Se rattraper aux branches

IMG_9348

Faire contre mauvaise fortune bon cœur, c’est sans aucun doute la maxime qui me colle le plus à la peau. Je suis de ceux qui considèrent que le bonheur n’est pas de vouloir toujours mieux, mais de savoir se satisfaire de ce qu’on a. En revanche, il faut savoir faire l’effort d’aller chercher un peu plus. Simplement ne pas considérer le non-acquis comme une perte. D’autant plus que je sais faire la différence entre « perdre quelque chose » et « ne pas accéder à quelques chose ». Cette beaucoup trop sérieuse intro pour dire qu’aujourd’hui, on a complètement merdé notre programme, mais qu’on va essayer d’y trouver notre compte quand même! Salut, je te reprends là où je t’avais laissé au dernier article : dans notre ryokan de campagne.

IMG_9291

Ouverture des shoji et première satisfaction du jour : la météo n’est pas celle qu’on redoutait. On avait déjà constaté que les prévisions avaient évoluées, mais c’est toujours un soulagement de voir que le ciel est bleu un jour où on a prévu de faire des photos. Aujourd’hui, nous prenons le bateau pour l’île de Chikubu et le Hogon-ji, temple perché sur ce tout petit rocher. Je suis super excité que le temps soit si beau.

IMG_9298

Mais je ne perds pas de temps à contempler les nuages absents, Tsuki est encore sous le futon que je suis déjà affairé à photographier les voisins, tel Jeff Jefferies chez Hitchcock sans la jambe dans le plâtre.

IMG_9293

Toute la petite famille est rassemblée et prête à se mettre en route pour une journée remplie de grattage de tonsure et autres activités simiesques.

IMG_9296

IMG_9300

Je sais pas si tu remarques mais ils ne me quittent pas des yeux…

IMG_9295

C’est vrai que je ne passe pas inaperçu à ma fenêtre haut perchée avec mon 255mm. Je crois même que Grand-Mère Macaque n’apprécie pas franchement ma présence. Elle cherche les coins les plus à l’abris de mon regard, sortant la tête du seul angle mort qu’elle a trouvé, puis se cachant tout de suite.

IMG_9301

Elle fera ça 5 minutes et j’aurais l’impression de l’entendre murmurer « hé Papé, y a encore une bande d’humains qui traîne là haut, ils vont encore tout saloper, passe moi le combiné que j’appelle les Orang-Outans pour une patrouille! »

IMG_9302

Mais le Papé s’en moque, lui, il est concentré sur son petit déjeuner, et justement, il est temps que nous prenions le nôtre. On saute dans des vêtements (oh… était-ce pour ça que Mamie Macaque me regardait de traviole??), et on descend. Nouveau repas, nouvelle pièce.

IMG_9304

Avons-nous été particulièrement à la traîne ou bien sont-ce les autres qui le sont? Toujours est-il qu’on nous installe dans une grande pièce rien que pour nous. Petit tour en attendant la pitance.

IMG_9309

IMG_9305

IMG_9323

Toujours cette couleur rouge qui nous avait déjà plu hier soir, et cette déco qualifiée de « Style Samuraï » par Tsuki hier, et effectivement, je commence à adhérer à la définition…

IMG_9307

Surtout après avoir vu ces ranma (欄間), ces tablettes gravées, généralement en bois qu’on trouve au dessus des portes coulissantes et qui servaient notamment d’aération (et d’oreilles aux murs).

IMG_9327

Celles-ci (ou devrais-je dire « ceux-ci »? Le genre de « Ranma » me semble seulement à demi évident… #ClubDorothée) sont agrémentées de tsuba (鍔), la garde des katana.

IMG_9326

Mais tout n’est pas centré autour de la violence médiévale ici, on retrouve évidemment des fleurs dont le parfum va ouvrir nos sens et l’appétit.

IMG_9308

La pièce est agréablement chauffée par le soleil sur les tatamis, et l’odeur de nourriture se dégage de la casserole posée sur le sol devant nous que l’hôtesse ne tarde pas à venir ouvrir .

IMG_9311

La fumée qui s’échappe dans les rayons du soleil mettent Tsuki en transe. Moi aussi j’apprécie le spectacle, l’odeur, le moment… mais je dois avouer qu’une des choses auxquelles je ne parviens pas à m’adapter au Japon est le petit déj’ salé. Les produits sont super bons, tout est fantastique mais… non… c’est trop ancré en moi, le besoin de brioche, de beurre et de café. Pas grave, on savait qu’on n’avait pas le choix ici, et je peux clairement manger salé le matin, j’ai juste l’impression d’être en décalage horaire…

IMG_9324

Nous voilà donc tous deux affairés à ce qu’on aime, les jambes bien rangées dans les trous prévus à cet effet. Elle bâfre, je photographie.

12476807_10154022325296419_1487800872_o

IMG_9319

Je m’attarde aussi un peu sur la vaisselle et surtout ce repose baguette en forme de shamisen dont la gentille dame de l’auberge nous expliquera tout une histoire dont j’ai déjà tout oublié, désolé…

IMG_9312

Mais pas grave, ce que je voulais montrer, c’est que c’est joli, et ça, je peux le faire.

IMG_9317

Et bien entendu, je saisis chaque occasion de shooter du singe (en toute amitié bien sûr). L’un d’eux est peinard les bras posés sur une pierre chauffée par le soleil au pied d’une lanterne, je prends mon arme, dis à Tsuki, « Oooooh ne regarde pas trop violemment, y en a un juste là!! » ce à quoi elle réagit par un beaucoup trop fort « OÙ? OÙ? OÙ? » avec un lever bien rapide, hop l’autre se carapate et moi je shoote sans viser, j’aurais pu blesser quelqu’un.

IMG_9325

De retour dans la chambre pour rassembler nos affaires et quitter cette superbe auberge, j’aurai encore un peu de temps pour les regarder. Eux aussi ont mis leur journée en route et sont maintenant tous occupés à l’épouillage d’époux, ou d’autres.

IMG_9332

IMG_9329

IMG_9331

Nous levons le camps pour de bon, et nous faisons déposer à la gare la plus proche en Austin Fx4. Là, nous constatons que le nombre de trains est plus que limité et que nous devons attendre 50 minutes pour le prochain. Cela nous ferait rater notre bateau, du coup on est des fous, on appelle un taxi. Le temps qu’il raboule, petit tour dans un magasin de souvenirs…

IMG_9337

Je suis toujours mi-agacé, mi-amusé, et re-mi-agacé derrière par cette tendance nippone à prendre tout le monde pour des débiles profond. Qu’on mette un écriteau « ceci n’est pas un cendrier » bon… passe encore… dans un magasin (donc a priori non fumeur)… bon… pourquoi pas… mais pourquoi en coller 50?? Bref! Le taxi est là, on grimpe dedans et on file.

IMG_9338

Lorsqu’on comprend qu’on est en fait super loin de notre destination et que ça va nous coûter une blinde, on se dit « allez tant pis, au moins on aura notre bateau comme prévu et puis zut, on n’a qu’une vie!! » (la phrase qui justifie tout). Mais à l’approche du Biwako, je remarque que le vent souffle… fort, très fort…

IMG_9339

Et malgré l’optimisme de Tsuki, ce n’est pas à un vieux loup de mer qu’on apprend à louvoyer…  Je craignais vraiment que la sortie soit à l’eau douce. Et j’avais raison. Arrivés à bon port, on nous fait signe que la traversée est annulée. On nous dit d’abord de revenir à 11h pour voir si le trajet de 11h30 est maintenu. On téléphonera et on apprendra qu’ils annulent tous les voyages de la journée. Déçus mais pas abattus, on décide de passer direct à la suite du programme.

IMG_9342

Et comme tu l’as compris, il s’agit du château de Nagahama. Situé à une dizaine de minutes à pied du port, nous nous y rendons le visage fouetté par un vent effectivement violent et super froid.

IMG_9344

Comme souvent, lorsque j’ai dit autour de moi que j’allais à Nagahama, on m’a souvent répondu « eeeeh? pourquoi?? » et quand je parle entre autre du château, on me dit invariablement « ah bon?? Il est pas vraiment super je trouve… ».

IMG_9345

On m’avait déjà fait le coup pour celui de Kanazawa qui reste un de mes préférés à ce jour. Bien des gens ne savent pas ce qui est intéressant ou non, ou nous n’avons simplement pas les mêmes critères. En tout cas en nous approchant, moi je le trouve déjà super classe ce château. Tout petit, mais pas décevant comme l’avait été celui d’Okayama (parce que je ne m’attendais pas à un grand château cette fois).

IMG_9347

S’il est bien trop tôt pour les cerisiers, il reste encore pas mal de pruniers en fleur ici, et je vais donc m’employer à quelques images plutôt classiques, mais qui marchent toujours… du ciel bleu, un château blanc, des fleurs… le cocktail qui marche.

IMG_9346

IMG_9349

IMG_9354

Du rose au blanc il n’y a qu’un pas.

IMG_9356

IMG_9353

IMG_9352

IMG_9350

Quand soudain je suis arraché à mes branches, l’œil attiré par un milan noir qui vient d’atterrir pour s’abreuver! Si j’ai eu la chance de pouvoir en photographier des myriades à Kushimoto, dans la préfecture de Wakayama, je n’en ai jamais eu de posé au sol. Dans la précipitation, je passe en autofocus, grave erreur…

IMG_9359

Le point se fait sur des canards et des poules d’eau… furax, je passe en manuel, arme, et…

IMG_9361

Le camarade s’envole. Pfff j’enrage. Deux fois aujourd’hui que je me fais narguer par une bestiole. Du coup je me venge sur mes potos les corbacs, toujours prêts à exposer leurs beaux reflets, eux au moins!

IMG_9367

IMG_9363

Certains troncs ici sont vraiment impressionnants et on devine leur visage estival. On approche lentement du château, et puisqu’il n’y a pas grand chose d’autre à faire, nous allons nous y attarder en décrivant autour de lui des cercles concentriques tels des oiseaux de proie qui s’envolent pile au moment d’une photo (oui je suis assez rancunier pour en venir à écrire une si longue phrase telle un pic lancé à un oiseau qui, avouons-le, ne lira probablement pas ces lignes…)

IMG_9364

IMG_9365

Le mec enrage tellement d’avoir raté son sujet vivant qu’il s’acharne sur le sujet immobile, tentant toutes les combinaisons d’habillage possible… Par des feuilles au dessus,

IMG_9369

Des pins en dessous,

IMG_9371

des escaliers, tout y passe.

IMG_9372

IMG_9374

Plus sérieusement je dois dire que malgré le peu d’intérêt des gens pour ce Nagahama-jo, personnellement j’aime beaucoup ses lignes et cette perspective qu’il offre quand on s’approche de lui. Un petit côté tank avec son canon, ou peut-être est-ce juste moi qui débloque.

IMG_9377

IMG_9383

On finit la montée en piqué par la porte de derrière, où attend sagement un vélo, comme un toutou de ferraille devant une boulangerie.

IMG_9385

C’est à ce moment là qu’on attendait 11h pour appeler le port, profitant d’une dizaine de minutes au soleil.

IMG_9392

IMG_9393

IMG_9396

Et une fois la mauvaise nouvelle apprise, décision fût prise de monter au sommet du donjon pour observer la vue sur le lac, à défaut de voguer dessus. L’intérieur du château lui-même n’est pas inintéressant, comme beaucoup d’autres, il est aménagé en musée, photos interdites etc… Mais il vaut la peine d’être visité selon moi. Quant à la vue, elle n’est pas désagréable.

IMG_9397

(N’hésite pas à cliquer sur les panoramiques pour les agrandir dans une nouvelle fenêtre) Et c’est tout pour aujourd’hui! Je me dois de scinder cette journée en deux articles car si nous n’avons pas pu aller au Hogon-ji, la balade est loin d’être finie. La journée nous réserve encore 2 superbes temples, ainsi qu’un quartier entier très animé et intéressant, alors je te dis à très vite pour la troisième et dernière partie de ce weekend à Shiga.
A bientôt!

15 réflexions sur “Se rattraper aux branches

  1. Ah… Ryokan… je vais faire mon 9e voyage au Japon, et toujours pas mis les pieds dans un ryokan… Ma femme me dit que « les prix sont élevés et que j’ai du mal avec les « natto » au petit déjeuner…
    J’aime les réponses japonaises qui évitent toujours le « non » direct des occidentaux…
    Merci pour ce reportage et ses superbes photos…
    Méfiance avec les singes, ils sont très vite agressifs.

    • celui là était effectivement cher. Pouvoir profiter de 50% a été un grand plus dans la décision d’y aller. Mais il existe beaucoup de ryokan aux prix très abordables et c’est toujours plus sympa qu’un hotel « moderne » d’après mon expérience. Même un ryokan vraiment sans prétention aucune, moi j’aime bien ^^

      Les singes moi je ne suis jamais rassuré. A Arashiyama déjà j’avais été un peu nerveux quand ils se battent entre nos jambes… Mais bon tant qu’on ne leur sort pas de nourriture sous le nez ils essayent plutôt de nous fuir. Mais crois moi que j’ai vérifié 2 fois avant de quitter la chambre d’avoir bien fermé la fenêtre avec le loquet haha

  2. Une fois de plus, un très beau billet avec des photos vraiment exquises. Je ne connais pas du tout ce coin du Japon et vous me donnez très envie de le découvrir. Va falloir l’ajouter à la liste « des endroits à voir absolument ». Merci beaucoup de partager votre vision du Japon.

    • Merci Nuitori! Comme souvent, lorsqu’on ne suit plus les sentiers battus, on trouve de bien jolies choses. Le fait que Nagahama soit une petite ville entraîne un certain désintérêt naturel. Après tout il y a tellement de belles choses à voir partout qu’on finit par considérer telle ou telle autre comme banale.
      Mais quand on y jette un oeil curieux, il est assez facile de ne pas être déçu. Donc quand on trouve qu’on a déjà suffisamment arpenté les grands classiques, se permettre des incursions dans le plus confidentiel, est souvent rétributeur🙂

  3. Ce ryokan est vraiment sympa (bien que je sois pas super fan du rouge :o) et ses boiseries et portes sont vraiment bien décorées !

    Et ce lac… je sais pas s’il est placé dans un « cuvette » venteuse, mais combien de fois, en prenant le Thunderbird depuis Osaka, pour rejoindre Komatsu, les trains ont du retard, ou roulent plus doucement ou même très souvent, ils font le grand tour et on fini par prendre 1H à 1H30 de trajet en plus !!!😮

    • ah ouais? je savais pas ça!! je trouve ça incroyable que tu n’aimes pas le rouge! hahaha non je plaisante, je savais pas que les trains prenaient du retard par ici… Sur les lacs c’est pas rare que le vent souffle. J’ai aussi appris récemment que le Biwako est super peu profond (42m!!!) parce qu’il viendrait d’une dépression du terrain atour du Fuji ou je sais pas quoi… du coup c’est peut-être un couloir de vent en descente directe du volcan? Je lance des pistes de réflexions hein😀

      • ah, que 42M ? ça va, j’ai pieds alors ! :d
        Sacré « dépression » alors, vu la taille du machin quand même😮

        ça a du bien péter/tembler à un moment !

  4. Ondori san,
    Sûr qu’un Ryokan est préférable à un hôtel occidental. Pour ma part je ne vais pas au Japon pour y chercher de l’occidental, sinon je reste au pays de Molière… Quand je pourrai m’accommoder des « natto » je pense que ma femme et moi irons dans un Ryokan autour de Kyôto, une idée comme Kifune…
    Pour les singes, je me souviens d’une émission sur le Japon qui les montrait agressifs…
    Ma petite expérience se résume à la jungle Malaisienne où effectivement nous avons eu un problème à la limite du « clash » avec un groupe de singes parce que nous avions à la main des restes de petit déjeuner (je sais, c’est ballot)…
    Par contre, c’est bien la première fois que j’entends parler de retard de train au Japon, de surcroit avec une heure de retard !!!…

    • Tsuki m’a montré une super technique pour le petit déjeuner, vu que je n’ai presque rien mangé, et que c’est très malpoli (y avait pas de natto par contre), elle a simplement redistribué les restes sur nos plateaux comme suit : elle m’a laissé les truc « forts » et « typiques », et a pris mon riz sur son plateau. L’explication est simple : « ils penseront que tu n’as pas aimé parce que t’es étranger, et que je n’ai pas fini parce que je suis une femme ».
      Malin, poli, nippon.

  5. Hé ho ! Y a pas que du natto au petit déjeuner, y en a même pas forcément, et parfois c’est un buffet, donc on choisi ce qu’on veut ! Mais ce serait con de se priver de ryokan juste pour cette raison dans tous les cas !
    Pour l’agressivité des singes.. j’en ai malheureusement une fois fait l’expérience : une fête au pied du mont Fuji, j’ai voulu prendre un singe en photo avec mon keitai : il m’a arraché mes lunettes et m’a mordu la main ! C’était y a 9 ans, sur mon ancien blog tout pourri, mais y a une vidéo du singe en question en train de se tripoter dans les bras de son maître ! hahaha http://jud-hiroshima.over-blog.com/article-13577922.html

  6. Lors de mon voyage, on avait fait un ryokan près de Nagano (Oshi Ryokan). Il était magnifique et plus cher qu’un hôtel mais aucun regret tellement c’était magnifique. Traditionnel. Et le service😮 Irréprochable et d’une gentillesse. Et le repas du soir et le petit déjeuner, un buffet plein de délices.
    Mais bon, même si c’était les Alpes Japonaises, pas de singes ^_^

    La suite, la suite😀

  7. Moi qui ai déjà fait 5 voyages au Japon, j’ai déjà essayé plein de ryokan, et c’est vrai qu’il y en avait des très cher (notamment ceux qui sont dans les Onsen), mais c’est toujours exceptionnel comme cadre.
    Mais c’est vrai aussi qu’il en existe avec des prix plus abordables: l’accueil ressemble plus à celui d’un hotel classique, mais c’est une vieille maison de bois, avec des tatamis, et un diner et petit déjeuner pas si mal…

    Avec les singes mon expérience la plus marquante c’est le onsen du Jigokudani, où se baigne une tribu de macaque. On vous laisse déambuler au milieu des singes, avec des énergumènes qui se battent ou copulent à 15cm de vous et vous passent entre les jambes. J’étais juste sur le point de partir quand j’ai osé regarder un mâle dans les yeux pour le prendre en photo. Il s’est mis à crier et à me montrer les dents…
    Autant vous dire que j’ai déguerpi en vitesse…

    • j’ai aussi un souvenir de croisement de regard avec un mâle que j’ai regretté immédiatement haha c’était à Arashiyama en ce qui me concerne🙂

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s