Fleurs de Feu.

Bien le bonjour! Aujourd’hui, je te propose de retourner près de ma rivière favorite, la Yodogawa, au bord de laquelle je t’ai déjà emmené quelques fois, et qui est même tatouée sur mon épaule. Mais cette fois, pas de promenade, bien au contraire! Une fois que nous aurons trouvé notre place, nous n’en bougerons plus d’un centimètre. Pourquoi? Hé bien simplement parce que nous allons à un des festivals les plus importants du Japon, le Naniwa Yodogawa Hanabi (Naniwa étant l’ancien nom d’Ôsaka, et Hanabi voulant dire « feux d’artifices », littéralement « Fleurs de feu »), et que si j’avais cru rencontrer la plus importante foule de ma vie lors de l’Aoi Matsuri, j’étais bien naïf. Ce soir, 50 000 personnes sont attendues sur les berges, parce qu’ici, les feux d’artifices, c’est d’une autre importance que dans mon pays natal…

Les feux sont tirés à partir de 20H50, et nous arrivons sur place à 17H00… Comme tu le constates, ce n’est pas suffisamment tôt. Après bien des difficultés pour trouver un emplacement libre (nous sommes 5), nous finissons par poser nos bâches sur le goudron, à un endroit bien vilain pour les images. Il y a des emplacements payants mais c’est très cher, alors tant pis, ce sera une place gratuite mais sans la vue sur la rivière d’où sont tirés les feux. Nous sommes juste sous la zone de tir donc pas de soucis pour voir le spectacle, mais j’abandonne un peu l’idée de faire de superbes photos avec le centre ville en toile de fond…

Nous nous installons donc comme nous pouvons, au milieu d’un océan de spectateurs (et il n’est que 17H30!).

Condamné à me tenir sur 1m², je vais donc passer le temps en observant la foule et mes voisins, en commençant par ce qui se trouve à mes pieds : Sakura.

Dans le dernier article, j’ai dit qu’il était un peu agaçant d’entendre toujours que ce qui caractérise le Japon, c’est « le contraste traditionnel/modernité ». En fait, je me suis demandé pourquoi c’est agaçant, et voici ma conclusion. D’abord on ne peut pas nier que ce soit vrai, pourtant au fur et à mesure qu’on vit à l’heure japonaise, cela ne nous saute plus aux yeux car en réalité il ne s’agit pas de « contraste », ou d' »opposition », mais bien de cohabitation. L’un n’est pas plus important que l’autre, et il ne vont pas l’un sans l’autre, de l’ombre et de la lumière si tu veux. Résumer le Japon à ça semble vite réducteur quand cette « particularité » n’en est plus une à nos yeux d’étrangers. Lors d’une fête de l’envergure de celle à laquelle on assiste ce soir, inutile de te dire que le nombre de yukata (sortes de kimono d’été) au mètre carré explose littéralement, concourant largement à faire oublier que c’est une tenue rangée dans la case « Traditionnel ». Sans me déplacer d’un centimètre, voici quelques images de mes voisins.

Alors évidemment quand on considère les yukata comme rangés dans la case « Traditionnel » et les consoles de jeux ou les lecteurs DVD portables rangés dans la case « Moderne », les images comme celles qui suivent apportent un peu d’eau à notre moulin.

Mais quand tout ça se confond en une unique ambiance, on peut regarder autour de soi et percevoir un ensemble. Bon ce soir, l’ensemble ressemble à une boite de sardines géante, mais c’est aussi ça le Japon.

Pas besoin de se pencher beaucoup pour voir quelques détails, comme cette sauterelle qui se demande surement pourquoi son territoire est envahi de nuisibles.

En attendant le début du spectacle, je promène donc mon appareil et tente d’attraper quelques clichés du Sky Building, par exemple avec un petit bout d’arc-en-ciel…

Mais pas facile avec cette palissade blanche… Enfin, la nuit est tombée, et l’heure de début approche. Alors avant de se lancer dans les étoiles, il faut savoir qu’en général, les feux d’artifices au Japon sont très importants. La plupart du temps, le nombre de coups tirés est annoncé, et va de 2000 coups pour les petits feux à 20 000 coups pour le plus important (une compétition à Akita si mes souvenirs sont exacts). Les feux ici durent bien plus longtemps qu’en France. Compte entre 40 minutes et 2h de spectacle. Celui de ce soir n’a pas annoncé le nombre de coups tirés, mais il a duré 50 minutes. Sakura a estimé la représentation à 10 000 coups. L’occasion pour moi de me faire la main question photos de feux d’artifices, discipline dans laquelle je débute complètement ce soir.

Autant te dire que j’ai tout essayé. J’avais pris des conseils sur internet, question ouverture de diaphragme, focale et j’en passe. On te dit par exemple de privilégier des pauses allant de 8 à 20 secondes. Ouais ok, mais ça dépend de ce que tu as au dessus de la tête. Ce genre de technique ça doit bien marcher pour le feu d’artifice du 14 Juillet de Vaulnaveys-le-haut, mais c’est plus compliqué quand on te balance 17 fusées en l’espace de 3 secondes. Tu arrives vite à ce genre de photo :

Et c’est loin d’être la plus moche! Je l’ai gardé parce qu’elle reste potable niveau couleurs, mais crois moi, plus d’une fois je me suis retrouvé avec des images in-regardables. Alors j’ai tenté différentes choses. La photo sans pause :

C‘est pas si mal, c’est plutôt proche de ce qu’on voit, mais du coup ça manque d’effet… Alors j’essaye carrément le grand flou artistique.

Pourquoi pas? C’est sympa aussi… Et alors avec un peu de public devant? C’est pas ce qui manque ici… voyons voir…

Bon, pas convaincu. Je crois qu’il ne me reste qu’une chose à faire : appuyer sur le déclencheur dès que possible, et espérer obtenir des moments pas trop chargés. Difficile de prévoir où vont éclore les fleurs de feu, et combien vont se montrer pendant les quelques secondes de pause. Mais trêve de bavardages, après une moisson de 300 photos, voici donc, en vrac, ce que l’on peut retenir, place au spectacle :

T‘en as marre? Non? Alors encore un peu?

Voilà pour le moins mauvais de ma première expérience de photos de feux d’artifices. Impossible de bien rendre les différents feux sous forme de poissons, de smileys, de champignons, de cœurs, la densité du show etc… les photos c’est bien joli, mais ça a ses limites. Alors pour que tu comprennes mieux de quoi on parle quand on dit « 50 minutes de spectacle », et « 17 fusées en l’espace de 3 secondes », Sakura a eu la bonté de te filmer tout ça. Évidemment je ne peux que te donner un extrait, mais tu vas constater qu’on passe son temps à se dire « ah! voilà le bouquet final! Ah…non… ». Ce n’est donc pas 1, ni 2, ni 3, mais presque 9 minutes de feux d’artifices que je te propose sans plus attendre!

Oui oui à la fin c’est le vrai bouquet final! Il était, comme tu l’as vu, beaucoup trop dense pour faire de belles images…je n’ai pu en tirer que ça sur une demie seconde :

Sache enfin qu’une fois le spectacle terminé, il nous aura fallu exactement 2 heures pour rejoindre la station de train, non pas la plus proche (impossible à atteindre en raison de l’affluence), mais celle d’après. Proprement du jamais vu pour moi, et évidemment, il est toujours aussi impressionnant de constater le calme et la discipline dont font preuve les Japonais. A n’en point douter, quelques bagarres, quelques piétinements, des blessés et beaucoup de cris auraient été de mise dans d’autres pays. J’espère que tu auras apprécié ce petit aperçu d’une soirée feux d’artifice au Japon, moi, en tout cas, je me suis couché avec des étoiles dans les yeux.

A bientôt!

16 réflexions sur “Fleurs de Feu.

  1. Whaouuuuuuuh merci pour cet article !!!

    J’aimerais tellement avoir ce genre de feu d’artifice en France et qui dure 50 min … OMG Le rêve !! Je suis une fan inconditionnelle de feu d’artifice et je dois avouer que ceux là sont du High Level😀
    Et pour une première, tu t’en es bien sorti😉 Tes photos sont superbes et retranscrivent bien les fusées😉

    • Merci de ton enthousiasme! Comme toujours ça fait plaisir!😀
      C’est vrai que quand on aime les feux d’artifices, celui là vaut le déplacement. Bon il faut être prêt à affronter la foule, c’est ça le problème.
      L’année prochaine, j’en tirerai les conséquences, et j’essaierai d’avoir des photos encore plus abouties (avec le pas de tir par exemple)…
      Bon et aujourd’hui, je recommence à me battre avec ma vidéo, cette fois je vais la réduire un peu tant pis… repasses plus tard😉

    • Content d’avoir pu apporter une petite pierre à l’édifice de ta connaissance du pays!! Si tu en as l’occasion, j’espère que tu pourras vivre l’expérience, parce que c’est quelque chose quand même!😀

      Merci de ton commentaire en tout cas! en ces périodes vacancières, ils ne se bousculent pas!🙂

  2. je n’ai pas vu le feu d’artifice de St Martin d’Uriage le 14 juillet il pleuvait trop!!Mais en voyant tes photos c’est sans regret!!! Par contre en 1994 e1995 il y a eu les championnats des feux à L’Arselle et bien il y avait énormément de monde,on avait mis plus d’une heure pour descendre jusqu’à St Martin et le spectacle avait duré 2h !!! c’était beau et on était tous emmitouflés dans des duvets.Merci pour toutes tes photos et tes articles ça me permet de voyager!!!

    • Bonjour Danielle! Ah vraiment? J’ignorais qu’il y ait eu une telle compétition et un spectacle pyrotechnique si long! Je sais que le show du Lac d’Annecy n’est pas en reste non plus. La différence c’est qu’ici c’est toujours comme ça, ou presque, et que les feux s’enchaînent. Moins de 10 jours avant celui là, toujours à Ôsaka ou ses environs proches, il y en avait un autre (le Tenjin Matsuri) et 3 jours après, encore un (à Ibaraki-shi), tout deux moins importants, mais tout de même…

  3. Hallucinant ce bouquet final, je crois que j’en aurais fait dans mon froc.
    Sinon, bel article, j’ai bien aimé le « en commençant par ce qui se trouve à mes pieds : Sakura. » qui sonne buvette en diable.
    Jolies photos aussi, j’avais essayé aussi de faire des photos d’hana bi avec un trépied prêté par mon beau-père mais le résultat était loin d’être aussi concluant (en fait je crois que c’est définitivement pas mon truc, le trépied). Je suis assez bluffé par l’absence de bruit dans les tiennes. Peut-on savoir le nom de la bête ?

    • lol je savais que je risquais d’être mal(?) interprété avec cette phrase… mais après tout, c’est vrai, elle était à mes pieds… à ce moment là… pour une fois… enfin bon… après la photo elle m’a hurlé « qu’est-ce que tu fais? descend tout de suite! mange! enlève tes chaussures! » etc… Elle me retiens contre mon grès! En fait je voulais vivre en Lituanie moi!! A L’AIIIIDE!😀
      Pour la bête (l’autre bête), c’est un appareil plutôt bas de gamme. Un Sony Alpha 230, objectif d’origine (f/18-55mm). Mon trépied est un truc tout bidon premier prix à Yodobashi Camera. Pour ne pas avoir de bruit, l' »astuce » est de privilégier un réglage à 100 iso, et faire des longues pauses. Le problème c’est que dans ce foisonnement, c’est plus tendu d’obtenir une belle image… Mais effectivement, quasi aucun bruit au résultat, j’ai été moi même surpris.
      Bon après je vais pas mentir, je mets toujours un petit coup de Toshop pour les contrastes. Pas grand chose, en général -5 en luminosité, +5 en contraste, histoire d’enlever le léger voile blanc qu’il y a toujours sur mes clichés pris en automatique, parfois un peu plus selon les images… A noter aussi que d’habitude je ne recadre jamais mes images (et je suis fier d’obtenir les cadrages que je veux à la prise de vue), mais cette fois, j’ai été obligé pour plusieurs de les recadrer parfois drastiquement (c’est visible par les dimensions des photos). Mais bon, encore une fois, pour mon premier essai de photo de feux d’artifices, je ne suis pas mécontent😀

  4. très belles photos de Hanabi !!! Et oui c’est un spectacle hallucinant au Japon autant avant, pendant qu’après… Mais j’avoue : je reste chez moi maintenant pour regarder celui de mon quartier. La grande foule encore, ce n’est pas ce qui me gêne le plus mais les moustiques par contre … la mort en direct ! comme c’est presque toujours à côté d’une rivière hein😉
    Et la Lituanie, c’est le pays de tes rêves ??😉 J’y ai vécu un an tu sais alors je connais pas mal pour avoir parcouru le pays dans presque tous les sens …🙂
    Et les lituaniennes : il y a de vraies perles (avant 30 ans de préférence)😉 Mais bon, elles n’ont pas un prénom qui résonne doucement à l’oreille comme « Sakura »…
    Bonne fin de vacances et profite bien de Tokyo ! Moi je fais le trajet en sens inverse : je vais à Kobe.

    • Merci Christelle! Oui c’est vai que les moustiques, maintenant que tu le dis, auraient pu être un problème… Bizarrement, ce ne fut pas le cas ce soir là! Mais je comprends ta réticence! Si je pouvais voir le spectacle de chez, moi, je ferais comme toi!🙂

      Pour la Lituanie, j’avoue que ça m’est venu comme ça, et que je n’ai jamais espéré y vivre… Mais peut-être savais-je que tu y avais vécu, et que ce choix n’a pas été fait par hasard?

      Tu viens à Kôbe? C’est pas vrai! On voudrait s’éviter qu’on ne s’y prendrait pas mieux! Déjà Cédric qui est à Paris, heureusement qu’il me reste Laurent! Je vais pouvoir rencontrer son fils, et je n’abandonne pas l’espoir de rencontrer ton petit bout un de ces jours ^^
      Profite bien du climat d’ici bas (l’an dernier j’avais noté une très légère baisse d’humidité entre Tôkyô et Ôsaka, j’ai bon espoir que ce soit le cas cette année aussi… Juste quelques % de moins, ça m’irait bien déjà🙂 Bon voyage dans le Kansai (nous on rentre Mardi 16 donc si par hasard t’es encore dans le coin et que t’as un créneau n’hésite pas!!)

  5. pas de jalousie!hi,hi,hi feux d’artifice le 14 juillet à St Martin d’Uriage 20 à 30mn, les prochains à Uriage le 20-08 20 à 30mn puis à Pinet le 27 -08 15mn!!!!!!

  6. Dans mon souvenir, je crois avoir utilisé plusieurs ISO avec des temps de pause différents mais avec à la fin un résultat toujours foireux. Même si ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, faudra que je réessaye ça.

    • J’ai aussi varié les temps de pause, mais si je ne dis pas de bêtise, je suis resté à 100 iso tout du long. Je dois dire que ce n’est pas non plus mon genre de photo préféré, je trouve que, si ce sont de jolis effets, les résultats n’ont souvent pas grand chose à voir avec ce qu’on observe en live (d’où l’intérêt de la vidéo selon moi). Mais bon je ne pouvais décemment pas aller là bas sans en ramener des images😉

  7. Juste, OMG. Y’a pas à dire, ce feu d’artifice est bien plus impressionnant que tout ceux que j’ai pu voir jusqu’à présent réunis ^^ ! Quelle maîtrise de la pyrotechnie, c’est vraiment… waou quoi. Ils n’y vont pas de main morte à ce que je vois !
    Il y en avait des particulièrement stylés qui s’ouvraient un peu comme des fleurs, et j’ai bien aimé aussi les planètes ! C’est assez amusant de constater ce ciel noir qui explose quand tu n’as pas vu les fusées monter =) Et ce bouquet final… c’est à s’en mettre plein les mirettes !
    Je ne m’y connais pas trop en photo, mais pour une fois je pense que tu t’en ai bien sorti, il y en a qui rendent vraiment bien =)
    En tout cas je peux t’assurer que vous nous avez mis plein les yeux !

    • Merci! C’est vrai que les quelques moments où l’on ne voyait pas les fusées et où l’on était surpris par l’explosion produisaient toujours leur petit effet, ainsi que les cris des milliers de spectateurs.
      Pour les formes, on ne les distingue pas toujours très bien selon leur orientation, mais au cours de la soirée, on a eu beaucoup de poissons, de cœurs, de Pikachu, et évidemment des planètes, des fleurs etc… Beaucoup de fleurs combinaient plusieurs explosions, et des changements de couleurs en même temps, ça aussi c’était vraiment classe.

La parole est à toi! (profites-en!!) Si ton commentaire n’apparaît pas immédiatement, c'est qu'il attend sagement ma modération, ne t'inquiète pas!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s