour femme de monoprix… Intéressons-nous plutôt aux quelques œuvres qui m’ont, elles, vraiment intéressé.

IMG_7209

D’abord celle-là. Tsuki et moi nous sommes posés devant, et j’ai tenté une démonstration à ma douce de ce qu’est, pour moi, une bonne oeuvre. Je me pose généralement juste une paire de questions, avant de lire quoi que ce soit, y compris le titre…

1- A quoi tu penses en voyant ça? Ici pas d’équivoque, pour elle comme pour moi, c’est « Tremblement de Terre » qui vient. Tsuki me dit « mais je ne comprends pas la peinture rose… » ce qui m’amène à la question 2

2- Pourquoi la peinture rose? Dans une oeuvre, tout est un choix de l’artiste. C’est valable pour les Haikus, les objets que tu vois dans chaque image d’un film, les couleurs choisies par un peintre, etc… Alors pourquoi? Tsuki pense que ça ajoute du dramatique parce que rose c’est joli. Je m’interroge personnellement sur les espaces vides dans la peinture. Pourquoi est-elle grattée comme ça? Ma chérie pense à l’automne, des feuilles qui tombent. Je penche pour le printemps et les pétales de cerisiers -et ça répond à pourquoi rose- Bref, on est d’accord sur le fait que ça dramatise le tout. Allez on fait le tour…

IMG_7208

Quelques objets sont comme fondus dans l’amalgame, comme ces pantoufles qui viennent vraiment donner l’impression que quelqu’un a été écrasé par le bloc… Bref, on y est. Tout est là sous nos yeux, tout est clair, et les explications ne feront que nous confirmer tout ce qu’on a ressenti. Il ne s’agit pas de dire qu’une bonne oeuvre doit être simpliste, mais il me semble qu’elle n’est réussie que lorsque ce que le but recherché est atteint sans peine. J’ajoute que cette pièce est aussi extraite d’une série, mais, contrairement à la précédente, elle se suffit à elle même. Bref, cela n’engage bien entendu que moi.

IMG_7196

Tu te souviens de la piscine de l’image d’intro? Eh bien allons piquer une tête si tu veux bien. Pas besoin de maillot, on entre dans cette piscine par le bas…

IMG_7197

Tout le monde s’entasse ici sans boire la tasse. D’aucuns regardent leurs voisins l’air circonspect, d’aucunes se prennent en photo, parce que, soyons francs, elle sont probablement plus intéressantes que l’oeuvre qu’elles visitent, et d’aucuns fixent la surface troublée par les impacts des gouttes de pluie. Je suis de ceux-là.

IMG_7199

L’oeuvre s’intitule « The Swimming Pool », et par ce titre, Leandro Erlich nous dit « démerde-toi! » Et c’est parfait parce que cette oeuvre a tout en elle. Elle est ludique, fascinante, dérangeante, angoissante, stimulante. La voir sous la pluie est aussi une grande chance.

IMG_7202

Par ce temps on ne peut pas se rendre à la surface, nous privant de l’opportunité d’observer les silhouettes distordues des personnes de l’autre côté, mais plus tard, lors d’une éclaircie, nous aurons l’occasion d’aller nous même à la surface, observer les visiteurs en mode Cousteau.

IMG_7212

Et c’est là que ça devient vraiment flippant… Et franchement passionnant. Le rapport à l’autre, l’image de soi, le questionnement de ce qu’on croit savoir… tout y passe. Bref, le plein de super dans ma caboche.

IMG_7210

Une dernière image d’une oeuvre qui m’a plu, dans la même idée de la réalité altérée selon ce à travers quoi on la regarde… Un écran dans une salle noire, qui diffuse des scènes de rue observées à travers une fenêtre « engouttée » et embuée…

IMG_7216

Nous en resterons là pour cette visite. Il est temps de nous diriger vers l’hôtel, car nous n’avons toujours pas fait notre check-in, et mine de rien, il est à 45 minutes de train de Kanazawa, au bord d’un lac dans la ville de Kaga-onsen. La pluie est à nouveau battante, on rentre à la gare récupérer nos bagages en bus.

IMG_7219

Après notre retour au chaud dans le train, et 40 bonnes minutes de sieste, moi à rêver de la chambre, Tsuki à rêver du onsen géant, une navette affrétée par l’hôtel vient nous récupérer à la gare. Nous sommes les seuls à bord.

IMG_7535

L’hôtel est un établissement plutôt luxueux. Nous avions préalablement envisagé un voyage en Nouvelle Zélande, mais pris par le temps, nous n’avons pas pu donner suite à l’idée. Du coup on était prêts à réserver un beau budget voyage, qu’on a finalement transféré en budget hôtel. Nous allons donc passer 3 nuits là-bas, et profiter de succulents repas (les dîners des hôtels de ce type sont un critère de choix (et de prix) aussi important que la chambre elle-même. Et dans ce coin du monde, particulièrement réputé pour le crabe et autres poissons, on n’a pas voulu y aller avec le dos de la main morte…) Mais puisque nous arrivons, jetons déjà un œil à la chambrée! Avant d’y accéder, on nous fait patienter avec un thé vert de très très bonne facture.

IMG_7221

IMG_7547

Le premier regard dans la pièce principale est déjà alléchant, mais une vieille dame en yukata nous guide dans la suite, pour nous expliquer les rudiments, voyons donc d’abord la kitchenette…

IMG_7537

puis la salle de bains…

IMG_7538

Et enfin, évidemment, la washitsu

IMG_7545

Avec son alcôve avec vue sur le lac (bon là il fait nuit alors…)

IMG_7543

Pendant que nous allons dîner dans l’un des restaurants de l’hôtel, ils viendront remplacer la table ici par les futons. Ça s’annonce très très bien ces 3 nuits…

IMG_7546

Allez, on descend au restau.

IMG_7227

L’établissement offre deux formules principales. Le repas de crabe, et le repas de viande (avec crabe et sashimi quand même, faut pas déconner, c’est pour ça que les gens viennent ici). Nous avons opté pour ce dernier pour notre premier repas. On aura le tout-crabe demain.

IMG_7228

IMG_7229

Quand on entre dans la pièce qui nous est réservée, j’ai l’impression que notre table est faite pour 6, et que nous allons être rejoints par d’autres clients… mais non. Tout est pour nous.

IMG_7237

Même la tapisserie cheap façon karaoke est ici charmante. Tout le devient quand on y met le prix j’imagine… Je décide de faire un petit tour de la table. Nous ne connaissons pas le détail du menu qui nous attend, mais ce qui est là semble amplement suffisant à nous satisfaire…

IMG_7235

Une araignée de mer (ouais ou un crabe de la famille des majidae, je suis loin d’être un spécialiste, désolé…) un grand nabe (cette grande « casserole » en terre dans laquelle ont fait mijoter nos légumes comme un pot au feu,et dont il existe autant de variantes que de Japonais), et des… trucs… des… du… du manger qui a l’air bon quoi!!

IMG_7232

Je ne vais pas te faire le listing de tout, pour 2 principales raisons : 1/Ce serait trop long. 2/Je n’ai plus la moindre idée à l’heure où j’écris ces lignes de ce que c’était précisément, quand j’ai eu accès à ce savoir par Tsuki, ce qui n’était même pas toujours le cas… Donc, tu vas te régaler les yeux, et c’est déjà pas mal!

IMG_7238

Du plus petit tsukemono jusqu’au au crabe, en passant par les superbe légumes du nabe, je sens déjà que je vais déguster bon.

IMG_7231

IMG_7233

Et c’est là que notre serveur est revenu… avec ça :

IMG_7240

Si si, c’est bien juste pour nous. Allez, on se penche par dessus bord…

IMG_7241

IMG_7242

Ça c’est du poisson, on dirait un mixe entre champignons et poulpe, mais c’était vraiment trop bon!

IMG_7244

Tu les vois ces crevettes et ces sashimi? Regarde-les de plus près, et imagine leur fondant, relevés de sauce soja doucement teintée de wasabi…

IMG_7250

Une fois tout ça englouti, on vient nous mettre en route le nabe, et les légumes commencent à cuire doucement. Pendant ce temps, nous nous attaquons aux différentes petites soupes qu’on nous a apporté.

IMG_7258

IMG_7261

IMG_7249

Et évidemment il nous reste du riz si jamais on a encore faim… Mais au fait…

IMG_7259

N’avait-on pas parlé de viande pour ce soir?? Oh, ils ont du se tromper, tant pis… Ah! Quelqu’un vient…

IMG_7257

BOOM le plat de wagyu dans ta bouche!! Tout ça pour faire un bon petit shabu-shabu des familles (on trempe la viande dans le nabe, comme une fondue bourguignonne, mais sans le gras), et si t’es en manque de protéines, tu peux tremper ça dans un œuf, en mode sukiyaki-style! Je recommande!

IMG_7260

Bon ok, mais après ça dodo!! Je ne peux pas croire que je sois toujours en train de manger. Pourtant, si je me sens rassasié (c’est le moins que l’on puisse dire), je ne me sens ni lourd, ni gavé, ni au bord de l’explosion. Non! Les doses sont généreuses mais pas outrancières, les produits sont de la plus haute qualité possible, c’est tout simplement divin. J’ai personnellement arrosé ça de bon saké chaud, je suis fin prêt à aller dans les bras de Morphée, et de Tsuki. De toute façon, on ne va quand même pas demander un dessert en plus… si?

IMG_7263

IMG_7262

Evidemment… il fallait encore une soupe de miso (fantastique) et un flan aux fraises. Comment dire… je sens que je vais vraiment aimer nos trois soirs dans cet hôtel… Demain ils annoncent la neige, le programme est simple : kenrokuen, le jardin incontournable, et les ruines du château. Tout cela pour toi dans le prochain article alors…

A bientôt et bonne digestion!


¹Mousmé est une retranscription du mot japonais musume (, qu’on prononce [mɯ̫sɯ̫me]), signifiant « fille » au sens de la filiation. En français du début du xxe siècle, ce terme désigne plutôt une fille facile. Marcel Proust commente ainsi ce mot dans Le Côté de Guermantes : « C’est Loti qui introduisit ce mot en France. C’est un mot qui signifie jeune fille ou très jeune femme. C’est un des plus jolis mots de la langue nippone ; il semble qu’il y ait, dans ce mot, de la moue (de la petite moue gentille et drôle comme elles en font) et surtout de la frimousse (de la frimousse chiffonnée comme est la leur). Je l’emploierai souvent, n’en connaissant aucun en français qui le vaille.»

– En 1888, Vincent Van Gogh intitule une de ses toiles « La Mousmé dans le fauteuil » aujourd’hui exposée au musée National Gallery of Art, à Washington

²Une légende tenace voudrait qu’avion soit l’acronyme d’« appareil volant imitant l’oiseau naturel ». Ce rétroacronyme n’a aucune légitimité et serait apparu vers la fin du xxe siècle. Certaines sources affirment, sans pour autant pouvoir le prouver, que le rétroacronyme aurait été composé par Ader lui-même pour s’amuser.

³Et comme je suis super méchant, j’en ai mis quelques-uns dans mon article. Mais comme je suis pas non plus trop méchant, j’espère que tu y auras appris quelque chose…

17 réflexions sur “a.s.i.c.s.

  1. Merci pour ce partage… photographique!
    J’en ai l’eau à la bouche et les souvenirs de mon dernier passage à Kanazawa se sont ravivés.
    Très belle ville vue sous le soleil, on avait eu plus de chance.
    Vivement la suite…

    • J’ai aimé la visiter dans le froid cela dit, mais pour les photos, c’est parfois plus compliqué… On verra ce que ça donne sous la neige (mais malheureusement sans neige partout au sol…)

    • Bonjour François! Précisément, pendant la lecture des articles de Ondori, j’ai pensé aux vôtres à propos de Kanazawa en été! Ce sont des articles très enrichissants, avec vos arts de communication si proches, chaleureux et généreux qui se complètent! Nous avons beaucoup de chance de vous lire François et Ondori! Merci beaucoup à vous deux et très belle année! 🎋

    • Je redoutais cette question car je ne m’en souvenais plus et j’avais eu la flemme de chercher… Tant pis pour moi, j’ai fait mes recherches… AONO Fumiaki est l’artiste qui a récolté des décombres après le tremblement de terre de Sendai (à Arahama Watari exactement), pour les compiler en ces conglomérats de vies détruites.
      Merci pour la question qui m’a sorti les doigts du… nez :p

  2. Tu nous as bien mis en appétit et heureuse d’avoir partagée ta table😉

    Pour la première partie, je ne suis pas fan. J’aime pas l’art et j’y comprends rien.
    Pour la piscine, je l’avais déjà vu dans un article. J’avoue que ça, je le vois pas comme de l’art mais plus comme une attraction🙂

    Mais quel repas😮 !! Et tout ça pour deux ?! Mon Dieu !! Ca me rappelle mon passage dans un Ryokan des Alpes Japonaises. Y en avait beaucoup mais l’avantage, tu ne sens pas ton bidou prêt à exploser😉
    Vous avez eu raison, faut savoir en profiter et se faire plaisir.
    A bientôt

  3. Ce repas… Non mais ce repas… T’es sûr qu’il ne vous ont pas filé les 3 dîners d’un seul coup ?! haha

    Sinon, rien que d’avoir lu le nom de Kaga Onsen, ça me replonge 3 ans en arrière dans de très bons souvenirs : le temple Natedera est magnifique !

    Hâte de lire la suite !

    • Ce repas était vraiment top! Les suivants l’ont été tout autant, mais on n’avait plus la surprise, on s’attendait à recevoir les plats, et beaucoup sont les mêmes (soupes etc…) donc y aura moins de photos pour les suivants, mais tu verras qu’on s’est bien régalé🙂
      Prochain article demain si tout va bien😉

  4. Yukitsuri 🌲

    Ondori, j’ai pris un grand plaisir à découvrir dans ce superbe lien que tu as partagé avec nous, la technique japonaise qui préserve les arbres et les arbustes des dégâts du poids de la neige en hiver. La méthode est parfaitement naturelle, esthétique et adaptée! Quel talent et quel spectacle ces préparatifs! J’ai pris note de ce lien précieux qui parle des jardins japonais que j’aime tant et j’y trouverai certainement des idées pour élaborer le mien 😊 Merci.

  5. Exact, j’ai appris quelque chose, et donc merci pour les notes-bas-de-page et la Mousmé. J’attends la suite. En attendant, je vais aller manger, c’est trop cruel toutes ces photos…

  6. On fait tout un plat avec Kyoto, mais Ishikawa à aussi une cuisine très fine et son kaiseiki déchire bien aussi non ? :p
    (après c’est vrai qu’il y a souvent du crabe… :D)

    Qu’est-ce que ça manque le trio Ryokan/bain/bouffe en hiver en France quand même…:/

    • Qui fait tout un plat avec Kyoto? Certainement pas moi hihihahahoho Kyoto c’est, au mieux, la ville proche de la cuisine du Japon, à savoir Osaka. Et effectivement Ishikawa a vraiment une culture culinaire pointue et excellente!!

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s